YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




De la fantasy aux Editions À Contresens
Une trilogie de Mathieu Valentin
Trois tomes et bientôt un quatrième

Un peu de tout aux Éditions À Contresens, installées à Vauxrézis, près de Soissons, et très présentes sur les manifestations et salons : du régionalisme, des livres pour enfants, des contes, de nouvelles, des romans, et bien entendu un peu de fantasy.



JPEG - 123.5 ko

La présentation de l’éditeur :
« Bibi Sans-Nom-de-Famille, dernier survivant des Purs, est issu d’un Ordre oublié, les Guerriers-Mages. Éduqué en secret par un Maître qui l’oblige à se terrer, il fait pourtant le choix de prendre la route pour participer à un évènement majeur : la Rencontre.
La Rencontre réunit et oppose les meilleurs adversaires du Monde. Ainsi se retrouvent là les Ordinaires, les Guerriers et les Mages. Mais la présence des Sombres plane sur Belleterre, la Capitale… « 

JPEG - 131.8 ko

La présentation de l’éditeur :

« Poursuivis par les Élites de l’Empereur, Bibi et ses compagnons vont tenter de trouver des réponses aux questions qui les hantent. Quelles sont les origines de Bibi le Pur ? Pourquoi les Sombres prétendent-ils qu’il est celui qu’ils attendent ? Quel plan machiavélique Kerguélen le Sanglant a-t-il fomenté ?
D’aventures en rebondissements, les réponses voient le jour. Mais s’ils veulent simplement survivre, il leur faudra sortir vainqueurs des dangers qui les guettent... »

JPEG - 122.2 ko

La présentation de l’éditeur :

« Bibi le Pur, disparu lors de la bataille de Belleterre contre le terrible Turbith Sanrouge a-t-il réellement péri, consumé par son propre pouvoir ?
Pour le savoir, Tcharango, Premier Combattant des Purs, se lance à sa recherche dans des territoires inconnus, tandis que Luce et Ran affrontent les défis que représentent l’héritage Sanrouge dans un Monde bouleversé. Taro, quant à lui, ne peut oublier que certains Pères Démons rôdent encore... »

Une trilogie de plus ? Pas seulement puisqu’un quatrième tome, « Résistances », est à paraître en septembre. Mais ceux qui ont du mal à retenir un léger mouvement de recul face aux séries de fantasy à rallonge en conviendront : un auteur qui a soutenu sa thèse de pharmacie sur quelques aspects médicaux vus à travers l’œuvre de Guy de Maupassant ne peut pas être fondamentalement mauvais. Gageons que Mathieu Valentin aura été capable d’instiller dans ses intrigues quelques poisons inédits et de réserver aux horribles de l’histoire des fins parfaitement abominables.

Le site des Éditions À Contresens
Le Facebook de Mathieu Valentin et quelques autres


Hilaire Alrune
6 août 2017






JPEG - 23.2 ko



WebAnalytics