YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Terra Formas (T11 et 12)
Yu Sasuga et Ken-ichi Tachibana
Kaze Seinen

Les équipes nippo-américaines sont parvenues à entrer dans l’annexe 1. Il ne reste plus qu’un clone de Bao ainsi que Hong, la source des bio-toxines qui rendent le lieu mortel pour les intrus. Toutefois, le groupe ne compte pas les affronter sans précaution. Conscient que leur protection de fortune ne peut leur éviter un empoisonnement très longtemps, ils prennent la direction du garde-manger, où sont en état de stase les autres clones de Bao. Pour les rendre immédiatement opérationnels, des combinaisons sont à leur porter et ce sont ces tenues que le groupe souhaite prendre pour leur propre bénéfice. Malheureusement, une mauvaise surprise les attend : des cafards se sont équipés avant eux des combinaisons et ont détruit les derniers équipements. Le plan ne se déroule décidément pas comme prévu. Personne n’avait imaginé que les cafards auraient l’intelligence de s’équiper contre les bio-toxines. Seulement, ces bestioles ont une cible très précise : Hong. S’ils éliminent la source des toxines, plus rien ne pourra les arrêter.



Contre tout attente, même si cela n’a duré que quelques secondes, l’équipe nippo-américaine a réussi à lancer un message vers la Terre. L’équilibre des forces n’est plus du tout le même car, même si la Chine nie toute implication dans la rébellion dont on l’accuse, les autres grandes nations ne croient pas une seule seconde dans leur explication. La course vers Mars a même déjà commencé, seulement la pseudo navette de sauvetage chinoise a pris une avance irréversible. Sur la planète Mars, les survivants n’ont pas fini leur guerre interne. Liu ne compte pas abandonner sa mission et espère finir par mettre la main sur Akari, mort ou vif. Seulement, cette fois, l’équipe chinoise est devenue minoritaire et le véhicule de Liu est maintenant la cible de Joseph, le surhomme. Car contrairement aux autres membres de la mission martienne, il n’a pas été augmenté par des gènes d’animal mais ce sont ses capacités humaines qui dépassent maintenant celle du simple mortel. Même une rafale d’arme automatique ne peut le stopper très longtemps car le jeune homme est parfaitement capable de maîtriser sa douleur et repartir à l’assaut des Bao et de Liu.

JPEG - 108.2 ko

Ces deux tomes achèvent l’épisode de la rébellion de l’équipe chinoise. Ce sera, comme tout le monde peut s’y attendre, un véritable carnage. Toutefois, la nouvelle évolution des cafards oblige les différentes équipes à s’associer pour espérer rester en vie. Il faut dire que, sorti des clones de Bao, il ne reste plus grand monde dans le groupe chinois. Sans compter la pauvre Hong, qui ne peut assumer plus longtemps d’avoir causé la mort d’humains comme elle avec ses bio-toxines. Yu Sasuga est devenu un expert pour faire durer le plaisir en ajoutant de petites notes techniques sur les caractéristiques des animaux qui ont augmenté les pouvoirs des hommes tout autant que les cafards. L’intelligence de ces bestioles ne cessent de se développer en un temps record. Elles apprennent de leurs erreurs et appliquent immédiatement un plan permettant de palier à leurs faiblesses. Ainsi, elles vont non seulement cibler Hong comme prioritaire mais elles vont également penser à se revêtir d’une combinaison pour attaquer. Le combat entre le groupe nippo-américain et les chinois en devient presque ridicule car en s’affaiblissant, ils deviennent des proie faciles pour les cafards. Enfin, les deux groupes acceptent d’unir leurs forces pour tuer l’ennemi commun, même si ceux qui ont le plus à y perdre s’avèrent être les chinois, et la conclusion du tome 11 ne fera que confirmer cette vérité. Car pour relancer un peu le suspense et ne pas trop lasser le lecteur voyant les chinois prendre systématiquement le dessus, il fallait que les gentils réussissent enfin à prendre un avantage même infime.

Le tome 12 sent bon le requiem. Le début laisse penser que ce sera celui de l’équipe chinoise car n’étant pas parvenue à remplir sa mission, capturer Akari, ils ne sont plus d’aucune utilité pour leur mission de secours. Mais cela va s’étendre également aux autres équipes et un personnage d’importance perdra la vie dans la folle tentative d’Akari. On se croirait presque dans un remake de “Fort Alamo” ou encore de “300”. Nos héros sont totalement submergés par les vagues de cafards sans oublier la navette chinoise qui n’a besoin de personne hormis le même Akari. Histoire de pimenter un peu plus la situation de nos héros, un volcan entre en irruption... Bon pour le moment, l’impact de cet événement s’avère tout de même minime mais Yu Sasuga ne l’a certainement pas introduit par hasard. En tout cas, Joseph a de nouveau droit à une belle mise en avant, surtout pour montrer que l’être humain n’a pas besoin de gènes extérieurs pour être le plus puissant, mais uniquement de développer toutes les capacités qui lui sont propres. Un message important même si Joseph fait un peu figure d’exception qui confirme la règle et puis surtout, Yu Sasuga prend plaisir à décortiquer les propriétés de tous ces animaux dont les gènes sont implantés dans les humains et les cafards, souvent nous apprenant les caractéristiques de ces bestioles mais aussi nous donnant des explications sur des particularités d’animaux comme la capacité des cétacés à nager plus ou moins longtemps en profondeur. Ces points permettent de faire durer les combats et cachent également le côté un peu simpliste du scénario qui, il faut bien l’avouer, jongle uniquement sur les rebondissements, évoluant à la rapidité d’un escargot anémique. Mais d’un autre côté, c’est du pur seinen de baston alors il ne faut pas non plus trop en demander.

Après ce carnage, comment Yu Sasuga va-t-il bien pouvoir faire durer sa série ? A suivre.


Terra Formars (T11 et 12)
- Scénario : Yu Sasuga
- Dessin : Ken-ichi Tachibana
- Traducteur : Sylvain Chollet
- Éditeur français : Kaze Manga
- Collection : Seinen
- Format : 112 x 170, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution  : 26 août et 4 novembre 2015
- Numéro ISBN : 9782820321671 ; 9782820322210
- Prix : 8,29 €


A lire sur la Yozone :
Terra Formars (T1)
Terra Formars (T2)
Terra Formars (T3 et 4)
Terra Formars (T5 et 6)
Terra Formars (T7 et 8)
Terra Formars (T9 et 10)


TERRA FORMARS © 2011 by Ken-ichi Tachibana, Yu Sasuga / SHUEISHA Inc.
© Edition Kaze Manga - Tous droits réservés


Frédéric Leray
3 septembre 2017






JPEG - 27.7 ko



JPEG - 29 ko



JPEG - 35.5 ko



JPEG - 29.7 ko



JPEG - 29.5 ko



JPEG - 31.1 ko



WebAnalytics