YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Quand la neige danse
Sonja Delzongle
Gallimard, Folio Policier, roman (France, 2016), Thriller, 496 pages, avril 2017, 8,20€

La ville de Crystal Lake dans l’Illinois connaît un hiver glacial et, en ce début d’année, une vague de disparitions inquiétantes : 4 fillettes dont Lieserl, la fille de Joe Lasko, médecin divorcé. Ce dernier a fondé une association pour la recherche des enfants, mais tous les moyens mis en œuvre n’ont débouché sur aucun résultat. C’est alors qu’une ancienne connaissance lui apporte son aide, il s’agit d’Eva Sportis, détective privée et ancienne compagne de son frère. Elle contacte Hannah Baxter, une profileuse française vivant aux États-Unis.
Dans le même temps, les parents des fillettes reçoivent chacun une poupée à l’effigie des disparues. De quoi entretenir la crainte de ne jamais les revoir...



Après « Dust », « Quand la neige danse » est le second roman de Sonja Delzongle à paraître chez Folio SF. « Récidive », son troisième ouvrage mettant en scène Hannah Baxter, paraît simultanément dans la collection Sueurs froides aux éditions Denoël.

L’ambiance est très vite installée, car Sonja Delzongle amène les lecteurs dans un hiver des plus rudes et les températures baissent encore quand ils apprennent que quatre fillettes ont été enlevées. Savoir qu’il s’agit d’enfants est toujours plus terrifiant, car la vie leur appartenait. D’ailleurs peut-on en parler au passé ou sont-ils toujours vivants ? Et pourquoi ces poupées qui plongent les parents dans l’horreur ?
En charge de l’enquête, Al Stevens qui a la phobie des microbes et pour qui serrer des mains s’avère une épreuve est à court d’idées pour résoudre l’affaire. Aussi quand Joe Lasko apporte des éléments de nature à la faire rebondir, le soupçonne-t-il d’emblée, d’autant que Joe ne révèle rien de comment il a pu trouver des ossements dans un coin perdu de la forêt. Et quand le forestier qui l’a aidé est retrouvé mort et émasculé, son cas ne s’améliore pas et le chef le fait suivre. Pourtant Joe tient à garder secrets l’arrivée de la profileuse Hannah Baxter et le concours d’Eva. De plus, son frère revient à Crystal Lake, il n’y est pas le bienvenu et son passé de détenu ne plaide pas en sa faveur.

Hannah Baxter est introduit progressivement dans l’histoire. Au début, Joe Lasko semble le personnage principal du roman, puis avec l’arrivée d’Eva, suivie de celle d’Hannah Baxter, il glisse un peu au second plan avec la montée en puissance de la profileuse, l’héroïne de Sonja Delzongle qui a dérogé au principe de ne jamais enquêter sur le territoire américain. Les personnages sont fouillés, régulièrement des passages éclairent leur passé, révèlent leurs blessures secrètes, comme dans le cas d’Hannah durement éprouvée et qui a des raisons de s’inquiéter pour l’avenir. La détresse de Joe est touchante et l’enquête lui apporte aussi bien des déceptions que des joies. A-t-il droit au bonheur en cette vie ? Il se pose sans cesse la question, car il se situe toujours sur le fil.

« Quand la neige danse » pèse ses cinq-cents pages, sans que des longueurs s’en dégagent et encore moins un quelconque ennui. Sonja Delzongle entretient très bien le suspense. De nombreux détails parsèment l’enquête menée de façon traditionnelle par la police et de manière moins académique, moins officielle aussi au départ, par Hannah secondée par Eva et Joe, mais qui obtiennent des résultats. Les rebondissements sont fréquents, apportant souvent plus de doutes que de réponses, car l’auteur n’est pas avare en fausses pistes. Les avancées s’accompagnent d’un sentiment de malaise croissant, car elles vont de pair avec des révélations troublantes ou de nouvelles victimes. L’affaire est machiavélique, ses racines s’étendent dans le passé qui n’a pas été tendre avec certains. L’impression de froid distillée par l’hiver polaire augmente avec ce qui est appris et se montre de nature glaçante. Résultat : les frissons ne sont jamais loin quand le lecteur réfléchit aux répercussions. Même si un effort est souvent nécessaire pour bien suivre l’histoire, il est amplement récompensé.

Avec « Quand la neige danse », Sonja Delzongle livre un polar très prenant, glaçant aussi bien par le climat que par le déroulement de l’enquête. Porté par ses personnages et des faits de nature horrifique à souhait, ce roman s’avère implacable et propre à faire vibrer un lectorat avide d’émotions.
Hannah Baxter est une profileuse, adepte du pendule pour parvenir à ses fins, et une victime d’un acte inqualifiable de son père.
Dans « Récidive », la société estime qu’il a payé sa dette et il est relâché...


Titre : Quand la neige danse
Auteur : Sonja Delzongle
Couverture : D’après photo © Anja Weber Decker / Arcangel
Éditeur : Gallimard (1ère édition : Denoël, 2016)
Collection : Folio Policier
Site Internet : Roman (site éditeur)
Pages : 496
Format (en cm) : 10,8 x 17,8
Dépôt légal : avril 2017
ISBN : 978-2-07-270823-7
Prix : 8,20 €


Pour contacter l’auteur de cet article :
francois.schnebelen@yozone.fr


François Schnebelen
11 mai 2017






JPEG - 28.5 ko



WebAnalytics