Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Nailbiter (T4) La Soif de Sang
Joshua Williamson et Mike Henderson
Glénat Comics

Après le final paroxystique du tome 3 de “Nailbiter”, “L’odeur du sang”, nous pouvions nous poser bien des questions sur ces personnages horribles qui font des nuits de Buckaroo celles de la ville la plus nuisible en matière de serial killers. Avec une sale réputation qui rend dingues les habitants de cette petite cité américaine sinistrement célèbre. Et un tourbillon de questions autour de presque tous les personnages principaux de l’histoire minutieusement tissée par Joshua Williamson. Le shérif Crane, Finch, Alice, le révérend Fairgold, l’agent Barker, Carroll et bien sûr Warren, le rongeur d’ongles, qui a subitement disparu. Mort dans l’affrontement final du tome 3 ? À voir !



Même un monstre a des principes…

JPEG - 184.4 ko

Oui, en cette nuit d’Halloween, même les enfants le croient : le rongeur d’ongles a disparu ! Ils risquent d’avoir une belle frayeur. Mais un nouveau serial killer sème la terreur à Atlanta. Ce terrible tueur pourrait-il être la clé pour élucider les obscurs mystères de Buckaroo ? C’est possible car Finch et Crane qui enquêtent sur place sur celui qu’on appelle déjà le Tueur du Diable, au vu des mises en scènes horribles qu’il impose à ses victimes, vont se rendre compte qu’une communauté d’anciens habitants de Buckaroo s’est installée ici, histoire d’échapper à la malédiction de leur ville de naissance. Vite ils seront reliés à ce tueur infernal, aux terrifiants Maître et Boucher rencontrés dans les catacombes de Buckaroo ainsi qu’à Warren, toujours là quand le nom de la sinistre ville de l’Oregon apparaît. Pour chaque enquêteur, l’heure de s’associer à une sinistre personnalité est venue. Vont-ils devoir vendre leur âme au diable pour découvrir le secret de Buckaroo ? En sortiront-ils indemnes ? Car comme le dit la croyance populaire : le rongeur d’ongles finit toujours pas vous avoir !

Atlanta, pour mieux revenir à Buckarro ?

Car la question qu’on se pose en entrant dans ce quatrième tome de “Nailbiter” consiste à savoir si Joshua Williamson ne cède pas à la tentation d’élargir son terrain d’action pour dimensionner un peu plus une série qui rencontre un succès certain. Les rebondissements des différentes enquêtes, à Atlanta ou à Buckarro, viennent vite rassurer sur ce sujet. Certes, il tire un peu à la ligne, mais conserve à ce récit tendu suffisamment de révélations (même si certaines sont attendues) et de surprises spectaculaires pour nous intéresser à la suite de ce thriller horrifique.

JPEG - 108.7 ko

C’est toujours habilement mené, bien écrit pour un Mike Henderson terriblement efficace, avec un découpage alerte qui joue fortement sur les atmosphères sombres, de plus en plus malsaines et sanglantes. Les fulgurances horrifiques qui peuplent l’esprit embrouillé de l’agent Carter sont toujours de petits régals.

“Nailbiter”, c’est noir, violent, sanglant (chaque titre l’annonce) et, comme ses personnages, on en sort avec l’envie d’en savoir vite le dénouement… histoire de garder un peu de raison !


(T4) La Soif de Sang
- Série : Nailbiter
- Scénario : Joshua Williamson
- Dessin : Mike Henderson
- Couleurs : Adam Guzowski
- Éditeur : Glénat Comics
- Pagination : 128 pages couleurs
- Format : 17,3 x 26,5 cm
- Dépôt légal : 2 novembre 2017
- Numéro ISBN : 9782344023334
- Prix public : 15,95 €


À lire sur la Yozone :
Nailbiter (T3) L’odeur du sang


Illustrations © Mike Henderson et Éditions Glénat Comics (2017)


Fabrice Leduc
30 décembre 2017






JPEG - 102.3 ko



JPEG - 65.4 ko



JPEG - 88.5 ko



JPEG - 102 ko



JPEG - 96.2 ko



WebAnalytics