Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Hinomaru Sumo (T3 et 4)
Kawada
Glénat

Alors que Ushio prépare son équipe de sumo pour le tournoi inter-lycées, Gojo leur rappelle qu’il leur faut également participer au tournoi des nouveaux inscrits à un club de sumo de la région. Une bonne occasion pour le club du lycée Odachi de se faire enfin un nom après un premier tournoi prometteur. Ushio leur demande même de faire mieux que cela : qu’ils arrivent tous à avoir une médaille. Pour Mitsuhashi, cela semble peine perdue car son peu d’entrainement et sa technique encore balbutiante ne lui permet guère d’espérer. Même si Gojo fait tout pour le rassurer en jouant à fond son rôle de capitaine. Mais les plus motivés sont Yuma et Kunisaki. Les deux rêvent d’affronter Ushio en match officiel et le tournoi semble leur offrir cette possibilité en les mettant dans une autre poule que le jeune prodige. Seulement un obstacle de poids va soudain se dresser devant eux. Alors qu’il avait promis à son père de ne participer à aucun tournoi, Sosuke, le fils du grand yokozuna Yamatokuni, décide de se lancer dans la compétition.



Sosuke a dominé tous ses adversaires. Même Kunisaki a fini par mordre la poussière. Et comble de malheur pour le lycée Odachi, c’est au tour de Yuma de devoir l’affronter. Toutefois, Sosuke est obsédé par un seul adversaire : Ushio. En battant Kariya, Onimaru a convaincu le fils du célèbre yokozuna de revenir combattre dans le cercle. Mais Yuma ne compte pas n’être qu’un pion dans leur confrontation, il va montrer à tout le public que lui, l’ancien adepte du karaté, est capable de faire s’ébranler le géant impassible. Toutefois, faire vaciller Sosuke ne suffit pas pour lui faire perdre l’équilibre et Yuma le découvre à ses dépens. Battre un trésor national comme Sosuke n’est clairement pas de son niveau. D’ailleurs à l’annonce du tirage au sort pour la phase finale, tous les qualifiés sont morts de trouille à l’idée de tomber sur Sosuke... Tous sauf un ! Ushio qui n’a aucune envie d’attendre pour combattre le fils de celui qu’il a toujours admiré, non pas pour devenir comme lui mais pour le surpasser avec son désavantage de taille. Affronter Sosuke est l’occasion rêvée de prouver à tous qu’il a les capacités pour devenir le prochain yokozuna.

JPEG - 99.5 ko

Promouvoir une série sur le sumo en Europe est un véritable défi, mais le manga de Kawada ne perd pas beaucoup de temps en parlottes inutiles. Le mangaka va à l’essentiel : les combats ! Il semblait que nos héros avaient un peu de temps avant leur prochain tournoi pour s’entraîner ? Trop facile, Kawada les remet directement dans le grand bain avec un tournoi des nouveaux inscrits. Et pour pimenter ce dernier, il fallait un adversaire de taille pouvant défier Ushio. Ce ne sera pas un inconnu mais Sosuke, le fils du yokozuna Yamatokuni qui n’avait joué pour le moment qu’un rôle d’observateur, ne pouvant participer à un tournoi. L’explication est donnée rapidement et ne fera que rendre ce lutteur d’autant plus dangereux pour notre jeune héros. Le troisième tome met en valeur les deux autres principaux sumotoris du lycée Odachi. Yuma et Kunisaki prouvent qu’ils ne viennent pas faire de la figuration. Ils démontrent que leurs passifs dans d’autres disciplines en font des combattants imprévisibles et des plus dangereux. Face à Ushio, Kawada propose des catégories de combattants variées, entre sa Némésis du temps du collège et le champion de sa catégorie de poids. Bon, comme le mangaka nous le rappelle, il n’y a pas de catégorie de poids dans les tournois principaux d’où le désavantage certain des petits sumotoris.

L’épouvantail du moment est donc Sosuke. Il montre deux visages. Celui d’un garçon humble, même un peu trop quand il est en dehors du dohyo. Son comportement est même considéré comme condescendant par Kariya. Sosuke est un perfectionniste et il analyse tous ses combats en disséquant chacune de ses erreurs pour ne surtout pas la refaire. Son manque de compétition explique son besoin d’ajuster sa technique. Bon, vu les ravages qu’il réalise, la réaction de Kariya est aussi compréhensible car Sosuke en fait un peu trop, devenant presque la caricature du géant ne maîtrisant pas entièrement sa force colossale. Mais dans le cercle du dohyo, il devient un être semblant n’éprouver strictement aucune émotion. Impassible, il est concentré à l’extrême sur son adversaire. Sa stature en fait d’ailleurs un combattant imposant en premier par sa carrure. Il a tous les atouts pour devenir le prochain yokozuna, un héritage de son père, que Kawada dessine pendant presque tous les deux tomes sans montrer son visage, toujours dans l’ombre. Comme si le manga voulait nous cacher une information cruciale à son sujet. Et pourtant... Le tome 4 est donc celui de l’affrontement entre Ushio et Sosuke et le résultat de ce combat va provoquer un changement important au sein du club du lycée Odachi.

Un nouveau personnage fait son apparition pour aider Ushio, mais en est-il capable et surtout que peut-il lui apporter ?


Hinomaru Sumo (T3 et 4)
- Auteur : Kawada
- Traduction : Julien Favereau
- Editeur : Glénat
- Format : 115 x 180 mm
- Pagination : 208 pages noir et blanc
- ISBN : 9782344014820 ; 9782344018279
- Parution : 5 octobre 2016 et 1er février 2017
- Prix : 6,90 €


A lire sur la Yozone :
Hinomaru Sumo (T1 et 2)


© Edition Glénat - Tous droits réservés



Frédéric Leray
30 octobre 2017




JPEG - 30 ko



JPEG - 30.7 ko



JPEG - 35.5 ko



JPEG - 31.1 ko



JPEG - 31.4 ko



JPEG - 34.4 ko



WebAnalytics