YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Black Hammer (T1) Origines Secrètes
Jeff Lemire, Dean Ormston et Dave Stewart
Urban Comics

Jeff Lemire aime les super-héros. Il le dit, il l’écrit, il le crie !
“Black Hammer” est sa déclaration d’amour aux comics de super-héros. C’est une histoire qu’il porte depuis les années 2007/2008, cherchant à écrire cette super-aventure (!) par ce prisme particulier qu’il aime, celui des récits humains sur la famille et les petites villes.

JPEG - 183.4 ko

Il est normal donc de retrouver, perdus dans une ferme d’un coin paumé de la campagne américaine, et vivant comme une famille, ceux qui étaient les super-héros de Spiral City, les protégeant d’invasions effroyables unis autour de Joseph Weber, dit Black Hammer, le Marteau Noir.



Héros d’un âge révolu, ils ont disparu, sans doute désintégrés dans la bataille finale face à l’anti-dieu. C’est de cette information que se nourrit Lucy Weber, depuis ce terrible jour, il y a dix ans. De Spiral City, dans une autre version de l’Amérique, elle les cherche pourtant encore...
Bloqués depuis dix ans dans des corps et apparences qui ne leur correspondent pas, derrière la figure protectrice du patriarche Abraham Slam, ils méditent sur leur triste sort, leur splendeur passée et ces conditions nouvelles d’existence où il faut paraître sans que les rancœurs et les doutes n’affaiblissent leur groupe.

JPEG - 215.7 ko

Une nouvelle vie est-elle possible pour Barbalien le Martien, le Colonel Weird qui se perd dans sa folie et la Para-Zone, l’explosive Golden Gail bloquée dans le corps d’une enfant de neuf ans, Talky-Walky ce robot qui n’a pas renoncé à envoyer des sondes pour retrouver son monde originel, Dragonfly la sorcière au si lourd fardeau ? Pour Abraham Slam, c’est oui car ici il a trouvé l’amour et veut fonder une vraie famille !

En six chapitres aux tonalités diverses, Jeff Lemire crée un univers aux couleurs des années 50 où il commence à raconter l’histoire de chacun de ces super-héros. Ils sont fragilisés, humiliés, isolés, doivent travestir leur réalité et accepter ce sort qui les laisse en vie, mais sans espoir.

JPEG - 75.6 ko

Débutée chez Dark Horse, le « fief » de Mike Mignola, “Black Hammer” s’empare autant des codes de la science-fiction, de l’horreur que du récit intimiste. Dans ce récit protéiforme, Dean Ormston distille un dessin bien dans l’esprit des années 50, où chaque épisode est gorgé de références, épouse un style précis, sans que la continuité du récit n’en souffre une seconde, avec des personnages et des ambiances qui rappelleront l’univers fantastique du “B.P .R.D.” de Mignola. La formidable présence de Dave Stewart aux couleurs renforce cette empreinte voulue, assumée et vraiment séduisante.

JPEG - 270.4 ko

Extrait de couverture alternative pour #1 par Jeff Lemire

Les “Origines Secrètes” de “Black Hammer” sont absolument à découvrir, dans ce bel et passionnant album enrichi d’un dossier complet et très illustré, que l’éditeur propose au prix imbattable de dix euros jusqu’au 31 décembre.

Profitez-en, c’est un régal !


La série connaissant un certain succès aux États-Unis (13 épisodes publiés), Jeff Lemire a déjà développé une seconde série chez Dark Horse Comics (4 épisodes publiés), où Lucy Weber, la fille de Black Hammer, enquête sur cette fameuse nuit où tout a basculé à Spiral City !
“Sherlock Frankenstein & The Legion of Evil” nous attend déjà !


(T1) Origines Secrètes
- Série : Black Hammer
- Scénario : Jeff Lemire
- Dessin : Dean Ormston
- Couleurs : Dave Stewart
- Éditeur : Urban Comics
- Pagination : 200 pages couleurs
- Format : 18,5 x 28,1 cm
- Dépôt légal : 20 octobre 2017
- Numéro ISBN : 9791026811886
- Prix public : 10 €


Illustrations © Dean Ormston et Éditions Urban Comics (2017)


Fabrice Leduc
18 novembre 2017






JPEG - 96.7 ko



JPEG - 101.9 ko



JPEG - 101.8 ko



JPEG - 107 ko



JPEG - 71.6 ko
Illustration de Dean Ormston pour #3



JPEG - 79.9 ko
Dean Ormston a l’aise avec l’horreur... pour #6



JPEG - 99.5 ko
Illustration de Dean Ormston pour #1



WebAnalytics