Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Jour J (T29) Le Prince des Ténèbres (1/3)
Fred Duval, Jean-Pierre Pécau et Kordey
Delcourt

Décembre 2004, John Kerry est élu 44e Président des États-Unis.
John O’Neill est sur la liste des nominations aux hauts postes de l’état, mais John Kerry barre son nom d’emblée. Qui est donc ce O’Neill, surnommé le Prince des Ténèbres ?
Tout commence en 1996 avec l’attentat de la tour de Khobar en Arabie Saoudite. 19 Américains meurent, le FBI est envoyé sur place pour enquêter. O’Neill et ses agents, Sullivan et Carter, se rendent vite compte qu’ils sont manipulés par les Saoudiens qui accusent l’Iran, leur ennemi juré. Mais l’explosif utilisé ne leur correspond pas, O’Neill outrepasse les règles, se fait des ennemis au sein même du FBI et reprend l’enquête avec la CIA. Le nom de Ben Laden ressort à de nombreuses reprises. Lui, l’honnête notable, ne semble pas si irréprochable. La CIA enquête sur lui et sur Al-Qaïda depuis quelques années, son réseau est impressionnant. Ben Laden est la personne à abattre.



Dans cette nouvelle uchronie, c’est John Kerry qui a été élu à la place de George Bush Junior et les attentats du 11 septembre n’ont pas eu lieu. Barak Obama est le vice-président qui tente de défendre O’Neill, surnommé le Prince des Ténèbres, clin d’œil à ses costumes de marque sombres.

PNG - 392.8 ko

Perspicace, il est un des meilleurs agents du FBI, mais ne fait pas dans la dentelle. Il fait vite le rapprochement entre les différents attentats perpétrés à Khobar, Islamabad, New-York et Addis-Abbeba. Le même explosif a été utilisé, cela ne peut pas être le fruit du hasard. O’Neill poursuit son enquête avec la CIA, laissant de côté les rivalités historiques. Il fait la connaissance de Robert Baer qui mène le même combat contre la menace terroriste d’une organisation très bien structurée : Al Qaïda. L’État n’accrédite pas cette thèse, Oussama Ben Laden n’est pas un danger pour eux, semble-t-il...

PNG - 222.8 ko

Le Prince des Ténèbres” est le premier album d’un triptyque sur les attentats terroristes. Une fois n’est pas coutume, les tomes 29 et 30 sont sortis simultanément et le dernier album sortira dans la foulée. C’est tellement plus agréable de lire toute l’histoire à la suite sans avoir des albums intermédiaires.
O’Neill est un sacré personnage, haut en couleur, qui a réellement existé puisqu’il a trouvé la mort le 11 septembre 2001 dans une des tours jumelles. Fred Duval et Jean-Pierre Pécau nous proposent un nouvel éclairage qui tient la route avec des changements du cours de l’histoire assez subtils. Tout est cohérent et passionnant, le lecteur adhère de suite.

PNG - 280.2 ko

Les personnages du FBI ont de la répartie et une forte personnalité, soutenus par des dessins hyperréalistes de Kordey avec des plans remarquables et précis. Les portraits sont reconnaissables de suite tels des photos : Barack Obama est parfait, je ne parlerai pas de Ben Laden qui donne la chair de poule. Les couleurs de Jérôme Maffre accentuent le côté sombre de l’histoire. Depuis avril 2010, les albums de “Jour J” s’enchainent très vite avec des thèmes historiques divers et variés. La série ne s’essouffle pas, bien au contraire.

PNG - 400.7 ko

Tout s’enchaîne très vite dans cet album qui épouse les formes d’un thriller aux multiples rebondissements. La suite de “Le Prince des Ténèbres” nous donnera plus d’éléments sur Al Qaïda. Ce sujet évoque en moi un sentiment de tristesse en repensant à ce fameux 11 septembre 2001 et ses 2977 morts. Ce massacre n’a pas lieu ici, mais malheureusement le passé ne peut pas être modifié. Dommage.


(T29) Le Prince des Ténèbres 1/3
- Série : Jour J
- Scénario : Fred Duval, Jean-Pierre Pécau, assistés de Fred Blanchard
- Dessins : Kordey
- Couleur : Jérôme Maffre
- Couverture : Nicolas Siner et Fred Blanchard
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Neopolis
- Format : 24 x 32 cm
- Pagination : 64 pages couleur
- Dépôt légal : 16 août 2017
- Numéro ISBN : 978-2-7560-7000-1
- Prix public : 15,50 €


A lire sur la Yozone :
Jour J (T1) Les Russes sur la Lune
Jour J (T2) Paris, Secteur Soviétique
Jour J (T3-T4) Septembre Rouge - Octobre Noir
Jour J (T8) Paris brûle encore
Jour J (T10) Le Gang Kennedy
Jour J (T18) Opération Charlemagne
Jour J (T20) Dragon Rouge
Jour J (T21) Le Crépuscule des Damnés
Jour J (T22) L’Empire des Steppes
Jour J (T23) La République des Esclaves
Jour J (T24) Stupor Mundi
Jour J (T25) Notre-Dame de Londres
Jour J (T26) La Ballade des Pendus
Jour J (T27) Les Ombres de Constantinople
Jour J (T28) L’Aigle et le Cobra
Guide de l’Uchronie (Le)


Illustrations © Kordey et Éditions Delcourt (2017)


Anne Schnebelen
27 novembre 2017






PNG - 115.1 ko



PNG - 114.4 ko



PNG - 106.8 ko



PNG - 107.8 ko



PNG - 95.7 ko



PNG - 138 ko



JPEG - 59 ko
Fin de ce triptyque avec le T31 paru le 22 novembre



JPEG - 57.4 ko
Jour J (T1), à retrouver dans nos Archives BD



WebAnalytics