YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Legend Rock Fest
Première édition du Legend Rock Fest à la Parenthèse
23 juin 2017

Vendredi 23 juin avait lieu le premier Legend Rock Fest à la salle de la Parenthèse à Ballan-Miré (37).



Trois formations ont investi la salle cette belle soirée de vendredi avec le trio Band of Gypsies (hommage à Jimi Hendrix) emmené par le guitariste et chanteur Hassan Hadji, par ailleurs guitariste au sein du groupe Ange , reprenant et revisitant avec envie plusieurs morceaux du maître de la guitare tels « Foxy Lady », ou Voodoo Chiled. Dommage que ce trio enthousiaste ait dû amputer sa prestation de quelques morceaux, respect de l’horaire oblige.

Vint ensuite The Chris Slade Timeline le groupe de l’actuel batteur du groupe interplanétaire AC/DC et au cv impressionnant en ayant notamment accompagné Mannfred Mann’s Earth Band, Gary Moore, Tom Jones, Uriah Heep, David Gilmour, The Firm (avec Jimmy Page et Paul Rodgers) et quelques autres. Une légende mondiale du rock !

JPEG - 53.3 ko

Photo Franck Deschamps

Quel professionnalisme et gentillesse de la part de celui-ci envers les spectateurs conquis avec des reprises telles que « Comfortably Numb » de Pink Floyd, « Parisienne Walkways » de Gary Moore et bien sûr « High Voltage »,« Back in black » et l’incontournable « Highway to Hell » d’AC/DC au rappel.
Et, bien entendu, un petit solo de batterie au milieu. Enfin, quand je dis petit… Quelques dizaines de minutes pendant lesquelles il a mis le feu dans le public.
Un rythme endiablé que les jeunes et moins jeunes ont applaudi et salué. De la part de ce vénérable Maître de 71 ans,.
C’est un véritable plaisir de se prendre une leçon de cette manière. Bon, comme il l’a dit lui-même une fois terminé ce solo, le groupe est reparti avec un morceau plus cool… d’AC/DC !!! Plus cool, tu parles.
Et ce fut encore un tonnerre d’applaudissements qui monta de la fosse. Je vais finir par penser que ce gars-là possède un cerveau pour chaque membre de son corps tellement il est excellent. A la fin, tous auraient aimé que cela continue. Mais le groupe devait reprendre l’autoroute de l’enfer !

Cette soirée enthousiasmante fut conclue par Motor Rise le groupe phare de la scène hard rock tourangelle disciple inspiré de Motörhead . Devant une salle qui s’était déjà vidé d’une bonne partie de ses spectateurs venus spécialement pour Chris Slade ou partis se coucher vu l’heure tardive, enfin plutôt tôtive (euh non matinale, moi aussi je fatiguais), le groupe a enchainé les morceaux avec bonne humeur. Mais, et c’est une opinion toute personnelle, c’est tout de même difficilement supportable, leur musique étant toute dans la saturation des instruments et de la voix du chanteur. Trop « bruyant », trop « saturé » trop « gueulé » et finalement pas attractif. Dommage, car les titres sonnent plutôt bien et je pense qu’avec un soupçon de douceur, plus de modulation dans la voix et l’utilisation des instruments, ce groupe pourrait aller encore plus loin.

Merci aux organisateurs et à la Parenthèse pour ce bon moment en cette chaude soirée de juin et à l’année prochaine pour le second Legend Rock Fest.

(Daniel avec la complicité de Robert Peyrard)


Daniel Viau
Peps37
4 septembre 2017






JPEG - 28.2 ko



WebAnalytics