YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Masque de Fudo (Le) (T2) Pluie
Saverio Tenuta
Les Humanoïdes Associés

An 283 du Bakufu Fujiwara.
Le Bakufu, ce gouvernement instauré par la Shogun et qui transforme l’Empereur en une simple figure divine. Les Shogun ont pris le pouvoir et l’Empereur immortel attend le moment idéal pour en reprendre possession. Mais le Shogun a des alliés de taille, des tueurs à son service lui permettant de supprimer rapidement tous les ennemis qui pourraient être une menace pour le Bakufu et Fujiwara. Toutefois, n’ayant aucune confiance dans ses propres hommes, ce dernier ne les voit jamais directement mais par l’intermédiaire d’un système permettant de parler à distance. Pourtant, le Shogun doit bientôt célébrer ses noces et ses meilleurs éléments seront évidemment invités à cet événement. Et parmi eux se trouve son meilleur assassin, le maître du Dojo Dokutsu. Avec son visage blanc grimé et les deux taches noires au-dessus des yeux, il ne passe pas inaperçu, mais sa fidélité n’est pas envers celui qui vient de lui parler...



Shinnosuke n’avait qu’une obsession : retrouver sa sœur. Pour cela, avec ses amis Guon, Kondo et Eiji, ils tendent des pièges sur le trajet des nobles qui pourraient avoir la moindre information sur le lieu où Mikiko serait détenue. La puissance que lui octroie l’étrange masque blanc leur est d’une aide précieuse mais malheureusement, les résultats ne sont pas au niveau de ses espoirs. Toutefois, Shinnosuke est certain que quelqu’un les observe en secret. Mais qu’importe, lui et ses amis ont bien d’autres préoccupations : Kondo doit s’occuper de son père malade, Eiji est amoureux d’une femme qui ne pourra jamais être sienne et Guon claque son argent en jouant. Pendant ce temps, Shinnosuke noie sa rage dans l’alcool, mais pas assez pour ne pas prendre cette fois sur le fait la tueuse à ses trousses. Pourtant, celle-ci ne semble pas vouloir l’assassiner, elle en a eu tant l’occasion. En fait, la mission de Kaida est de l’emmener auprès de son maître, dirigeant la secte de ninjas du Dojo Dokutsu. Ce dernier détiendrait une information cruciale sur Mikiko.

JPEG - 89.4 ko

Comme pour le premier tome, nous allons faire des petits allers-retours entre le présent et le passé de Shinnosuke. Le présent est d’ailleurs rattaché avec l’histoire réelle du Japon, avec la référence concernant le Bakufu et le shogunat, ainsi que les rapports conflictuels entre le Shogun et l’Empereur. Pour la petite histoire, le clan Fujiwara a marqué le Japon médiéval, donnant à l’Empire de nombreux régents, mais contrairement à l’univers de Saverio Tenuta, ne prit pas part au Bakufu. Mais revenons plutôt à l’histoire de ce deuxième tome du “Masque de Fudo”.

L’introduction n’est en fait qu’une mise en bouche, menant doucement à l’ultime confrontation de Fudo pour retrouver sa sœur. Peu à peu les deux périodes se rapprochent, mais ne soyons pas trop impatients, il reste encore deux tomes à Saverio Tenuta pour unifier son récit alors laissons lui le temps. Surtout que l’épisode de la vie de Fudo raconté dans ce volume tranche avec le premier tome, assez bon-enfant, et se rapproche plus de la violence de la saga originale. L’auteur nous raconte ici l’entrée de Shinnosuke dans le clan ninja du Dojo Dokutsu et sa formation. Bien évidemment, ce ne sera pas une sinécure et les morts s’accumulent sur le passage du possesseur du masque de Fudo. Toutefois, le jeune homme ne pourra profiter des pouvoirs de ce dernier pour son terrible entrainement, devant prouver ses capacités de tueur par lui-même. Seulement, il entraîne à ses côtés ses trois meilleurs amis. Saverio Tenuta se déchaîne littéralement dans les épreuves qu’impose Kaida à Shinnosuke, et l’écarlate reprend peu à peu sa place dans le récit et les planches d’une grande violence. La couverture du tome est symbolique de cette période de la vie de Fudo. La richesse des détails sur chaque planche est toujours aussi impressionnante et Saverio Tenuta maîtrisant tous les niveaux d’élaboration des planches, du crayonné à la colorisation, prouve encore une fois qu’il prend soin de chaque case, peu importe leur taille, pour le plaisir du lecteur.

JPEG - 65.4 ko

La dernière partie sera très forte émotionnellement. Les quatre amis devront réussir une terrible dernière épreuve qui doit démontrer leur totale fidélité au clan et la rupture définitive avec leur ancienne vie. Celle-ci mourra avec leur ancien nom. Le lecteur en vient même à oublier qui est réellement Fudo dans la saga. Saverio Tenuta est parvenu à nous faire apprécier, aimer ce sadique qui tue sans le moindre remord et qui sera le pire salopard des “Légendes des Nuées écarlates”. Comment le Shinnosuke de cette série est-il devenu cet être diabolique de la saga principale ? Là est bien toute la question que se pose le lecteur, même si le Fudo de la période que j’ai qualifiée de présent se rapproche fortement de celui des Nuées.

Ce deuxième tome du “Masque de Fudo” monte en intensité et nous ramène dans une atmosphère et un univers qui se rapproche fortement des “Légendes des Nuées Écarlates” avec en plus la maturité de l’auteur mais également une qualité de dessin toujours plus impressionnante.


(T2) Pluie
- Série : Le Masque de Fudo
- Scénario : Saverio Tenuta
- Dessins et couleurs : Saverio Tenuta
- Éditeur : Les Humanoïdes Associés
- Dépôt légal : 7 juin 2017
- Format : 24x32 cm
- Pagination : 48 pages couleurs
- Numéro ISBN : 9782731649840
- Prix public : 14,20 €


A lire sur la Yozone :
La Légende des Nuées Ecarlates (T2) Comme Feuilles au Vent
La Légende des Nuées Ecarlates (T3) Le trait Parfait
La Légende des Nuées Ecarlates (T4) La fleur cachée de l’abomination
Izunas (T1) Kamigakushi
Izunas (T2) Yamibushi

Le Masque de Fudo (T1) Brume


Illustrations © Saverio Tenuta et Éditions Les Humanoïdes Associés (2017)


Frédéric Leray
1er août 2017






JPEG - 24 ko



JPEG - 29.7 ko



JPEG - 27.6 ko



JPEG - 30.3 ko



JPEG - 35.3 ko



JPEG - 15.6 ko



WebAnalytics