YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Manifest Destiny (T3) Chiroptères et Carnivores
Chris Dingess, Matthew Roberts et Owen Gieni
Delcourt Comics

La mission de Merriwether Lewis et William Clark continue sur le fleuve, d’est en ouest, afin d’éliminer les menaces potentielles et d’assurer la sécurité des futurs colons américains. Lewis, le scientifique cherche à repérer d’autres arches dont il commence à percevoir le secret ; Clarke essaie de maintenir un minimum d’autorité et d’unité au sein d’un effectif aussi disparate que dangereux.

JPEG - 238.8 ko

Lorsque Lewis repère une nouvelle arche et décide de descendre à terre pour l’étudier, un esprit de désobéissance se fait montre, colère pour certains effrayés par les horreurs déjà affrontées, esprits de mutinerie pour d’autres qui voient là leur seule échappatoire pour éviter une mort atroce.



Qu’attend donc notre équipée sous cette arche construite à partir de matières fécales ! Un nouveau monstre effroyable, le vameter, que Matthieu Roberts va s’ingénier à représenter sous la forme d’un vampire chitineux, aussi épouvantable qu’increvable. Il est l’horreur de cette arche, il terrifie une étrange communauté de volatiles bleus aux crocs acérés et empoisonnés que les hommes de Lewis vont découvrir dans leur pure sauvagerie avant d’arriver à communiquer avec eux. Et oui, les Fezrons parlent la même langue que d’autres hommes, déjà venus sur ces terres en 1801, une première expédition déjà alors exposée aux mêmes tourments.

JPEG - 218.5 ko

Pour sauver leur éclaireur français, Charbonnier, capturé par les Fezrons et préparé pour devenir le mets subtil de leur prochain repas, Clarke et Lewis s’engagent à tuer le vameter, cette répugnante créature qui arrache la tête de ses victimes pour en prendre, de manière abominable, leur apparence. Le cauchemar continue pour les membres de l’expédition, un peu moins démonstrative en diversité horrifique que dans les premiers tomes, profitant d’espace pour développer le passé de l’indienne Sacagawea ou du jeune Collins, en phase de réhabilitation près de ce supérieur contre qui il s’était rebellé. Des flashbacks qui précisent des intentions cachées, montrent la fidélité ou les questionnements, notamment des femmes récupérées à La Charette (voir tome 1) et poussent toujours un peu plus loin la folie démentielle de cette série où l’horreur guette à chaque coin de fourré des hommes non dénués de cruauté quand il s’agit de s’approprier un territoire où nul ne sera jugé comme son égal.

JPEG - 174.4 ko

Le Destin manifeste, cette idéologie apparue en 1845 selon laquelle la nation américaine aurait pour mission divine de répandre la civilisation vers l’Ouest, apparaît de manière de plus en plus crue, et cruelle, en ce tome 3, un poil moins original que les deux précédents, mais néanmoins toujours aussi spectaculairement fantastique.

“Manifest Destiny” continue, sur les chemins de l’effroi, de tracer un sillon sanglant sur un mode horrifique original.


(T3) Chiroptères et Carnivores
- Série : Manifest Destiny
- Scénario : Chris Dingess
- Dessin : Matthew Roberts
- Couleurs : Owen Gieni
- Éditeur : Delcourt
- Pagination : 144 pages couleurs
- Format : 17,3 x 26,4 cm
- Dépôt légal : 23 août 2017
- Numéro ISBN : 978-2-7560-9326-0
- Prix public : 15,95 €


À lire sur la Yozone :
Manifest Destiny (T1) La Faune et la Flore
Manifest Destiny (T2) Amphibiens et Insectes


Illustrations © Matthew Roberts et Éditions Delcourt (2017)


Fabrice Leduc
15 novembre 2017






JPEG - 104.5 ko



JPEG - 76.2 ko



JPEG - 92.5 ko



JPEG - 66.1 ko



JPEG - 85.8 ko



JPEG - 90.8 ko



JPEG - 68.9 ko
Plaisir d’une cover US



WebAnalytics