YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Stray Dog (T3)
VanRah
Glénat

Toru a fini par détruire tous ses scellés pour libérer son démon intérieur afin de vaincre Black. Mais pour protéger sa maîtresse, le démon accepte de se laisser empaler par l’épée de Black. Cette arme permet de tuer les démons, même celui d’un Alpha. Seulement, encore faut-il laisser l’épée assez longtemps dans le corps de la cible pour lui interdire de nuire. Mais les médecins du BIRD dans leur empressement ont le malheur de retirer l’épée pour vérifier la santé de l’Apha. Contrairement aux apparences, le lycan reprend rapidement assez d’énergie pour semer la panique dans les sous-sols de la base. Seule Aki peut calmer la fureur du lycan, mais il leur faut convaincre la jeune fille que tout cela n’est que pour le bien du lycan, afin de pouvoir lui greffer de nouveaux scellés. Aki est loin d’être d’excellente humeur, vu les conditions dans lesquelles elle a été emprisonnée dans les cellules du BIRD. Toutefois, sa colère ne fait que commencer car la vision de Toru embroché, les dents limées, la met hors d’elle.



Aki est consciente que la seule chance pour que Toru parvienne à prendre le dessus sur son démon est de lui implanter de nouveaux scellés pour remplacer ceux qui ont cédé à la transformation de Toru en ce monstre sorti d’un temps des plus reculés. Toutefois, l’intervention de Kazuhiro semble redonner confiance à Aki, surtout que le scientifique reconnaît immédiatement la fille de Senri. Il la convainc de le laisser approcher Toru afin de lui injecter de quoi calmer le fléau et lui permettre de récupérer sa forme humaine. En fait, c’est la dernière chance de sauver Toru et lui permettre de reprendre le dessus sur le démon. Seulement, greffer de nouveaux scellés est une opération des plus douloureuses car ceux-ci sont directement implantés sur les vertèbres du lycan. Mais quand Toru retrouve enfin son corps d’humain, toutes ses blessures se rouvrent. Car tant qu’il n’a pas pris le dessus sur son démon, le lycan n’a pas récupéré sa capacité de régénération et toutes les blessures qu’il a subies ne guérissent plus, même d’anciennes blessures refont surface comme les yeux aveugles des Alphas...

JPEG - 86.2 ko

Nous avions abandonné Toru et Aki alors que le lycan donnait sa vie pour sauver sa maîtresse. Seulement l’exorcisme n’a pas eu l’efficacité désirée. VanRah va tranquillement torturer son héros sous sa forme démoniaque. Même si son dessin ne montre quasiment rien, les descriptions faites par les protagonistes laissent imaginer la souffrance que doit subir notre héros. Mais le sacrifice de Toru va rapprocher Aki et le lycan plus que la jeune fille n’aurait pu penser. Elle va accepter de faire face à sa version démoniaque sans réellement hésiter. Ce sera la colère qui lui fera perdre du temps, une colère sourde contre le BIRD et évidemment Black. Les rapports entre Tarot et Aki vont demeurer houleux durant tout le tome. Il faut dire que la fierté du lycan sera hallucinante, refusant d’admettre son erreur ou de la réparer. Cette opposition tournera même à la bataille de cours d’école quand Black devra surveiller Aki au lycée. Cela permettra surtout d’amener un peu d’humour dans une atmosphère plutôt tendue. Pour Toru, la pose de scellés commence et les conséquences de son retour à la normale sont évidemment d’une rare violence. Nous en apprendrons aussi un peu plus sur la sélection naturelle des Alphas et le supplice infligé aux jeunes lycans descendant d’Alpha. Le dessin en finesse et les ellipses visuelles répétées éviteront au lecteurs des scènes trop dures même si VanRah ne pourra toutes les supprimer.

Ce tome va beaucoup s’intéresser à la relation entre Aki et Toru qui a fortement évolué depuis sa transformation. Et ce qui est le plus incroyable, c’est l’amitié inconditionnelle qu’Aki porte soudainement à Toru. Que ce dernier ait risqué sa vie pour la sauver a totalement changé ses sentiments, au point qu’elle refuse l’idée que Toru puisse être l’assassin de son père et préfère accuse l’autre Alpha, le serial killer recherché par le BIRD. Une position qui arrive au moment même où Toru se sent prêt à avouer son crime. En découvrant les travaux réalisés par Senri afin de mettre au point des scellés capable de maîtriser son fléau, le lycan est pris de remords et s’apprête à tout révéler à la jeune fille, son mensonge le rongeant presque autant que son démon. Il va pourtant tester la jeune fille en laissant supposer qu’il serait parfaitement capable d’avoir tué son père. Mais Aki s’est forgée une confiance sans borne pour Toru, qui est devenu en peu de jours l’être vivant le plus proche d’elle. Mais le lycan tueur refait parler de lui et il est aussi temps pour le lecteur d’en savoir plus sur ce personnage. Des bribes d’informations seront à récupérer venant d’un proche de Kirah et venant également des déductions de Toru. VanRah tente de générer une forme de sympathie pour ce lycan fou furieux, mais le combat terminant ce tome n’est guère en sa faveur et ne fournit pas vraiment d’arguments pour sa défense.

Ce tome 3 nous laisse sur ce qui ressemble à la conclusion du premier combat contre Kirah. Mais Toru a-t-il vraiment pris l’avantage ?


Stray Dog (T3)
- Auteur : VanRah
- Editeur : Glénat
- Format : 130 x 180 mm
- Pagination : 416 pages noir et blanc
- ISBN : 9782344013236
- Parution : 22 mars 2017
- Prix : 9,15 €


A lire sur la Yozone
Stray Dog (T1)
Stray Dog (T2)


© Edition Glénat - Tous droits réservés


Frédéric Leray
5 juillet 2017






JPEG - 30.7 ko



JPEG - 27.4 ko



JPEG - 26.9 ko



JPEG - 21.5 ko



WebAnalytics