YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




William Adams, samouraï (T1) Aux confins du monde
Mathieu Mariolle, Nicola Genzianella et Fabien Alquier
Casterman

Au XVIIe siècle, William Adams, un marin anglais, fait naufrage sur les côtes du Japon. Il découvre un pays au bord de la guerre civile, divisé par les luttes de pouvoir qui opposent le général Tokugawa aux quatre régents pour l’accession au titre de Shogun.
Pris au piège dans cette contrée où tout lui est étranger, sa connaissance de la technologie maritime et des armes fait rapidement de lui l’instrument de ce conflit.

Alors que les régents et les jésuites, hostiles à la présence d’un protestant dans le pays, réclament sa mort, le général Tokugawa lui sauve la vie.
Le destin de ces deux hommes va alors se sceller de manière indissociable.



JPEG - 186.4 ko

En lisant cette bande dessinée comment ne pas faire le parallèle avec la série TV “Shogun” (un feuilleton télévisé inspiré du livre de James Clavel), saga de l’été 1980. Rappelez-vous ce héros européen incarné par Richard Chamberlain, ce capitaine anglais d’un navire hollandais qui se retrouve au Japon pour finir, à la suite de nombreuses pérégrinations et romances, comme Samouraï.

Ici le postulat de départ est identique. Un navire hollandais commandé par un capitaine anglais s’échoue sur les côtes japonaises où les influents Jésuites voient d’un très mauvais œil l’arrivée sur l’île de Protestants et n’hésiteront pas à mettre de sanglants bâtons dans les roues de notre héros.

JPEG - 120.4 ko

De ce fait le scénario de Mathieu Mariolle n’a encore rien de remarquablement original pour l’instant, notamment pour ceux qui, comme moi, ont connu cette série. Inspirée de faits historiques réels, il est intéressant de voir les incompréhensions qui séparent deux cultures si différentes. William Adams découvre un pays et des coutumes qu’il ne comprend, mais va devenir un proche de celui qui deviendra le shogun Tokugawa, véritable détenteur du pouvoir au Japon, et l’aider dans son projet d’unification du pays…

Ce premier tome d’un diptyque (le second tome, “Kurofune”, est prévu pour le 13 septembre), est intéressant dans la mise ne lumière des complots, des intrigues qui sous-tendent cette guerre de pouvoir. Dans cette mise en place de personnages aux caractères bien trempés, quelques absences explicatives manquent parfois et on attendra que le scénario creuse les nombreux questionnements restés en suspend dans la suite de l’aventure pour un second et dernier tome qui mérite donc d’être attendu, en espérant fortement une ligne scénaristique qui prennent encore plus son envol.

JPEG - 166.1 ko

Nicola Genzianella d’un trait fin, riche et détaillé fait merveille sur la représentation des paysages, costumes et décors de ce Japon médiéval. Le graphisme naval est lui aussi d’une excellente facture.
Le seul petit bémol peut être porté sur les personnages, aux traits fortement marqués, qui manquent parfois de finesse et de précision, souvent lorsqu’ils sont situés en arrière-plan. Ainsi qu’un manque certain de puissance pour les scènes d’action.

JPEG - 97.8 ko

“Aux confins du monde” remplit bien son rôle de mise en place dans un univers intéressant (le choc des cultures) sans toutefois nous laisser un goût de « revenez-y » incontrôlable, mais cela est peut-être dû à ma connaissance de la série TV.
Le second tome nous dira si cette histoire mérite d’entrer dans les grandes sagas de Samouraï !


(T1) Aux confins du monde
- Série : William Adams, samouraï
- Scénario : Mathieu Mariolle
- Dessins : Nicola Genzianella
- Couleurs : Fabien Alquier
- Éditeur : Casterman
- Collection : Albums
- Format : 24 x 32 cm
- Pagination : 56 pages couleurs
- Dépôt légal : 25 janvier 2017
- Numéro ISBN : 9782203095328
- Prix public : 14,50€


Liens utiles :
Page Facebook de Mathieu Mariolle
Page Facebook de Nicola Genzianella


Illustrations © Nicola Genzianella et Casterman (2017)



Bison 13
Fabrice Leduc
10 juillet 2017






JPEG - 88.7 ko



JPEG - 103.7 ko



JPEG - 91.8 ko



JPEG - 83.1 ko



JPEG - 63.9 ko



JPEG - 77 ko



WebAnalytics