Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Man in the Window (T2)
Anajiro et Masatoki
Ki-oon Seinen

Shuhei apprend par son moi du futur qu’Ayaka doit mourir le 15 novembre 2016, assassinée par un mystérieux agresseur. L’article de journal qu’il lui montre comme preuve ne laisse aucune ambiguïté sur les faits. Mais Shuhei est-il capable de changer le destin d’une personne à ce point ? Il sait maintenant qu’il peut influencer le futur, mais peut-il réellement sauver des personnes d’une mort programmée. Ses premières tentatives ne sont guère concluantes. Mais de toute façon, que pensait-il vraiment en envoyant une lettre anonyme pour sauver une personne d’un incendie ? Non, s’il veut un test concluant, il doit s’attaquer à quelqu’un qu’il connait et tenter de le sauver, mais à par Ayaka, à qui pourrait-il venir en aide ? Finalement, vouloir à tout pris changer le futur est-il une si bonne chose ? Pourtant, une chose est sûre : il n’est pas question qu’il laisse mourir Ayaka et il fera tout son possible pour la sauver.



Takahiro Kubo fait partie des meilleurs élèves du lycée. Il est le fils d’un riche homme d’affaires qui met énormément de pression sur ses épaules. Pour son père, il ne peut être autre chose que le premier en tout et son classement comme second de la classe est un véritable déshonneur. Il faut tout de même admettre que Shuhei ne mérite pas vraiment sa première place, pouvant tricher grâce à son double du futur. Mais ce n’est certainement pas pour cette raison que Takahiro va se suicider dans quatre jours. Pendant que Shuhei tente d’empêcher le terrible événement de se passer dans le présent, le Shuhei du futur enquête de son côté pour en savoir plus sur les circonstances de ce suicide. Ils n’ont en fait qu’une seule piste : sa petite amie de l’époque, Kaori. Shuhei va alors faire une erreur : écrire un message anonyme à la jeune fille pour l’avertir de la mort prochaine de son petit ami. Seulement, une camarade de classe repère le jeune homme au moment de cacher le message dans le casier de Kaori et cette dernière vient immédiatement lui demander des compte. Pris au piège, comment peut-il bien s’en tirer sans paraître pour un voyant de pacotille ?

JPEG - 46.9 ko

Après avoir planté le décor dans le premier tome, Masatoki passe aux choses sérieuses et lance le fil rouge de sa mini-série : le meurtre de Ayaka. Shuhei passe alors du pantin de son double du futur en bras armé de la justice tentant de sauver celle qu’il aime. Masatoki ne s’était pas trop posé de questions profondes sur les paradoxes temporels appliquant simplement la modification du présent directement sur le futur comme le montrait le premier tome, une logique largement préservée dans le deuxième. Shuhei va toutefois mettre en place une astuce intéressante pour que son double du futur puisse lui transmettre des informations en temps réel sans besoin de devoir systématiquement se trouver devant la fenêtre. Ce sera une astuce technologique des plus logiques. Masatoki peaufine son scénario pour le rendre le plus crédible possible et presque nous faire oublier le côté fantastique de l’histoire. L’affaire du suicide de Takahiro oblige nos deux héros à travailler de concert chacun à sa manière.

Shuhei est plutôt maladroit, mais ses erreurs finissent toujours par amener du positif et même si son double apporte le plus d’informations, le jeune homme parvient à bien tirer son épingle du jeu. Pourtant le mangaka ne lui rendra pas l’affaire des plus faciles, amenant le doute dans l’esprit de Ayaka qui se bien compte que Shuhei n’est plus aussi plongé dans leur relation qu’il l’était jusque-là. Masatoki s’amuse à créer des quiproquos, des situations ambigus pour pousser son héros dans ses limites plus intellectuelles que physiques, il faut bien l’avouer. Le suspens est bien maintenu même si la conclusion concernant le suicide de Takahiro n’est guère surprenante. Le lecteur cherche surtout à comprendre son geste et le mangaka amène intelligemment toutes les réponses pour éclairer sans la moindre ambiguïté le lecteur sur cette affaire. Toutefois, Masatoki nous a juste endormi pour nous lancer en pleine figure une clé primordiale de l’histoire. D’un autre côté, il ne lui reste plus qu’un tome pour achever son histoire mais le cliffhanger du tome 2 ne peut que interpeller sur ce que le mangaka va bien pouvoir dérouler dans son dernier tome. Où veut-il réellement emmener son héros ? Recherche-t-il réellement la justice ?

Difficile de ne pas montrer un brin d’impatience après un tome 2 passionnant, avec un final inquiétant tout autant qu’excitant l’impatience. Espérons que le tome 3 soit la conclusion grandiose que l’on attend tous.


Man in the Window (T2)
- Scénario : Masatoki
- Dessin : Anajiro
- Traducteur  : Géraldine Oudin
- Éditeur français : Ki-oon
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 210 pages
- Date de parution : 24 aout 2017
- Numéro ISBN  : 979-10-327-0113-3
- Prix : 7,90 €


A lire sur la Yozone
Man in the Window (T1)


© 2015 Masatoki, Anajiro / SQUARE ENIX
© Edition Ki-oon - Tous droits réservés


Frédéric Leray
27 novembre 2017






JPEG - 24.1 ko



JPEG - 29.6 ko



JPEG - 24.8 ko



JPEG - 28.1 ko



WebAnalytics