YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Lockdown (T5 et 6)
Nykken, Michio Yazu
Ki-oon Seinen

Kuon a lancé sa rébellion contre les terroristes. Il est également devenu le seul donneur d’ordres pour placer ces derniers, leurs radios étonnant positionnées sur un canal dont les élèves sont devenus maître. Mais le but ultime de Kuon est de prendre en otage la cheffe des terroristes, surtout qu’il est maintenant en possession de la fameuse mallette contenant le L.Y.C.H. et son inhibiteur. Une petite piqûre et voilà la terrible Hozuki devenue inoffensive. En tout cas, tant que le produit fait effet. Seulement les événements s’accélèrent et la situation s’avère peu à peu incontrôlable. Kei, la taupe placée parmi les terroristes, se voit obligé d’intervenir pour sauver les élèves, mais ne peut plus cacher son véritable rôle à Hozuki. Yuiki est parvenu au gymnase mais bien malgré lui, il libère tous les élèves contaminés. Une véritable boucherie commence alors dans les couloirs de l’école. L’armée se retrouve non seulement sous le fait accompli mais avec une pression des services de police souhaitant intervenir sans plus attendre.



L’équipe d’intervention de la police ayant pénétré dans l’enceinte du lycée se retrouve face à un groupe d’élèves contaminé et se fait littéralement décimer. La catastrophe se déroulant dans l’établissement est maintenant officielle. Plus rien n’est maîtrisé et les terroristes comme les élèves se battent pour sauver leur peau. Kuon a décidé de regrouper tous les lycéens survivants dans les locaux de la piscine afin de pouvoir mieux se protéger. Hozuki est parvenue à s’enfuir mais les effets de l’inhibiteur ne sont pas encore totalement estompés. Les enseignants ne sont pas en meilleure situation, complètement paniqués, certains ne pensant qu’à sauver leur peau, en abandonnant derrière eux les élèves. Pour Tsubasa, sa mission est très simple : protéger à tout prix Miho. Pourquoi ? Ce n’est pas son problème, les ordres sont les ordres et il se doit de les suivre à la lettres. Mais entre les terroristes et les espèces de zombies qui errent dans les couloirs, la sortie lui semble bien éloignée. Et se retrouver face à Mask, le second de la cheffe terroriste n’était pas vraiment ce qu’il aurait souhaité.

JPEG - 113.8 ko

Le temps du carnage est arrivé ! “Lockdown” passe en mode massacre et il va falloir bien suivre car l’histoire part dans tous les sens, ou plutôt, suit tellement de protagonistes que le lecteur peut être parfois un peu perdu, surtout pour identifier les personnages incriminés ce qui n’est pas toujours le plus évident. Michio Yazu est passé à la vitesse supérieure en libérant son groupe de zombie boosté au L.Y.C.H., qui peut alors commencer les festivités cannibales du moment. Le mangaka ne sera pas vraiment tendre avec les pauvres lycéens qui vont passer à la casserole mais en mode tartare. Toutefois, Nykken ne se laisse pas aller à du gore sans limite, jouant plus sur les taches de sang pour cacher les morsures. Avec la libération des zombies, les personnages doivent également clarifier leur position et chacun la joue perso ou presque. Le plus flagrant sera dans le camp des terroristes qui ne voient plus trop l’intérêt de risquer leur vie alors que leur monnaie d’échange s’apprête à la dévorer purement et simplement. Les plans élaborés de tous les côtés sont de prodigieux fiascos et le lecteur devient le spectateur impuissant de la débâcle générale.

Michio Yazu nous la joue : personne n’est immortel. Le lecteur ne sait plus qui il suit réellement, quel personnage est le héros de l’histoire car aucun ne semble avoir réellement une chance de survivre. Avec en plus la,révélation du pouvoir de l’inhibiteur, même les protagonistes comme Hozuki perdent leur pseudo immortalité et redeviennent des cibles pour n’importe quel personnage arrivant au bon moment. La conclusion du tome 6 ouvre une portée nouvelle à l’expérience menée par les terroristes et les militaires sur les lycéens...à conditions qu’ils soient vraiment de simples lycéens, car à force de nous révéler de vraies-fausses identités de nombres de personnages, le lecteur en vient sérieusement à douter de ce qui lui est présenté. Une astuce assez fine des deux mangakas qui laissent toujours planer un doute sur ce qui se passe réellement dans l’enceinte du lycée. On se laisse prendre, on oublie les défauts des desseins, surtout pour le design des personnages souvent difficiles à identifier dans le feu de l’action. “Lockdown” est devenu un véritable survival horror, comme on pouvait s’y attendre.

La fin du tome 6 s’ouvre vers un nouveau développement de l’histoire qui pourrait aller très loin ou s’arrêter abruptement. A suivre donc.


Lockdown (T5 et 6)
- Scénario : Michio Yazu
- Dessin : Nykken
- Traducteur  : Anne-Sophie Thévenon
- Éditeur français : Ki-oon
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 194 pages
- Date de parution : 7 septembre et 9 novembre 2017
- Numéro ISBN  : 979-10-327-0129-4 ; 979-10-327-0147-8
- Prix : 7,65 €


A lire sur la Yozone :
Lockdown (T1 et 2)
Lockdown (T3 et 4)


© Nykken, Michio Yazu 2014 / Futabasha Publishers Ltd.
© Edition Ki-oon - Tous droits réservés


Frédéric Leray
15 décembre 2017






JPEG - 18.2 ko



JPEG - 31.8 ko



JPEG - 27 ko



JPEG - 22.4 ko



JPEG - 24.6 ko



JPEG - 24.9 ko



WebAnalytics