YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Green Worldz (T5 et 6)
Yusuke Osawa
Pika

Akira et Eudyptes pensaient en avoir enfin fini avec la reine des bombyx, mais cette dernière s’est enveloppée d’un bourgeon de chair et a profité de ce repos pour muter de nouveau. Et la créature qui sort de ces pétales n’est plus humaine. Si son corps est humanoïde, sa tête est un mélange d’insecte et de végétal. Elle ressort encore plus puissante qu’avant et se débarrasse d’Akira comme d’un fétu de paille. Eudyptes ne pensait pas devoir utiliser le contenu de sa seringue aussi tôt. Mais la créature est une nouveauté et il n’a pas pu anticiper sa naissance. Il doit maintenant tenter le tout pour le tout afin de sauver le futur. Mais il sait aussi qu’utiliser le produit dopant peut signifier son arrêt de mort. Toutefois le temps presse, il doit la massacrer rapidement, surtout que le bébé titan fait de nouveau son apparition. ils n’avaient vraiment pas besoin de cela. pas maintenant qu’ils peuvent en finir avec la créature qui fut un temps humaine et qui a trahi sa propre race.



Yui est devenue le boss d’un groupe de survivants. La jeune fille semble pourvue d’un étrange pouvoir : elle est capable de trouver les points faibles des créatures les attaquant, comme si elle avait déjà vécu tous les combats qu’elle est en train de mener. Mais le charisme et l’autorité naturelle de la jeune femme font des jaloux et profitant d’une cachotterie de la demoiselle sur les conséquences de la contamination par le pollen de l’arbre géant surplombant la ville, Ryukoden organise sa petite rébellion et prend le pouvoir. Il fait arrêter Yui et tous ses alliés en les accusant d’être contaminés. Emprisonnés sans nourriture et sans eau, certains commencent à faiblir dangereusement. Toutefois, la folie de Ryukoden ne s’arrête pas là. Il provoque un vent de panique concernant le risque de contamination et des bûchers poussent peu à peu dans l’ancienne gare. Yui et ses amis sont évidemment les prochains au menu, seulement dans leur folie, les troupes de Ryukoden ont laissé entrer des hommes d’osier, des humains transformés en monstres sous l’effet du pollen de l’arbre géant.

JPEG - 118 ko

Tranquillement, “Green Worldz” approche de ses derniers tomes. La saga d’Akira va s’arrêter abruptement lors du tome 5. Il faut dire que la situation dans laquelle se retrouve le petit groupe devient ingérable avec l’hybride plante qui n’en finit pas de se régénérer. Sans parler du bébé géant qui nous fait une mutation façon Tetsuo dans “Akira”. Eudyptes se retrouve forcé de passer au plan Z, le pire choix pour lui. Voyant clairement que l’aventure de nos héros ne peut guère plus avancer alors qu’il reste encore trois tomes, Yusuke Osawa zappe soudainement vers des biographies de quelques personnages. N’employant aucune transition, le mangaka prend un peu de court le lecteur qui ne sait plus trop où va l’histoire. Heureusement, le recentrage se fait en passant au personnage de Yui. La jeune femme n’était alors qu’un fantôme, un Graal pour Akira et on en était même peu à peu venu à penser qu’elle ne ferait son retour qu’à la toute fin de l’histoire. Seulement le mangaka avait un tout autre rôle à lui faire jouer. Voici donc la jeune femme promue super-héroïne de la série. Pourvue d’un don mystérieux, elle est devenue le chef charismatique d’un groupe de survivants. Il est vrai que la série manquait franchement de femmes fortes, se battant comme les hommes. La dernière s’étant transformée en plante hybride, il était temps de remettre une femme aux manettes.

Toutefois, Yui revient également pour annoncer une terrible nouvelle : une maladie pourrait décimer l’humanité. Le groupe de Yui va subir la perversion d’un homme avide de pouvoir. Ce dernier organise purement et simplement une véritable chasse aux sorcières pour éliminer tous ceux qui s’opposent à lui. Et c’est au premier sens du terme car les bûchers vont pousser comme des petits pains, notre héroïne se retrouvant attachée à l’un d’eux. Yusuke Osawa nous montre le pire visage de l’humanité, celui de la peur et des folies que celle-ci provoque. La chasse aux contaminés rappelle de bien mauvais souvenirs, toutefois, le mangaka ne fait qu’aller à l’essentiel car cet épisode sera de courte durée, le récit principal reprenant le dessus avec l’arrivée de Nano. Nous retrouvons une déclinaison de nouveau classique du survival horror avec une course contre la montre pour trouver l’anti-virus capable de sauver l’humanité. Episode d’héroïsme, avec des personnages qui se révèlent devant l’adversité, en gros tout l’arsenal d’un bon shonen se retrouve compilé dans ce tome 6 bien plus classique que les précédents. Nous aurons même droit au beau ténébreux qui semble être en parfaite communion avec l’héroïne.

La fin de la série approche et l’humanité est encore loin d’être sauvée des plantes. Qui sera ce sauveur providentiel ?


Green Worldz (T5 et 6)
- Auteur : Yusuke Osawa
- Traducteur  : Julien Favereau
- Éditeur français : Pika
- Format : 120 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 30 novembre 2016 et 1er février 2017
- Numéro IBSN : 97828116314828 ; 9782811631499
- Prix : 7,50 €


A lire sur la Yozone :
Green Worldz (T1 et 2)
Green Worldz (T3 et 4)


GREEN WORLDZ © 2014 Yûsuke ÔSAWA / Kodansha Ltd.
© Edition Pika - Tous droits réservés



Frédéric Leray
15 septembre 2017






JPEG - 33.4 ko



JPEG - 29 ko



JPEG - 30.3 ko



JPEG - 29 ko



JPEG - 30.3 ko



JPEG - 29.2 ko



WebAnalytics