YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Djinn, la Maudite
Jean-Louis Fetjaine
Fleuve éditions, Outrefleuve, roman (France), fantasy historique, 288 pages, avril 2017, 19 €

1130 dans la princée d’Antioche, la princesse Alix accouche d’un fils, un enfant illégitime, fruit d’un égarement avec le connétable Renaud Mazoir. Ce dernier en a connaissance et réussit à le sauver de la mort qui l’attendait pour effacer toute trace de son existence. Bien sûr, le même sort est réservé à ceux qui ont assisté à la naissance. Avant de trépasser, l’accoucheuse maudit Alix qui se retrouve alors attachée à un esprit malin, un djinn. Au fil des années, elle va le comprendre...



Jean-Louis Fetjaine est connu pour ses ouvrages de fantasy teintés de légendes celtiques. Pour son nouveau roman, il s’est éloigné de cette inspiration, allant cette fois du côté de l’Orient la chercher. « Djinn » s’inscrit dans la fantasy historique, car le déroulement suit le passé que l’on connaît mais en y greffant des éléments des croyances locales. Suite à la malédiction, la princesse Alix se retrouve possédée par un djinn. Jusqu’où l’influence-t-il, sert-il ses desseins de grandeur ? Qui profite de l’autre ? Comment l’histoire en a-t-elle été affectée ?

Cette époque particulièrement agitée est très bien mise en scène. C’est ainsi que les luttes de pouvoir, les alliances, les combats... sont très bien retranscrits pour éclairer le cours des événements. La carte en début de livre s’avère précieuse et régulièrement elle est mise à contribution pour bien situer l’action. « Djinn » court sur 6 années (de 1130 à 1136) et suit en grande partie Alix dans ses tentatives de s’assurer de la princée (principauté) d’Antioche. Elle ne raisonne qu’à titre personnel, seule compte sa propre gloire et non celle de sa descendance. Sa fille Constance lui apparaît avant tout comme un obstacle. Et que dire du fils qu’elle a voulu tuer ! Cet acte sert justement de moteur au récit et lui donne son côté fantasy.

La lutte entre le bien et le mal, l’identification des deux camps n’étant pas toujours immédiate, apporte du sel au roman. Les personnages sont souvent ambivalents, difficiles à ranger dans une case et leurs actes sont guidés par leurs intérêts personnels avant leurs convictions. Rares sont ceux à toujours conserver la même ligne de conduite et à rester fidèles. Certains personnages émergent de « Djinn » comme Alix, la source de nombreux maux, Renaud Mazoir qui s’interroge sur ces guerres de religion, sur la foi tout court, son ami Saïf, le chef de la redoutable secte des Assassins, ainsi que Malaïka, une mystérieuse femme. Les différentes facettes du jeu du pouvoir et des croyances sont ainsi explorées, ce qui enrichit l’ensemble et élargit la perception du contexte.

Jean-Louis Fetjaine concilie parfaitement information et distraction. Il donne envie d’en savoir plus sur l’histoire géopolitique de ces terres, sources de tant de convoitises. À ce titre, il n’est pas sans rappeler « Les cavaliers du Taurus » de Nicolas Cluzeau. La capacité de l’auteur à captiver le lectorat n’a rien perdu de sa qualité, ses talents de conteur font merveille comme d’habitude et il est difficile de fermer le livre avant sa conclusion. La source d’inspiration change, mais pas la propension à emporter le public. De plus, il y a là matière à découvrir peut-être plus de choses que dans la fantasy d’inspiration celtique qu’une multitude d’auteurs exploite.
Jean-Louis Fetjaine estime sûrement en avoir fait le tour et apporte ainsi un nouveau souffle à sa fantasy si prenante. « Djinn » en est une belle preuve.

Jean-Louis Fetjaine est un auteur qu’il est toujours aussi plaisant de suivre. Et « Djinn » annonce peut-être bien d’autres fantasy orientales de la sorte.

(Chronique réalisée d’après les épreuves non corrigées.)


Titre : Djinn
Sous-titre : La Maudite
Auteur : Jean-Louis Fetjaine
Éditeur : Fleuve éditions
Collection : Outre-fleuve
Liens Internet : Roman (site éditeur) ; page Facebook consacrée à Djinn
Pages : 288
Format (en cm) : 21 x 14
Dépôt légal : avril 2017
ISBN : 9782265098770
Prix : 19 €



À lire également sur la Yozone :
- « Guinevere »

Les Chroniques des Elfes
- T1 : « Lliane »
- T2 : « L’Elfe des Terres Noires »
- T3 : « Le Sang des Elfes »

- « La Trilogie des Elfes »

- « Le Pas de Merlin »

- L’entretien avec Jean-Louis Fetjaine


François Schnebelen
23 avril 2017






JPEG - 21.4 ko



WebAnalytics