Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Guerre de Catherine (La)
Claire Fauvel et Julia Billet
Rue de Sèvres

1941 à l’internat de la Maison de Sèvres.
En pleine Seconde Guerre Mondiale, les parents de Rachel ont confié leur fille à cet établissement hors normes. Elle se fait des amis et découvre une passion pour la photographie. Les lois antisémites s’intensifient très vite, un réseau de résistants organise la fuite des enfants juifs. Du jour au lendemain, ils quittent tout et doivent oublier, le temps de la guerre, leur vie d’avant, à commencer par leurs prénoms. Rachel devient Catherine. Avec son appareil photo sous le bras, un Rolleiflex, elle prendra des photos qui témoigneront de l’atrocité de la guerre à travers ses yeux d’adolescente. C’est ainsi que nous découvrons le quotidien d’une jeune fille juive dans une France occupée, ses rencontres, ses peurs mais aussi les quelques moments de répit et de grâce que lui offrira son art.



La Maison de Sèvres est un établissement particulier qui accueille des “enfants de la guerre”, orphelins ou non. La pédagogie est différente, les enfants s’épanouissent auprès de personnes hors du commun. Mais la vie n’est pas un long fleuve tranquille en cette période de guerre. L’Etat Français dirigé par Pétain, impose le port de l’étoile jaune et organise des rafles de juifs, en collaboration avec les Allemands. La direction de la Maison de Sèvres est contre ces pratiques et donnent une autre identité aux enfants en espérant qu’ils passent inaperçus. Rachel devient Catherine, mais ce n’est malheureusement pas suffisant. Les contrôles se font de plus en plus fréquents, les enfants juifs sont en danger au sein de l’établissement. Catherine commence son long périple ; en passant par un couvent bien approvisionné en nourriture, à une famille paysanne taciturne du Limousin , un orphelinat cossu des Basses-Pyrénées à une maison perdue dans la forêt, occupée par un couple de résistants.

PNG - 275.7 ko

Chaque fuite lui fait rencontrer de formidables personnes bienveillantes. Munie de son appareil photo, elle immortalise son parcours de fuite et fait ressortir ce qu’il y a de meilleur chez l’homme : « J’adore regarder le monde à travers un viseur. D’un clic, arrêter le temps ».

PNG - 227.5 ko

La Guerre de Catherine” est une adaptation du livre paru en 2012, où Julia Billet raconte l’histoire romancée de sa mère juive. Très vite recommandé par l’Éducation Nationale, la BD est fidèle au roman. Bien que le scénario soit dur, il est plein d’espoir, jamais larmoyant. A travers le regard de Rachel, le monde est beau malgré toutes les atrocités. Elle s’adapte à toutes les situations, ne rechigne jamais, elle continue sa route sinueuse. Les dessins épurés aux couleurs douces de Claire Fauvel donnent un peu d’insouciance à cette période. Les enfants sont émouvants et tellement courageux qu’on a envie de les prendre dans les bras, surtout la petite Alice. Le parcours de Rachel est ponctué de belles rencontres qui font d’elle une miraculée de la chasse aux Juifs. Elle est attachante et ne quittera jamais son appareil photo qui lui permettra de témoigner de son parcours de vie.

PNG - 221.9 ko

Cet album se lit facilement avec beaucoup de plaisir, malgré le sujet difficile. J’avais quelques craintes avant de l’ouvrir, mais elles se sont estompées de suite. “La Guerre de Catherine” est un témoignage d’espoir qui nous montre cette période peu glorieuse sous un autre angle, celui des résistants. A la fin de ce bel ouvrage, les vraies photos d’époque sont présentées, prises par la mère de Julia Billet. Beaucoup d’émotion en ressort avec des personnages hauts en couleur qui ont cru en la valeur humaine.

La Guerre de Catherine” est un témoignage touchant, plein de courage et de générosité. A ne manquer sous aucun prétexte.


La Guerre de Catherine
- Scénario : Julia Billet, Claire Fauvel
- Dessin et couleurs : Claire Fauvel
- Éditeur : Rue de Sèvres
- Format : 21 x 27,5 cm
- Pagination : 112 pages couleurs
- Dépôt légal : 10 mai 2017
- Numéro ISBN : 9782369813620
- Prix public : 16 €


A lire sur la Yozone :
Quatre Sœurs (T1) Enid
Quatre Sœurs (T3) Bettina


Illustrations © Claire Fauvel et Éditions Rue de Sèvres (2017)


Anne Schnebelen
21 décembre 2017






PNG - 101.3 ko



PNG - 65.9 ko



PNG - 96.1 ko



PNG - 90.9 ko



PNG - 94.4 ko



PNG - 90.9 ko



PNG - 34.6 ko



WebAnalytics