YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Bizu, l’intégrale (T2)
Fournier
Dupuis

Fournier aime sa région natale, la Bretagne. Et cela se voit dans ses albums.
Il y a bien sûr l’Ankou de Spirou et Fantasio mais il y a surtout une série, Bizu.
Et c’est bien de celle-ci qu’il s’agit aujourd’hui avec le second volume de l’intégrale consacré à ce personnage haut en couleur si ce n’est par la taille.



JPEG - 72.7 ko

Trois histoires dans ce tome, dont une incomplète… Incomplète car restée inachevée par son auteur après que le directeur éditorial de Dupuis de l’époque, Philippe Vandooren, lui signifie que cette histoire, c’est le grand désordre et que l’on arrête tout. Pour repartir sur des bases plus saines…
Mais cela, c’est à venir dans un prochain volume.

JPEG - 87.8 ko

Alors, cette histoire incomplète qui s’inscrit dans un cycle consacré au personnage de Keryna est-elle si désastreuse que cela ? Je vous laisserai seul juge en la matière mais je suis prêt à échanger avec ceux et celles d’entre vous qui le voudront sur le « dommage » ou le « ouf » que cet album n’ait pas vu le jour. Pour les deux autres, à savoir “Le signe d’Ys” et “Le fils de Fa Dièse”, il s’agit des deux premières histoires longues destinées à être publiées en album.
Et Jean-Claude Fournier n’y va pas de main morte ! Un déluge, l’apparition de Keryna, Schnockbul tombant amoureux, un médaillon maléfique. Bienvenue dans l’univers du scénariste breton, bercé par les légendes celtes dès son plus jeune âge. Un univers riche et merveilleux et qui ne s’adresse plus, comme cela pouvait être le cas auparavant (voir le premier volume de l’intégrale “Bizu”), seulement aux enfants. Le scénario s’adresse désormais à un public plus âgé.

JPEG - 65.3 ko

Jean-Claude Fournier, auteur complet, à la fois au scénario et au dessin laisse son imagination s’envoler et la fantaisie, toute bretonne, du personnage de Bizu et de ses camarades, et nous entraîne dans des aventures rocambolesques. Empreint de poésie, le volume et la grande centaine de pages de bandes dessinées qu’il contient, se laisse dévorer rapidement.
Personnellement, j’ai eu un peu de mal à me remettre à la lecture, mais la poésie et moi… Pourtant il y eut bien un gendarme qui fut un grand poète. Ça, c’est pour l’anecdote car j’écris cette article à la table d’un café, en face d’une gendarmerie d’où cet hommage à Didier Wampas
Donc, je disais ??? Ah oui, un peu de mal à me replonger dans ces aventures, moi. Mais force est d’avouer que Bizu a fait rêver et voyager plus d’un lecteur à l’époque et qu’il en est encore capable aujourd’hui. Le dessin de Fournier est toujours aussi beau à regarder.
La poésie des aventures passe aussi par son crayon. Peut-être même plus par son crayon que par son scénario.

JPEG - 76.9 ko

Une lecture à conseiller, à offrir, à découvrir ou non, et pas forcément par les plus jeunes d’entre vous. Laissez-vous tenter, laissez-vous séduire. Et si vous êtes breton, cela me semble carrément impardonnable de ne pas avoir les albums de Bizu dans sa bibliothèque.
J’en connais d’ailleurs quelques-uns et m’en vais leur poser la question !


Bizu, l’intégrale (T2)
- Scénario : Jean-Claude Fournier
- Dessin : Jean-Claude Fournier
- Couleurs : Anne-Marie D’Authenay
- Editeur : Dupuis
- Collection : Patrimoine
- Dépôt légal : 2 septembre 2016
- Pagination : 192 pages couleurs
- ISBN : 9 782800 160887
- Prix public : 24,00 €


© Pour les illustrations : Fournier et Dupuis (2016)


Peps37
23 mai 2017






JPEG - 24.8 ko



JPEG - 37.6 ko



JPEG - 39.1 ko



JPEG - 17.8 ko
Jean-Claude Fournier
©Chloé_Vollmer_Lo



WebAnalytics