YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Champs d’Honneur (T4) Camerone - Avril 1863
Thierry Gloris et Joël Mouclier
Delcourt

30 avril 1863 à Camerone au Mexique.
Une poignée de légionnaires se fait massacrer par l’armée mexicaine déchaînée. Ce massacre deviendra un mythe pour ce corps d’élite créé en 1831.



Tout petit déjà, Jean Danjou se prédestine au métier des armes. Ses lectures d’enfant le font rêver de grands espaces et d’aventure. Jeune et utopiste, il croit naïvement à la mission civilisatrice de la France sur la barbarie, sans se douter que la gloire nationale se construit sur le sang de ses soldats.

PNG - 431.1 ko

Devenu officier, il veut protéger sa nation avec force et ferveur en s’engageant dans la Légion Etrangère et part avec les meilleurs pour combattre l’ennemi. Volontaire au service de la France, le légionnaire se bat sans relâche pour son pays. Son destin croise Wenceslas Muller sur le bateau qui les emmène en Algérie. Pour des raisons politiques, le jeune soldat allemand a décidé de fuir son pays natal. Les entrainements sont très durs, il en bave. À la frontière du Sahara occidental, Jean est blessé en tirant une cartouche et perd sa main gauche, remplacée tant bien que mal par une prothèse en bois.

Deux ans après le plébiscite de Napoléon III, la Légion Etrangère débarque en Crimée avec les Anglais. À la fin de la bataille d’Alma, notre Jean national est élevé au rang de capitaine. En 1859, Napoléon III rêve encore de gloire en Italie, avec la bataille de Magenta. Deux ans plus tard, le président mexicain, Bénito Juarez déclare ne plus vouloir rembourser ses dettes étrangères. Les contingents débarquent au Mexique fin 1861. Anglais et Espagnols repartent après avoir signé des accords, contrairement aux Français qui restent. Napoléon III veut faire monter Maximien de Habsbourg sur le trône mexicain. C’est le début d’une guerre sanglante sans merci où la Légion Etrangère sera décimée.

PNG - 216.3 ko

Ces légionnaires morts pour la France sont devenus Français non par le droit du sol, mais par le sang versé pour la patrie. “Camerone - Avril 1863” répond parfaitement à la question de la série « que signifie être Français ? ». Thierry Gloris nous raconte la bataille de Camerone en nous faisant vivre le quotidien de ces légionnaires qui quittent tout pour protéger la France. Camerone a déjà été traitée en BD avec “Mac Coy” chez Dargaud. Nos deux personnages principaux, Jean et Wenceslas, sont courageux et continuent de se battre malgré leurs blessures. Cet album est le quatrième et avant-dernier de la série “Champs d’honneur” et de loin le plus patriote.

Le dessin de Joël Mouclier m’a déconcerté, du moins au début. Les couleurs riches, le côté figé des personnages ne me convenaient pas, je ressentais comme un décalage entre le récit et le dessin. Curieusement, cette gêne s’est très vite estompée et je me suis régalée en découvrant la Légion Etrangère, que je connaissais sans plus. La magnifique couverture de Hugo Pinson reflète parfaitement la violence de la bataille de Camerone. Comme dans tous les albums de la série, Marie Gloris nous rajoute un dossier historique assez complet et intéressant sur les batailles.

Il ne reste plus qu’un album à découvrir dans cette belle série historique sur le thème de l’identité nationale qui n’est pas figée. Être et se sentir Français est avant tout un état d’esprit. Replongeons-nous en 1940 à “Dunkerque” et laissons-nous surprendre par Thierry Gloris et Ramon Marcos.

Honneur à notre Légion Etrangère : Legio Patria Nostra, la légion est notre patrie !


(T4) Camerone - Avril 1863
- Série : Champs d’honneur
- Scénario : Thierry Gloris
- Dessins et couleurs : Joël Mouclier
- Couverture : Ugo Pinson
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Histoires & Histoires
- Format : 23 x 32 cm
- Pagination : 72 pages couleurs
- Dépôt légal : 4 janvier 2017
- Numéro IBSN : 978-2-7560-3545-1
- Prix public : 15,50 €


À lire sur la Yozone :
Champs d’honneur (T1) Valmy - Septembre 1792
Champs d’honneur (T2) Castillon - Juillet 1453
Champs d’honneur (T3) La Bérézina - Novembre 1812
Waterloo 1911 (T1)
Waterloo 1911 (T2)


Illustrations © Joël Mouclier et éditions Delcourt (2017)


Anne Schnebelen
7 septembre 2017






PNG - 137 ko



PNG - 228.5 ko



PNG - 132.3 ko



PNG - 146 ko



PNG - 140.4 ko



WebAnalytics