YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Bleach (T71 et 72)
Tite Kubo
Glénat Manga

Pernida est devenu une main titanesque s’écrasant sur la pauvre Nemu ayant choisi d’intervenir pour sauver Mayuri. C’est sans pouvoir intervenir que le capitaine voit son chef d’oeuvre être détruit par la main du roi céleste. Mais quand le monstre tente d’absorber l’intégralité du corps de la vice-capitaine, Mayuri lui vole le cerveau. Certes, il pourra toujours trouver un nouveau corps à son oeuvre mais il doit préserver la mémoire de sa création. Et puis, il a surtout réservé une surprise à son adversaire. Si Mayuri n’est pas intervenu, c’est non seulement parce qu’il pourra toujours recréer une nouvelle Nemu plus performante, mais aussi le corps de sa protégée est une arme mortelle pour une créature comme Pernida. De son côté, Kyoraku doit affronter un Stern Ritter tireur d’élite, Lille Barro. Toutefois, ce dernier n’est pas un Quincy comme les autres. Il est pourvu d’un pouvoir que seule la garde rapprochée d’Yhwach possède, un pouvoir les rendant immortels et aussi puissants que des dieux...



Le lien qui relie Nano et Kyoraku est plus fort que celui reliant un capitaine à son vice-capitaine. En fait, il avait accepté de cacher son Zanpakuto pour la protéger de la terrible malédiction qui lui est associée. Mais la situation est devenue désespérée depuis que Lille Barro a pris sa forme immortelle. Pourtant, pas question de l’abandonner face à un tel adversaire. S’ils doivent donner leur vie pour sauver la Soul Society, ils le feront ensemble. Pendant ce temps, les autres shinigamis ne sont guère en meilleure posture face à leurs adversaires. D’un côté un guerrier en armure qui attendait tout simplement de recevoir un coup fatal pour prendre sa forme d’immortel. Un comble ! Mais Gerard n’est pas le seul problème pour les shinigamis. Askin est parvenu à stopper net Ichigo et ses amis en leur rendant mortelle la pression spirituelle. Quel terrible pouvoir que le sien, il lui suffit de trouver le secret de l’attaque de ses ennemis pour s’en immuniser et les empoisonner. Mais Yoruichi compte bien faire pencher la balance de nouveau en faveur de la Soul Society parvenant à retourner son pouvoir contre Askin... Mais pour combien de temps ?

JPEG - 59.8 ko

La fin de la saga fleuve “Bleach” arrive à grand pas et il est donc temps pour nos héros d’affronter la garde rapprochée d’Yhwach. Le tome précédent annonçait la couleur avec la main droite du roi céleste comme adversaire. Le tome 71 allait donc clore une bonne fois cet affrontement qui laissera ce bon vieux Mayuri en bien mauvais état. Il est rare de le voir si affaibli au point d’en devenir presque aimable... Bon il ne faut pas non plus exagérer. Toutefois, les ennemis qui suivront auront tous une particularité : un pouvoir spécial les rendant presque immortel. Je dis presque tout simplement parce que sinon, ce serait purement et simplement la fin des shinigamis. Toutefois, les combats, que ce soit face à Lille Barro, Gerard ou Askin, mettront bien à mal nos héros. Le point commun de ces combats (je ne dis pas duel car aucun de nos chers héros ne pourra en vaincre un par ses seuls moyens) sera évidemment la transformation physique des Stern Ritters. Ce ne sera pas sans rappeler bien sûr la « resureccion » des Arrancars. Cette transformation ultime est spectaculaire, car, hormis pour Gerard qui ne fait que devenir titanesque, les autres changent radicalement de design, en particulier pour Lille Barro. Bon, Tite Kubo nous ayant fait le même coup avec les Arrancars, la surprise est bien plus faible et comme pour le Hueco Mundo, on sent bien que le mangaka fait surtout durer le plaisir pour nous sortir quelques ultimes révélations sur ses personnages.

Pour le tome 71, ce sont les vice-capitaines qui seront à l’honneur. Et pour être parfaitement juste, c’est la gent féminine qui sera à l’honneur. Les capitaines femmes étant hors course, ce sont donc Nemu et Nano qui doivent redorer le blason de ces dernières. Nous allons découvrir le passé et même les origines de ces deux damoiselles, même si le terme n’est pas tout à fait exactement pour Nemu, qui n’est pas vraiment un être humain normal. Et puis celle-ci nous avait été largement présentée dans le tome précédent. Nano sera plus intéressante car nous allons comprendre le lien des plus forts qui la lie à son capitaine. Ces flash-backs permettent également de faire une pause dans cette série ininterrompue de combats. Le lecteur méritait une légère interlude que lui donne sans sourciller le mangaka. Toujours au féminin, le tome 72 donnera la part belle à Yoruichi. Et il faut avouer que Tite Kubo va lui donner une plastique et une tenue à vous faire saliver. Ah, ce cher mangaka a toujours été un rien espiègle et rien ne vaut une petite tenue pour adoucir la férocité d’un combat, et ce n’est pas ce cher Urahara qui viendra me contredire. Il aura sa part dans le côté un peu sexy de ce tome, même si évidemment, cela restera toujours des plus chastes, cette série étant tout public (surtout un public fortement travaillé par ses jeunes hormones en pleine effervescence).

Allez, il ne reste plus que deux tomes à Tite Kubo pour clore cet arc... et sa saga.


Bleach (T71 et 72)
- Auteur : Tite Kubo
- Traducteur : Anne-Sophie Thévenon
- Éditeur français : Glénat
- Format : 115 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination : 192(T71) et 208(T72) pages
- Date de parution : 2 novembre 2016 et 1er février 2017
- Numéro ISBN : 9782344017432 ; 9782344019863
- Prix : 6,90 €


A lire sur la Yozone :
Bleach, volume 6 à 10
Bleach, volume 11 à 12
Bleach, volume 13 à 15
Bleach, box 7
Bleach, box 8
Bleach, box 9
Bleach, Arrancar the Appearance, box 10
Bleach, box 11 : Arrancar the Hueco Mundo
Bleach, box 12 : Arrancar Fierce Fight part 1
Bleach, box 13 : Arrancar Fierce Fight part 2
Bleach, box 14 : New Leader Shusuke Amagai part 1
Bleach, box 15 : New Leader Shusuke Amagai part 2
Bleach, box 16 : Arrancars vs Shinigamis
Bleach, box 17 : Turn back the Pendulum, Karakura’s Battle

Bleach (T33 et 34)
Bleach (T35)
Bleach (T36)
Bleach (T37)
Bleach (T38)
Bleach (T39 et 40)
Bleach (T41)
Bleach (T42)
Bleach (T43)
Bleach (T44)
Bleach (T45)
Bleach (T46)
Bleach (T47)
Bleach (T48)
Bleach (T49)
Bleach (T50)
Bleach (T51)
Bleach (T52)
Bleach (T53)
Bleach (T54)
Bleach (T55)
Bleach (T56)
Bleach (T57)
Bleach (T58)
Bleach (T60)
Bleach (T61 et 62)
Bleach (T63 et 64)
Bleach (T65 et 66)
Bleach (T67 et 68)
Bleach (T69 et 70)


© Edition Glénat - Tous droits réservés


Frédéric Leray
8 mars 2017






JPEG - 20.8 ko



JPEG - 28 ko



JPEG - 22.4 ko



JPEG - 17.7 ko



JPEG - 29.7 ko



JPEG - 26.6 ko



WebAnalytics