YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




To your Eternity (T2)
Yoshitoki Oima
Pika

L’être devenu pierre, puis loup puis garçon fait route avec la jeune March vers la capitale du royaume de Yanone. La petite fille lui a même donné un nom : Imm. Palona est aussi du voyage, mais elle n’est pas dupe du petit jeu de leur gardienne. March devait être sacrifié au dieu Oniguma, mais Imm a tué l’ours titanesque et c’est bien là l’unique raison de leur survie. Palona sait que ces sacrifices n’ont aucun sens, elle devait elle-même être sacrifiée mais sa sœur aînée a préféré la cacher et s’enfuir. Palona n’a plus jamais été vue comme un véritable membre du village. Il faut que la vérité éclate, mais comment ? Car elles sont maintenant arrivées dans la capitale de Yanone, une cité de pierre illuminée même la nuit, où fourmillent énormément de monde. Un endroit comme jamais March n’en avait vu jusqu’à présent, avec tellement de choses nouvelles à découvrir, de nourritures inconnues à goûter. Mais ce n’est qu’une illusion, car tous ces plaisirs, toutes ces choses ne sont pas pour elle.



Ce ne sont au mieux que des prisonniers. Le tueur de dieu, ce gamin pouvant se transformer en loup, est un véritable mystère que les savants de la cité comptent bien élucider. Et pour cela, il leur faut comprendre ce qu’est ce garçon, jusqu’où va son immortalité. Quelques coups de lances ne suffisent pas à le blesser assez fortement, surtout que Imm apprend vite et finit par se défendre naturellement, mais quand le danger est trop important, le loup refait surface et fait tout pour s’enfuir... sans trop d’espoir. March est destinée à finir ses jours dans sa cellule à s’occuper de Imm. Mais le loup n’aime pas les espaces confinés, surtout qu’il veut montrer une chose importante à la petite fille : de l’autre côté de sa cellule se trouve le cadavre de Onugima, transpercé d’un nombre incroyable de flèches. L’innocence de March la pousse à soigner la colossale bête, retirant les flèches pour la soulager. Une nouvelle activité qui semble avoir l’approbation de ses geôliers. Ce qui ne sera certainement pas le cas de celle de Palona car son seul but est de s’évader coûte que coûte.

JPEG - 77.9 ko

La couverture de ce deuxième tome de “To your Eternety” laissait penser que le récit allait enfin trouver un peu d’optimisme grâce à sa nouvelle petite héroïne. Que de naïveté ! Penser que Yoshitoki Oima pourrait bouleverser la logique de son histoire n’était guère malin. Non, le mangaka avait même été trop positif dans la conclusion de son premier tome. Sa créature doit apprendre la vie sur terre de la pire des manières : par la souffrance. Et il se doit de n’avoir comme environnement que peine et tristesse. Toutefois, rien n’est plus efficace pour engendrer le désespoir que de laisser penser qu’un espoir même infime est possible. Le premier chapitre jouera le rôle de leurre, afin de faire baisser sa garde au lecteur. Mais du moment où nos héroïnes et le garçon loup se retrouvent enfermés dans les geôles de Yanone, l’espoir s’enfuit.

Commence alors un moment surréaliste où Imm et March s’habituent à leur vie de prisonnier, s’occupant de l’ours, un train-train de grande monotonie en perspective que ne peut évidemment pas accepter Palona qui va tout faire pour s’enfuir, préparant un plan des plus audacieux pour s’évader, ne mesurant pas tous les dangers, mais ce n’est pas cela qui va arrêter la jeune femme. Evidemment, rien ne se passera comme prévu et un drame va encore secouer le garçon loup, qui va dans une crise de rage devenir l’ours. Encore une fois, ce sera la douleur qui provoquera l’évolution de la créature. Il y aura pourtant une forme de rupture dans la suite du voyage du loup qui va apprendre à parler sans que la souffrance entre ligne. Pourtant ce répit sera de courte durée car un ennemi, venu lui aussi de l’espace, va faire son apparition et devenir sa véritable Némésis. C’était en effet trop beau que Imm puisse vivre son éternité sans un défi de taille qui puisse remettre en cause ses incroyables pouvoirs.

La conclusion de ce deuxième tome prend une direction nouvelle pour relancer le suspens et rompre aussi avec la logique trop prévisible de la série. Le lecteur commençait à comprendre où le mènerait à chaque fois le mangaka et ce n’est jamais bon dans une série, surtout quand l’auteur tente de faire passer un message, aussi pessimiste soit-il. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que “To your Eternity” est à interdire aux dépressifs de toutes sortes. On se sort pas indemne de la lecture de cette série qui montre vraiment la destinée comme une créature sans le moindre sentiment, qui semble même prendre plaisir à mettre en scène la tragédie humaine.

Difficile de savoir ce que nous réserve Yoshitoki Oima dans son prochain tome, mais ce ne sera certainement rien de bon pour le garçon loup.


To your Eternity (T2)
- Auteur : Yoshitoki Oima
- Traducteur  : Thibaud Desbief
- Éditeur français : Pika
- Format : 125 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 14 juin 2017
- Numéro IBSN : 9782811635794
- Prix : 6,95 €


A lire sur la Yozone :
To your Eternity (T1)


FUMETSU NO ANATA E © Yoshitoki Oima / Kodansha Ltd.
© Edition Pika - Tous droits réservés



Frédéric Leray
17 juillet 2017






JPEG - 24.9 ko



JPEG - 33.4 ko



JPEG - 25.8 ko



JPEG - 35.4 ko



WebAnalytics