YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Garçon et la Bête (Le) (T3 et 4)
Mamoru Hosoda, Renji Asai
Kaze

Ren redécouvre la vie parmi les humains, mais aussi toutes les difficultés administratives que sa longue absence a engendré. Toutefois, grâce à l’aide de la jeune Kaede et sa persévérance à la limite de l’entêtement, il voit pourtant bien des possibilités s’offrir à lui. Au cours de ses recherches, Ren finit par mettre la main sur l’adresse de son père. Mais faire le premier pas s’avère plus compliqué qu’il ne le pensait et il n’ose frapper à sa porte quand le moment vient. Mais le destin a choisi de lui forcer la main et en revenant sur ses pas, il croise ce père qui l’avait abandonné. Et contre tout attente, non seulement ce dernier le reconnaît mais s’effondre en larmes dans ses bras. La vérité est pourtant simple et tragique : son père a appris la mort de sa mère bien après les faits et quand il s’est mis à la recherche de Ren, ce dernier était déjà passé dans le monde des bêtes. Ren pourra-t-il lui donner une seconde chance, mais surtout comment expliquer à Kumatetsu qu’il souhaite dorénavant vivre dans le monde des humains ?



Le duel entre Kumatetsu et Ozen pour déterminer le nouveau grand maître a très mal fini. Alors que Kumatetsu avait remporté le combat, il a été traîtreusement blessé par Ichirohiko. Ce dernier révèle alors sa véritable nature : il est lui aussi un humain et sa part de ténèbres a pris possession de lui. Heureusement, Ren est parvenu à maîtriser la sienne grâce à l’image de Kaede qui est parvenue à l’apaiser. Seulement, maintenant Ren se doit de retrouver le jeune homme pour le ramener à la raison, mais ce combat, il devra le livrer dans le monde des humains. Avant cela, il choisit de rendre son livre à Kaede, pour qu’elle se souvienne de lui au cas où il échouerait dans son ultime affrontement. Toutefois, Ichirokhiko s’est laissé dévorer par la haine et sa puissance dépasse celle de Ren, surtout que le jeune homme se retrouve à devoir protéger Kaede qui a refusé de l’abandonner. Ren craint de devoir utiliser son propre côté obscur pour terrasser son adversaire. En ramassant le livre laissé par Kaede, Ichirohiko découvre l’histoire de Moby Dick et donne vie à la baleine en plein centre ville.

JPEG - 120.6 ko

Avec deux tomes, Renji Asai avait largement matière pour finir convenablement l’adaptation en manga du “Garçon et la Bête”. Il peut donc prendre le temps de décrire le séjour de Ren dans le monde des humains et surtout sa rencontre avec son père. C’est un moment important car Ren récupère ainsi cette vie qu’il avait abandonnée en passant dans l’autre monde, celui des bêtes. Le jeune homme doit faire face également à la réalité administrative du Japon. Tout ne va pas lui tomber dans le bec comme par miracle. Le récit se veut à ce moment le plus réaliste possible. C’est aussi le cas pour la relation entre Ren et son père. Les morceaux ne vont pas se recoller si facilement et la rage que le jeune homme garde en lui sortira car il n’est plus un gamin trouillard mais un combattant cherchant des réponses, cherchant qui il est réellement. Qui prendra le dessus ? Ren ou Kyuta ? En fait, le jeune homme n’a pas la réponse, ce sont les autres qui la possèdent, en particulier Kaede, qui montre peu à peu les sentiments nés en elle et qui se font toujours plus forts. Elle montre également sa force de caractère, n’hésitant pas à faire face à la colère de Ren mais également à ses faiblesses.

Le grand final ne sera pas le duel entre Kumatetsu et Ozen. Bien au contraire, cet affrontement ne fait qu’introduire le véritable duel ultime de cette série : Ren contre Ichirohiko. Ce personnage qui n’avait jusqu’à présent qu’un rôle secondaire s’avère être la véritable Némésis de Ren. Et Kumatetsu devient bien malgré lui la source du mal qui va dévorer le garçon et provoquer le chaos dans les deux mondes. La mise en images du combat dans Tokyo est loin d’être évidente car l’animé avait à sa disposition les moyens techniques d’animation pour donner vie à la baleine générée par Ichirohiko ainsi que l’inondation de la ville. Le rendu visuel de l’animé sublimait le grand final. Mais passer au papier était loin d’être un défi évident, avec la comparaison inévitable en filigrane. Toutefois, Renji Asai réalise ici un travail remarquable, utilisant lui aussi tous les moyen mis à sa disposition, parvenant à un rendu qui n’a pas à rougir d’une comparaison avec l’animé. Le résultat est donc à la hauteur des attentes et le chapitre concluant l’histoire a un nombre largement suffisant de pages pour reprendre tous les éléments nécessaires pour que le lecteur referme le dernier tome en se disant qu’il n’a rien perdu par rapport à l’animé.

Cette adaptation en manga du “Garçon et la Bête” est une vraie réussite ainsi qu’un parfait complément au film.


Le Garçon et la Bête (T3 et 4)
- Auteur : Renji Asai
- D’après l’oeuvre originale de :Mamoru Hosoda
- Traducteur  : Thibaud Desbief
- Éditeur français : Kaze Manga
- Format : 127 x 182, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 194(T3) et 192(T4) pages
- Date de parution : 14 décembre 2016 et 21 juin 2017
- Numéro ISBN  : 9782820325259 ; 9782820328670
- Prix : 8,29€


A lire sur la Yozone :
Le Garçon et la Bête (T1)
Le Garçon et la Bête (T2)
Le Garçon et la Bête, édition prestige DVD


©Renji ASAI 2015 ©2015 THE BOY AND THE BEAST FILM PARTNERS
© Edition Kaze Manga- Tous droits réservés


Frédéric Leray
22 septembre 2017






JPEG - 28.2 ko



JPEG - 31.5 ko



JPEG - 29.2 ko



JPEG - 26 ko



JPEG - 31.2 ko



JPEG - 30.6 ko



WebAnalytics