Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Manifest Destiny (T2) Amphibiens et Insectes
Chris Dingess, Matthiew Roberts et Owen Gieni
Delcourt Comics

La découverte de “Manifest Destiny” fut une vraie bonne surprise, une aventure horrifique développée par Chris Dingess à partir de l’histoire de l’expédition que la jeune Amérique entreprit pour découvrir l’immensité des terres sauvages acquises en 1803 par le président Jefferson auprès des Français. Des centaines de milliers de kilomètres carrés à un prix défiant toute concurrence ! Une sacrée affaire qui cache forcément quelque mauvaise surprise.



Elle sera à caractère fantastique, voire horrifique, dans ce récit qui voit le capitaine Merriwether Lewis et le lieutenant William Clark partir, en 1804, avec quelques militaires et un gros contingent de têtes brûlées, meurtriers, violeurs, voleurs et petites frappes, à la découverte de l’Ouest sauvage américain. Contraints et forcés, ces hommes prennent cette opportunité comme une voie vers la liberté. Mais après les horribles créatures rencontrées dans le tome 1, La Faune et la Flore, ils comprennent que cela risque d’être un voyages sans retour !

JPEG - 318.2 ko

Pour ce deuxième tome, ils se sont réfugiés sur leur bateau, avec les quelques survivants du petit fortin de La Charette, là où la terreur verte s’est déchaînée. Mais sont-ils plus en sécurité sur le fleuve où ils se retrouvent bloqués par une arche sous-marine ? Dans leurs infructueux essais pour libérer le navire, plusieurs hommes sont dévorés par un énorme batracien de la taille de deux taureaux quand d’autres, à terre, sont assaillis et transpercés par d’immenses et impressionnant moustiques qui trouvent en l’homme un terreau fertile pour leur reproduction. La terreur s’empare un peu plus de cet équipage hétéroclite, les femmes survivantes de La Charette aiguisent les appétits sexuels de ces hommes sans foi ni loi, une tentative de viol est commise... Lewis et Clarke ont toutes les peines du monde à garder leur autorité intacte, tout comme secrète leur étrange mission.

JPEG - 360.8 ko

Cette deuxième étape de “Manifest Destiny” est passionnante, riche en rebondissements spectaculaires et horrifiques, en personnages qui prennent de la densité, comme la veuve Boniface qui travaille avec Lewis sur ses relevés, ses dessins des prélèvements de la faune et de la flore, mais qui perce le secret de la réalité de cette mission. Comme ces deux autochtones étranges que sont M. Charbonnier et l’Indienne shoshone Sacagawea, intéressants pour leurs connaissances de ces territoires sauvages, mais personnages qui jouent forcément un double jeu.

Ce monde hostile et terrifiant s’ouvre peu à peu sous le dessin inventif de Matthew Roberts, habile dans le mouvement, les tensions dramatiques, ce spectacle permanent d’une horreur invasive, multiple, qui surgit à tout moment. Un trait assez classique, à l’encrage appuyé pour coller à l’époque, d’une grande lisibilité et constance, qui prend toute sa saveur dans la mise en scène et les cadrages des dangers et des rencontres multiples de cette mission fantastique. Sous les couleurs particulièrement réussies d’Owen Gieni, cette série passionnante continue d’inventorier méthodiquement son catalogue des horreurs. Après La Faune et la Flore, ces “Amphibiens et Insectes”, ce sont des “Chiroptères et Carnivores” qui feront les rendez-vous monstrueux du tome 3.

Il reste tant et tant de kilomètres à parcourir et de dangers à affronter dans une mission où la survie sera de plus en plus difficile à assurer.

Vivement la suite !


Amphibiens et Insectes
- Série : Manifest Destiny
- Scénario : Chris Dingess
- Dessin : Matthiew Roberts
- Couleurs : Owen Gieni
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Contrebande
- Pagination : 144 pages couleurs
- Format : 17,3 x 26,4 cm
- Dépôt légal : 15 mars 2017
- Numéro ISBN : 978-2-7560-9325-3
- Prix public : 15,95 €


À lire sur la Yozone :
Manifest Destiny (T1) La Faune et la Flore


Illustrations © Matthiew Roberts et Éditions Delcourt (2017)



Fabrice Leduc
21 octobre 2017




JPEG - 104.5 ko



JPEG - 104.6 ko



JPEG - 101.4 ko



JPEG - 100.8 ko



JPEG - 98.3 ko



JPEG - 104.5 ko



WebAnalytics