YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Etherval n°10 : Adamantis
Association des Plumes de l’Imaginaire
Fanzine, n°10, science-fiction/fantastique/fantasy, nouvelles-articles-détente, mai 2017, 70 pages, 7€

Avec ce 10ème numéro, « Etherval » s’intéresse aux métaux et ses auteurs ont été manifestement inspirés par ce thème.



Marie Angel et Stéphane Lesaffre avec “Un sujet très académique” nous entraînent dans une histoire bien construite de gnomes et de lutins. Nous suivons les péripéties et les déboires d’une étudiante confrontée aux rivalités de ses maîtres. Sans être d’une grande originalité, ce texte est agréable à lire.
Avec “Les Éléments rares”, Vivien Esnault nous fait partager les affres d’une jeune femme livrée à des expériences hallucinantes ayant pour but de forcer son organisme à secréter des métaux rares, dont l’or. C’est très bien vu, avec une attention toute particulière envers le personnage principal, tourmenté et doté d’une sensibilité épidermique. En signant ce texte ambitieux et original, Vivien Esnault s’impose comme un auteur à suivre.

“La Danse du soleil” de Mélody Gervais, dans un registre bien différent de la précédente nouvelle, nous projette dans un monde périclitant, où le soleil consume sous ses rayons une humanité qui n’aspire qu’à la nuit et à sa fraîcheur. Mais il semble que le coucher de l’astre soit capricieux et n’intervienne qu’au prix du sacrifice d’une danseuse. Il n’y a évidemment aucune vraisemblance dans cette histoire entièrement tournée vers la peinture de cet univers et fort d’une poésie un peu désespérée. Très bon.
Il ne manque pas grand chose à “Reflet d’âme” d’Andréa Deslacs, par ailleurs rédactrice en chef de la revue, pour être un texte majeur. À petits pas, le lecteur bascule d’un monde qu’il s’imagine ordinaire vers un monde fabuleux où sévissent dragons et gorgones. L’auteure s’est documentée sur l’art de la cire perdue, et cela se sent. Ce texte est travaillé, original et monte en puissance au fil des lignes. C’est le début de cette nouvelle avec la consultation de l’héroïne chez son médecin qui en gâche, à mon sens, un peu l’harmonie. Andréa Deslacs est par ailleurs lauréate du prix Visions du Futur 2017.

Amélie Bousquet dans “Ainsi parlèrent les Sylas” nous livre une histoire un peu confuse, où s’entremêlent plusieurs thèmes sans qu’intervienne une véritable cohérence d’ensemble. (La vengeance, la catastrophe climatique, l’exploration de galeries souterraines ou encore la lutte contre une entité maléfique...)
Changement de style et d’univers avec Aurélie Genêt et Sylvain Lamur dont “Tout l’argent du monde” ne déparerait pas dans les contes des « Mille et Une Nuits ». Belle histoire que celle de cette malédiction qui se retourne contre son auteur et évocation très réussie de la Perse et de sa magnificence passée.

Anthony Boulanger clôt ce numéro avec “Mendeleïv, amen”, un véritable tour de force qui met en scène la famille Curie, Mendeleïv bien sûr (enfin son fils...), Poincaré et même Albert Einstein. Nous sommes dans un univers parallèle inquiétant, délirant, évoqué de main de maître par un auteur au talent confirmé.

Un texte accessible uniquement en numérique complète le sommaire : “Panen et circenses” de Floriane Soulas. J’avoue ne pas avoir été convaincu par cette version « high tech » des jeux du cirque.
Nous retrouvons Catherine Loiseau dans la partie magazine de la revue avec un article consacré à la trilogie « Fils de brume » de Brandon Sanderson. Andréa Deslacs interroge ensuite Fabien Clavel à propos de ses « Feuillets de Cuivre ». Après le quizz traditionnel, les inénarrables missives de potache d’« Etherval » mettent un terme à un numéro solide comme le métal qu’il traite.


Titre : Etherval
Numéro : 10
Éditeur : Association des Plumes de l’Imaginaire
Directeur de publication - rédacteur en chef : Andréa Deslacs
Couverture : FoG Ryù
Type : revue
Genre : Science-fiction, fantasy, fantastique
Site Internet : Etherval ; le numéro 10
Dépôt légal : mai 2017
Périodicité : semestrielle
ISSN : 2260-6025
Dimensions (en cm) : 36 x 24
Pages : 70
Prix : 7 €



Didier Reboussin
21 septembre 2017






JPEG - 25.1 ko



WebAnalytics