Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Batman & the Justice League (T1)
Shiori Teshirogi
Dark Kana

Gotham City. La ville ayant le plus grand taux de criminalité de tous les Etats-Unis. C’est dans cette cité de perdition que se rend le jeune Rui Aramiya. Il vient directement du Japon pour tenter de retrouver ses parents, disparus après l’explosion de l’usine où ils travaillaient. Rui aurait pu laisser la police mener son enquête et attendre les résultats, mais ce n’est pas dans le tempérament de Rui. C’est ainsi qu’il se retrouve dans un taxi en direction de Gotham City. Mais à cause de sa sulfureuse réputation, le chauffeur refuse de passer le pont menant à la ville, obligeant Rui à finir le trajet par ses propres moyens. Voyant une voiture de police barrant la route du pont, le jeune homme pense trouver un secours mais les fameux policiers sont surtout des bandits de grands chemins, obligeant les passants à leur payer un droit pour traverser. Toutefois, Gotham a son chevalier noir veillant sur les habitants de la ville. Un homme dont le nom sème la terreur chez les petites frappes : Batman.



Mais que prépare donc le Joker dans cette usine produisant cette boisson dont il abreuve Gotham ? Le contenu des bouteilles n’est bien sûr pas anodin, le nectar qu’elles contiennent a pour propriété de prendre possession des souvenirs et de l’intelligence des habitants de Gotham. Pour cela, le Joker utilise le pouvoir des Ley Lines, de puissantes énergies mystiques qui tournent autour de la terre et qui se sont concentrées sur Gotham grâce à l’action de cette femme que le Joker garde prisonnière dans le nectar. Seulement, Batman est sur sa trace et le justicier masqué compte bien stopper les activités de ce fou furieux. Seulement, Batman est aveuglé par son désir de vengeance. Il ne peut oublier que le Joker a récemment assassiné le jeune Robin qui rendait la justice à ses côtés. Mais Batman a aussi juré de ne tuer personne, une faiblesse que le Joker ne connait que trop bien. Toutefois, il sait également que seul, il n’a aucune chance d’échapper à l’homme chauve-souris, mais grâce à l’intervention d’un mystérieux samouraï, il a rééquilibré ce combat.

JPEG - 54.6 ko

Nous avons découvert Shiori Teshirogi par son excellent travail sur la préquelle de “Saint Seiya”, The Lost Canvas. S’attaquer à une série culte n’est donc pas le genre de défi qui effraie ce mangaka, mais cette fois, c’est à un véritable monument du monde du comics auquel s’attaque le mangaka, un personnage avec tellement de vies, de dessinateurs qu’il est devenu un mythe de l’univers DC : Batman.

En pleine révolution de la série avec l’univers DC Rebirth, avec la sortie sur grand écran du premier film sur “La ligue de Justice”, la parution du premier volume de la version manga de “Batman” vient en fait à point nommé. Mais il n’est pas simple d’entrer dans un univers aussi développé que celui du Batman, même pour un public japonais. L’astuce pour faire entrer le monde du manga dans celui du comics est finalement simple et efficace : introduire un personnage japonais à Gotham avec une intrigue qui se déroule dans la ville de la perdition. Shiori Teshirogi n’a au moins pas eu à transposer “Batman” au Japon mais bien amener le Japon au Batman. C’est un point important car le mangaka peut alors s’adapter à un univers déjà bien solide. Bien évidemment, pour rester dans du dur et du garanti, Shiori Teshirogi utilise également le plus célèbre ennemi de l’homme chauve-souris : le Joker. Le design de ce dernier est clairement inspiré de la version du Joker interprété par le regretté Heath Ledger dans The Dark Knight. Le mangaka a repris aussi bien le design que la psychologie de ce Joker. Il introduit également la mort d’un des Robin de Batman, en fait le deuxième, Jason Todd (merci Alfred pour le coup de pouce). Il faut noter que Shiori Teshirogi a pris son travail très au sérieux, faisant référence à de véritables événements de l’univers DC.

Mais comme l’indique le titre, l’histoire ne se bornera pas au Batman et la deuxième partie du tome part un peu dans tous les sens pour introduire beaucoup de personnages dont la version manga de Superman. Si Bruce Wayne a un physique attendu, ainsi que le design du Batman, Superman subit plus les affres du passage en manga. Tout d’abord, il a droit à un sacré coup de jeune qui va surprendre surtout dans sa version Clark Kent. Sans grand étonnement, à Superman sera associé Lex Luthor. Le dernier personnage à faire une entrée en scène fracassante sera le frère d’Aquaman : Orm. Allez, j’avoue, pour une fois, je regrette que Shiori Teshirogi soit resté trop classique avec sa représentation d’Aquaman et qu’il n’a pas profité de la sortie du film pour s’inspirer de l’interprétation de Jason Momoa (oui, je viens de perdre totalement mon objectivité). Si la première partie du tome est vraiment dédié au Batman, la seconde apparaît plus comme une transition permettant d’introduire le plus de super-héros et super-vilains possible. Et encore, si toute la Ligue de Justice doit faire son apparition... Vivement Wonder Woman ! Bon ok, j’arrête....Au final, le manga n’a pas beaucoup cherché dans l’originalité ni à trop dépareiller le monde du Dark Knight, certainement une supervision scrupuleuse de DC qui souhaite profiter de la réussite des films pour rattraper l’avance de Marvel.

“Batman & the Justice League” est finalement une bonne surprise, Shiori Teshirogi ayant vraiment cherché à être fidèle à l’univers DC, tout en insufflant la pointe de manga, par des protagonistes japonais et par un design des personnages, qui ne plaira pas à tous mais qui vaut tout de même le coup d’œil.


Batman & the Justice League (T1)
- Auteur : Shiori Teshirogi
- Traducteur  : Rodolphe Gicquel
- Éditeur français : Kana
- Collection : Dark
- Format : 127 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 3 novembre 2017
- Prix : 7,45 €
- Numéro ISBN : 9782505071747


© Edition Kana - Tous droits réservés


Frédéric Leray
17 novembre 2017






JPEG - 21.3 ko



JPEG - 28.3 ko



JPEG - 32.2 ko



JPEG - 23.7 ko



WebAnalytics