YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Terra Formas (T15 et 16)
Yu Sasuga et Ken-ichi Tachibana
Kaze Seinen

Combien de chances peuvent bien avoir quelques dizaines d’humains augmentés contre des dizaines de milliers de Cafards eux aussi transformés génétiquement ? En tout cas, la seule chance de survivre pour les derniers membres de la mission Annex 1 est d’atteindre la mer, point de ralliement pour les secours. Une course folle commence alors pour le groupe de plus en plus hétérogène, car même Liu a fini par rejoindre le groupe d’Asimov. Il sait que la mission chinoise ne lui laissera jamais mettre de nouveau les pieds sur Terre. Alors autant affronter le flot de Cafards et mourir en combattant s’il le faut. C’est le moment ou jamais pour tous les survivants de donner le meilleur d’eux-mêmes, pas seulement pour sauver leur vie, mais en mémoire de ceux qui sont morts ici sur Mars dans l’espoir de trouver un vaccin contre la maladie ravageant l’humanité, pour un parent, une femme, des enfants, laissés sur Terre et pour qui leur victoire signifie l’espoir.



De mystérieuses capsules ne pouvant contenir que trois personnes au maximum font soudainement leur apparition. Pour Asimov et Liu, c’est le meilleur moyen de sauver Akari et Michelle. Pour eux, il ne reste qu’un ultime baroude d’honneur, en espérant ne pas devenir des pantins entre les mains du général Kai. Toutefois, un élément tenu alors secret vient perturber les plans des Cafards et des chinois. Un vaisseau spatial atterrit soudainement devant les survivants d’Annex 1 et l’équipage les invite à rapidement grimper dans le vaisseau afin de partir le plus vite possible. Ce dernier est pourvu d’un bouclier qui le protège des Cafards et de toute attaque extérieure. Mais la navette n’est pas armée pour affronter l’arsenal du vaisseau chinois. Le temps joue de nouveau contre eux, mais cette fois, Akari et les autres survivants ont enfin une chance de repartir sur Terre. Pour Asimov et Liu, l’affaire se complique car Joseph a été contaminé par les spores générés par Kai. Le jeune homme se retrouve projeté dans son passé, le jour où son père lui révèla l’identité de sa véritable mère...

JPEG - 93.5 ko

Ces deux tomes marquent la fin de l’isolation des membres de l’Annex 1 sur Mars. Enfin les secours arrivent, même si ce ne sont pas tout à fait ceux que tous espéraient. Le tome 15 s’annonçait pourtant comme celui d’un grand massacre, digne de Fort Alamo ou de la bataille de Camerone. C’est en fait une course désespérée vers un point de rendez-vous avec les secours qui semble à des milliers de kilomètres alors que le volume 15 nous décrit le dernier kilomètre. Ce tome ne sera pas uniquement dédié à certains des membres d’équipage encore en vie, comme ceux du groupe d’Asimov, mais il sera aussi dédié aux nouveaux meneurs des Cafards, toujours plus évolués, toujours plus puissants. Les affrontements titanesques se succèdent, ponctués par des flash-back pour mettre l’accent sur les événements qui ont amené tel ou tel personnage sur Mars. Rien de nouveau sous le soleil. Mais connaissant Yu Sasuga, le lecteur s’attend alors à quelques morts cruciales pour jeter un froid sur le lecteur et accentuer d’autant la dramaturgie de la série. Nous allons avoir droit à notre lot d’action toujours à la limite entre l’héroïsme et la folie furieuse. Les Chinois vont jouer cette fois le rôle d’un arbitre totalement partial, ne souhaitant en fait la victoire d’aucun participant, mais plutôt un affaiblissement général des troupes pour profiter de leurs défaillances. Liu viendra heureusement redoré le blason de la nation chinoise, pas vraiment à l’honneur depuis quelques tomes.

Le tome 16 veut marquer une rupture avec l’arc en cours, pour nous préparer à un retour sur Terre de certains protagonistes. Il s’accorde tout d’abord à nous présenter le nouveau vaisseau spatial ayant fait son atterrissage sur Mars comme le providentiel devant ramener nos héros sur Terre. Il se veut sortir des oppositions classiques des nations, acceptant tous ceux voulant rester en vie. Il se veut indépendant des conflits politiques, ayant été financé par le privé et grâce à cela, sortir des conflits d’Intérêt basiques. Difficile de croire que l’altruisme soit le seul véhicule de ses créateurs, mais donnons leur le bénéfice du doute. Ces chapitres vont offrir un peu de répit à nos survivants qui en avaient vraiment besoin, vu les affrontements non stop qu’ils subissent depuis plusieurs tomes. Bon, nous n’épilogueront pas plus sur cette résistance, acceptant le côté extraordinaire du mode science fiction qui, par définition, se déconnecte de la réalité du lecteur.

Toutefois, la majorité du tome 16 sera focalisée sur Joseph et son combat contre les trois vétérans et tout particulièrement Shokichi. Alors que Joseph était jusqu’à présent présenté comme le beau gosse de service, insupportable par son orgueil démesuré mais élément clé pour la survie des membres de l’Annex 1, il prend un tout autre aspect, bien plus détestable et qui ne fera qu’amplifier les pages défilant. Le souvenir qui nous est évoqué en début de tome n’a en fait pas pour objet de nous attendrir sur lui, bien au contraire, son objet est de nous prouver que le personnage est en fait particulièrement répugnant et justifiera le combat à mort contre Shokichi. Un combat interminable pour prouver pour la énième fois dans l’histoire des mangas et autres séries que l’amour est plus fort que tout... Oui, j’avoue qu’à force, je le dis trivialement et je l’assume, ça me gonfle !

L’épisode martien semble vouloir arriver à son terme et nous ramener sur des problèmes bien terrestres... A suivre.


Terra Formars (T15 et 16)
- Scénario : Yu Sasuga
- Dessin : Ken-ichi Tachibana
- Traducteur : Sylvain Chollet
- Éditeur français : Kaze Manga
- Collection : Seinen
- Format : 112 x 170, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 224 pages
- Date de parution  : 17 août et 3 novembre 2016
- Numéro ISBN : 9782820324900 ; 9782820325280
- Prix : 8,29 €


A lire sur la Yozone :
Terra Formars (T1)
Terra Formars (T2)
Terra Formars (T3 et 4)
Terra Formars (T5 et 6)
Terra Formars (T7 et 8)
Terra Formars (T9 et 10)
Terra Formars (T11 et 12)
Terra Formars (T13 et 14)
Terra Formars : Rain Hard


TERRA FORMARS © 2011 by Ken-ichi Tachibana, Yu Sasuga / SHUEISHA Inc.
© Edition Kaze Manga - Tous droits réservés


Frédéric Leray
24 novembre 2017






JPEG - 32.3 ko



JPEG - 35.2 ko



JPEG - 29.3 ko



JPEG - 29 ko



JPEG - 32.6 ko



JPEG - 36.2 ko



WebAnalytics