YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Champs d’Honneur (T3) La Bérézina - Novembre 1812
Thierry Gloris, Andrea Mutti et Dimitri Fogolin
Delcourt

Encore enfant, Amaury de la Buissonière voit mourir son père décapité alors qu’il défendait les idées de Louis XVI. Après la Révolution de 1789, devenu adulte, Amaury s’engage dans l’armée du tsar Alexandre pour renverser Napoléon et contribuer à l’avènement de Louis XVIII. Lors de la bataille d’Austerlitz, il est récupéré blessé et à moitié inconscient sous son cheval mort. Soigné par François Berget, un médecin français, ce dernier est intrigué par ce jeune soldat parlant le français qui marmonne en boucle une devise familiale qui lui rappelle des souvenirs : « Dragons, manticores, vouivres, je combattrai. La peur de mon âme je chasserai, le bon droit guidera mon bras. Vive le Roi. Hourra ! Hourra ! Hourra ! ». Ils ont un passé commun, ils ont habité le même petit château de la campagne normande. Cette devise de la famille d’Amaury est sculptée sur le frontispice. Ils se lient très vite d’amitié, malgré leurs divergences d’opinion. Ils vont tout partager : le jeu d’échecs, la lecture, les femmes, les visites dans les bordels... Mais bien vite, la guerre les rappelle, chacun dans son rang.



Ce troisième tome de la série “Champs d’honneur” démarre en trombe au Palais des Tuileries le 10 août 1792. La population menace la famille royale. La famille de la Buissonière sert la monarchie depuis plus d’un demi-siècle et en aucun cas ne veut la trahir, à tel point que le père d’Amaury sera égorgé en criant « Vive la République », sous les yeux de son fils. Le premier tome Valmy - Septembre 1792 commence de la même manière avec le petit Martin qui assiste à l’exécution de son père.

PNG - 344.4 ko

Début décembre 1805, sur les champs de bataille d’Austerlitz, Amaury est sauvé in extremis par les Français, l’entendant parler leur langue alors qu’il porte l’uniforme russe. Brûlant de fièvre avec une jambe dans un sale état, le docteur décide de l’opérer et de tout tenter pour le sauver. Après l’avoir entendu réciter sa devise non stop, il se sent investi d’une mission : le sauver coûte que coûte. Le docteur Berger le soigne comme un fils en lui redonnant goût à la vie. Une seule chose les oppose : Napoléon qui n’est qu’un usurpateur aux yeux d’Amaury, alors que François le sert.

La guerre les sépare mais ils restent en contact et se revoient le plus souvent possible. François se marie, Amaury est son témoin, la vie suit son cours malgré les temps difficiles. Les batailles se suivent, mais ne se ressemblent pas, elles sont de plus en plus dures. Leur amitié semble éternelle malgré les évènements.

PNG - 290.3 ko

« La France se nomme diversité » Fernand Braudel, 1986.
Tout est dit dans ces paroles. Que signifie être Français ? “La Bérézina - Novembre 1812” répond bien à cette interrogation. Nos deux héros sont Français et pourtant tout semble les opposer, ou plus précisément un seul homme les oppose : Napoléon Bonaparte. Les batailles célèbres s’enchaînent, mais Thierry Gloris (scénariste de Waterloo 1911 nous les retrace sous l’angle inattendu de la belle amitié entre ces deux hommes. Les batailles dessinées par l’italien Andrea Mutti (Nero, Le Syndrome de Caïn) sont très précises et détaillées, un vrai plaisir pour les yeux. Le fait de relater les faits historiques sous le signe de l’amitié rend la lecture plus légère. La belle couverture de Ugo Pinson donne le ton de l’album avec un sentiment d’apaisement, de zénitude. J’ai adoré suivre le destin de ces deux grands hommes en ayant peur qu’ils doivent un jour s’affronter.

Les batailles de Napoléon continuent de faire des émules et ce personnage mythique inspire encore les scénaristes de BD avec Napoléon, Bérézina.

Ce troisième tome est pour le moment mon préféré de la série. Cette histoire m’a donné des frissons et beaucoup d’émotion à la lecture. J’attends de lire les prochains tomes qui nous emmènerons à Camerone et à Dunkerque.


(T3) La Bérézina - Novembre 1812
- Série : Champs d’honneur
- Scénario : Thierry Gloris
- Dessins : Andrea Mutti
- Couleurs : Dimitri Fogolin
- Couverture : Ugo Pinson
- Editeur : Delcourt
- Collection : Histoires & Histoires
- Format : 23 x 32 cm
- Pagination : 72 pages couleurs
- Dépôt légal : 23 novembre 2016
- Numéro IBSN : 978-2-7560-3546-8
- Prix public : 15,50 €


À lire sur la Yozone :
Champs d’honneur (T1) Valmy - Septembre 1792
Champs d’honneur (T2) Castillon - Juillet 1453
Waterloo 1911 (T1)
Waterloo 1911 (T2)
Napoléon (T1)
Bérézina (T1)
Nero (T1)
Le Syndrome de Caïn (T5)


Illustrations © Andrea Mutti et Delcourt (2016)


Anne Schnebelen
29 août 2017






PNG - 140.1 ko



PNG - 144.9 ko



PNG - 147.2 ko



PNG - 184.5 ko



PNG - 126.2 ko



PNG - 137.5 ko



WebAnalytics