YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Prophecy, The Copycat (T2 et 3)
Tetsuya Tsutsui et Fumio Obata
Ki-oon

Paperboy est mort. Les créateurs du vengeur au masque de papier ont choisi leur fin et se sont suicidés. Mais pour Takeru et Sota, cela ne signifie pas la fin de leurs prophéties, bien au contraire. Eux que la police et les média appellent les copycats vont honorer la mémoire de ceux qui les ont inspirés et poursuivre leurs actes de vengeance sur ces être qui ne mérite pas de vivre tranquillement alors qu’ils méprisent et exploitent les autres. Dorénavant, leur vengeance n’est exécutée que s’ils parviennent à réunir la somme qu’ils estiment suffisante. Et contre tout attente, les internautes finissent toujours par donner plus que nécessaire : un chauffard ayant fui ses responsabilités, des parents mettant en ligne les tortures qu’ils font subir à leur fils, tous paient d’une façon ou d’une autre. Seulement la police se rapproche peu à peu, et maintenant le lieutenant Hosomura a Mamoru dans le collimateur... Pour le jeune homme, il lui faut trouver ces maudits copycats et si quelqu’un les connait, c’est évidemment Kyoko.



Cette fois, les copycats ont choisi de s’attaquer à un énorme morceau : un violeur terrorisant la ville, qui écrit au couteau sur le corps de ses victimes, Kill Mother. Seulement, c’est également un piège tendu par la lieutenant Hosomura. Ce dernier s’est laissé convaincre par une journaliste de tendre un piège aux nouveaux paperboys. Toutefois, le risque est non négligeable car Kill Mother est un véritable psychopathe et il risque de mettre réellement la vie des copycats en danger. Malheureusement, en ayant été remis au rebut par la nouvelle équipe chargée d’enquêter sur les copycats, Hosomura n’a d’autres moyens d’action que de se détourner de la voie légale. La journaliste a obtenu d’une victime de Kill Mother un anneau que ce dernier a oublié lors de son crime et cet indice permet à Hosomura de remonter jusqu’à un véritable suspect... au point que le lieutenant est témoin d’une nouvelle tentative de viol en suivant sa cible. Impossible pour lui de le laisser faire mais également impossible d’arrêter si tôt Kill Mother sous peine de laisser s’enfuir les copycats. Se faisant passer pour un mac, il réussit à intervenir et stopper le psychopathe tout en lui laissant la liberté. Ne va-t-il pas le regretter ?

JPEG - 109.6 ko

Tout comme la série originale, “Prophecy, The Copycat” est un triptyque et il fallait donc à Tetsuya Tsutsui de ne pas trop épiloguer sur ses personnages. Et pour ces deux tomes, le lecteur passera régulièrement de l’enquête de Hosomura aux copycats et leur conflit interne. En fait, en étendant le groupe au-delà de Takeru et Sota, l’unité des vengeurs se fissure peu à peu. Le point critique sera atteint quand ils intègrent Mamoru en leur sein. Il n’est guère étonnant que Kyoko accepte difficilement de devoir travailler avec son violeur. Mais surtout, les punitions organisées par les deux jeunes hommes commencent à laisser poindre des problèmes futurs des plus dangereux, comme ce gamin refusant qu’ils s’attaquent à sa mère, qui pourtant le torture chaque jours. Tetsuya Tsutsui introduit insidieusement des réflexions profondes comme celui de cet amour filial qui se rapproche du syndrome des femmes battues. Les punitions deviennent également de plus en plus violentes et pourtant, nos copycats parviennent à obtenir l’argent nécessaire pour leur mise en oeuvre. L’espèce humaine est devenue si pervertie que nous sommes prêts à payer pour voir se rendre une justice nauséabonde, tranquillement derrière notre écran. La diatribe de Takeru dans le tome 3 sera terrible car elle nous met face à notre triste réalité. A force d’accepter tout et n’importe quoi dans la télé réalité, une partie de l’humanité a perdu tout sens morale et certains de nos politiques qui fustigent la justice et les juges sont tout aussi coupables de cette engeance putride que condamne Tetsuya Tsutsui.

Le tome 3 va aller encore plus loin dans l’analyse de la morale avec le piège tendu par le lieutenant Hosomura. Ce dernier va tout bonnement laisser en liberté un violeur multirécidiviste pour prendre au piège les copycats. Toutefois, le lieutenant n’est pas totalement sûr de son choix car il ne peut accepter d’être un témoin des crimes de Kill Mother et intervient, même s’il ne l’arrêtera pas pour autant. Il faut bien admettre que ce genre de procédé n’est pas une pure invention du mangaka et il serait bien naïf de penser que ce genre de piège n’a jamais été tendu dans la vie réelle. Décidément, l’image que nous donne Tetsuya Tsutsui de nous-même n’est guère flatteuse, bien au contraire. Le tome 3 marquera certainement de nombreux lecteurs car son final dramatique nous oblige à nous interroger sur nos actes et les choix qui semblent nous disculper en mettant le poids de ceux-ci sur les épaules de bouc-émissaires. Toutefois, Takeru ne se sent pas une seule seconde comme un bouc-émissaire, bien au contraire, il sera parvenu à montrer aux yeux de tous qu’aucun acte malveillant, même anodin, n’est innocent et qu’il ne faut pas s’étonner d’en payer un jour le prix. Les copycats n’échapperont d’ailleurs pas à la règles.

Bon, j’avoue que le dessin de Fumio Obata ne m’a pas vraiment convaincu sur cette mini-série et souvent les visages sont difficiles à reconnaître, surtout les personnages féminins qui ne sont décidément pas son fort. Toutefois, ce bémol pausé, son travail n’en demeure pas moins efficace pour faire passer les messages très forts de Tetsuya Tsutsui.

Le final de “Prophecy, The Copycat” est pour moi plus fort, plus intense et surtout plus porteur d’un terrible message que celui de la série originale : attention aux prophéties du net et autres stupidités qui traînent sur la toile.


Prophecy, The Copycat (T2 et 3)
- Scénario : Tetsuya Tsutsui
- Co-scénariste : Hitomi Houjo
- Dessin : Fumio Obata
- Traducteur  : Anne-Sophie Thévenon
- Éditeur français : Ki-oon
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 208(T2) et 192(T3) pages
- Date de parution : 8 décembre 2016 et 9 mars 2017
- Numéro ISBN  : 979-10-327-0014-3 ; 979-10-327-0066-2
- Prix : 7,90 €


A lire sur la Yozone :
Prophecy, la bande annonce
Tetsuya Tsutsui à la Japan Expo
Prophecy (T1)
Prophecy (T2)
Prophecy (T3)
Prophecy, The Copycat (T1)


YOKOKUHAN -THE COPYCAT- © 2014 by Tetsuya Tsutsui, Fumio Obata, Hitomi Houjo / SHUEISHA Inc.


Frédéric Leray
22 mars 2017






JPEG - 29.6 ko



JPEG - 25.5 ko



JPEG - 32.1 ko



JPEG - 29.9 ko



JPEG - 27.6 ko



JPEG - 30.9 ko



WebAnalytics