YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Man in the Window (T1)
Anajiro et Masatoki
Ki-oon Seinen

Qui a bien pu laisser ce mystérieux message dans sa case ? Pour Shuhei, la seule Awaka qu’il connaît est cette amie d’enfance dont il est secrètement amoureux mais qu’il ne voit plus beaucoup depuis qu’ils sont lycéens. Pourtant quand il lui répète le contenu du message, la jeune fille semble tomber des nues et ne comprend pas du tout de quoi il peut bien parler. Alors qui donc lui a donné rendez-vous devant une fenêtre au fond d’une ruelle ? Finalement, Shuhei décide d’aller à ce curieux rendez-vous. Mais en arrivant devant la dite fenêtre, il trouver un rideau tiré. S’apprêtant à partir, une voix le hèle. Un homme apparaît derrière les rideaux et il semble particulièrement bien le connaître, et ce pour une bonne raison : l’homme lui révèle être lui, mais dans trois ans et cette fenêtre serait un lien entre le présent et le futur. Shuhei n’arrive pas à croire que la loque humaine qui lui fait face sera son image dans le futur. Et pourtant ce dernier lui donne nombre de preuves de son identité.



Shuhei n’arrive pas à croire que cet homme puisse être son futur lui. Comment est-il tombé aussi bas ? D’après son double du futur, tout aurait commencé par un échec : celui de l’examen d’entrée à Todaï. Alors que Shuhei s’entraînait depuis des mois pour entrer dans la prestigieuse université, il échoua, puis une autre fois. A force d’échec, il finit par tout laisser tomber et l’engrenage de la déchéance commença. Shuhei ne parvient pas à le croire et pourtant quand son double lui donne les numéros de la loterie du soir, les chiffres tombent comme prévu. Coïncidence ? Pour en avoir le cœur net, Shuhei part visiter l’appartement où se cachait son double. Mais personne ne semble habiter l’appartement, en tout cas, pas à son époque. Toutefois, en passant par la fenêtre et en tapant à la dite fenêtre, son double apparaît comme la première fois. Le mystère s’épaissit plus qu’il ne le pensait. Mais que faire ? Le Shuhei du futur a une idée en tête. Grâce à ses connaissances du passé, il va lui révéler nombre d’informations lui permettant de faire fortune dans le passé et ainsi changer son sinistre destin. Malheureusement, Shuhei est d’une probité désespérante. Mais surtout, il n’est pas aussi prudent qu’il le faudrait...

JPEG - 25.5 ko

“Man in the Window” est la première oeuvre de ce duo de mangakas. Masatoki est toutefois d’origine coréenne, malgré un pseudo typiquement japonais. Ce triptyque nous pose une question des plus simples : si vous connaissiez votre futur, accepteriez-vous de le modifier pour l’améliorer ? Une question philosophique qui a évidemment eu droit à des traitements multiples et variés. Nous ne sommes toutefois pas dans une logique de voyage dans le temps. En fait, les deux époques se retrouvent connectées uniquement par cette fenêtre aux apparences anodines. De plus, aucun contact n’est possible entre les deux périodes, mais évidemment, le futur subit les conséquences des évolutions du présent. Notre héros, Shuhei, se retrouve confronté à son moi du futur, un futur toutefois pas très lointain puisqu’il ne daterait que de trois ans plus tard. J’utilise le conditionnel évidemment intentionnellement. Car même si tout est fait pour nous convaincre que ce deuxième Shuhei vit bien dans le futur, Masatoki laisse bien planer de nombreux doutes, aussi bien sur son identité que sur la véracité de ses dires. Si Shuhei doute, c’est évidemment parce qu’il considère irréaliste sa déchéance en si peu de temps. Il aurait abandonné ses ambitions en seulement trois ans ? Uniquement à cause d’échecs à des concours alors qu’il est un brillant élève ? Ce premier tome navigue entre des démonstrations du Shuhei du futur pour prouver son identité et le Shuhei du présent pour tenter de changer sa future condition. Il est important de noter que l’histoire n’est vu qu’à travers le prisme du présent est que le futur n’existe qu’à travers ce que l’on discerne à travers la fenêtre.

Avec un scénario qui joue très fortement sur la psychologie des personnages et leur force de conviction, le dessin de Anajiro devient très important. Très peu d’action hormis en fin de tome. Ce sont plus des confrontations qui cimentent l’histoire. Des jeux de rôle surtout pour Shuhei qui doit jongler entre la connaissance d’un futur qu’il doit pourtant cacher afin de comprendre ce qui a pu lui arriver et surtout pouvoir modifier ce futur. Ce qui peut être amusant, c’est que de connaître son futur semble justement ne faire que le confirmer, Shuhei étant tellement préoccupé par ce futur que ses résultats scolaires en pâtissent. Même si son style graphique est assez classique, Anajiro s’en sort plutôt bien, certes avec une utilisation évidente des images réalisées par ordinateur pour ses décors, ce qui peut les rendre parfois un peu froid, mais la série est clairement basée sur l’évolution de Shuhei. Toutefois, la fin de ce premier tome laisse également paraître un nouveau sujet : un meurtre. Les deux prochains tomes vont-ils tourner au polar un peu comme Erased ? Le tome 2 devrait nous indiquer quelle orientation est réellement celle de cette mini-série.

Même si le sujet est assez classique, Masatoki parvient à insuffler le suspens nécessaire pour attraper un lectorat amateur de suspens et d’anticipation. A suivre après un premier tome des plus prometteurs.


Man in the Window (T1)
- Scénario : Masatoki
- Dessin : Anajiro
- Traducteur  : Géraldine Oudin
- Éditeur français : Ki-oon
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 216 pages
- Date de parution : 13 avril 2017
- Numéro ISBN  : 979-10-327-0114-0
- Prix : 7,90 €


© 2015 Masatoki, Anajiro / SQUARE ENIX
© Edition Ki-oon - Tous droits réservés


Frédéric Leray
26 avril 2017






JPEG - 18.8 ko



JPEG - 24.5 ko



JPEG - 19.3 ko



JPEG - 24.3 ko



WebAnalytics