YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Rumic World 1 or W
Rumiko Takahashi
Delcourt Tonkam

La grande Rumiko Takahashi nous présente 9 nouvelles pré-publiées au Japon entre 1978 et 1994. Au travers de ces histoires courtes qui dépeignent la société japonaise, on suit les aventures parfois hilarantes de nombreux personnages. Ce one-shot particulièrement soigné nous permet de redécouvrir ou de découvrir tout simplement cette célèbre auteure, reine des mangas pour garçons. Partons à la découverte de ces merveilles :
- La divinité du régime (publiée en 1991)
- Je suis un chien, et alors ?! (1985)
- En compagnie de mamie (1985)
- C’est la faim du monde (1978)
- Le grand-père (1991)
- Invitation au Takarazuka (1993)
- 1 or W (simple ou double) (1994)
- Happy talk (1984)
- La déesse, c’est moi ! (1989)
Parmi ces 9 petites histoires, il y en a pour tous les goûts...



La divinité du régime

Lycéenne, Shoko s’inscrit à un stage d’amaigrissement dans un endroit paumé. Elle se sent trop grosse, alors qu’elle ne l’est pas (c’est typiquement féminin). Amoureuse de Kasugano, elle veut maigrir pour mieux le séduire. A peine arrivées à la gare, les participantes sont conviées à rejoindre le camp en petites foulées... ça commence bien ! Finalement, le fameux stage de rêve n’est pas du tout conforme à la réalité : le beau chalet dans un cadre verdoyant s’est transformé en temple avec une déesse à vénérer. Exercices, sport, repas limités, tous les ingrédients sont réunis pour une vraie cure d’amaigrissement. Le jeune Yamato les coache et s’occupe plus particulièrement de la jolie Shoko. Va-t-elle succomber à son charme ou rester fidèle à son amour unilatéral pour Kasugano ?

PNG - 133 ko

J’ai adoré cette histoire, toutes les filles se reconnaissent dans ce type de scène. Qui n’a jamais acheté une robe trop serrée en se disant que ce sera une motivation supplémentaire pour maigrir un peu ? Ce thème est intemporel, on pense qu’il suffit de maigrir pour séduire, un vrai leurre dans notre société de paraître.

Je suis un chien, et alors ?!

La famille de Shiro est bizarre, quelque chose ne colle pas. Tous les garçons de la famille se transforment en chien quand ils saignent du nez ! Quand on y réfléchit bien, on peut facilement éviter de saigner du nez en faisant attention, mais quand on décide par amour de s’inscrire dans un club de boxe, ça risque d’être un peu plus compliqué à gérer ! Ah l’amour, toujours l’amour ...

PNG - 141.2 ko

L’histoire parait loufoque, c’est finalement tout le charme de cette nouvelle. Humour et tendresse sont au rendez-vous, avec bien sûr un petit goût de “Ranma 1/2”.

Le grand-père

Testu joue au baseball. Son grand-père gère son argent mais a tendance à confondre les comptes. Oui vous avez bien compris, il pique l’argent de son petit-fils pour entretenir sa nouvelle conquête qui aime claquer l’argent. Le jour où Testu réclame son dû, il comprends le manège de son grand-père. L’affrontement entre les deux va bien avoir lieu ... sur le terrain de baseball !

Comment un grand-père peut voler l’argent de la chair de sa chair ? L’histoire de la tentation de l’argent facile est surprenante mais rondement bien menée.

1 or W

Miyamoto s’enfuit de son camp d’entraînement de kendo, exaspéré par le comportement de son entraîneur. Il croise la belle Ichiyanagi qui essaye de le faire revenir sur sa décision. Ils roulent à vélo et passent par dessus une glissière. Lorsque Miyamoto reprends ses esprits, ses collègues du kendo lui font croire que Ichiyanagi est morte ...

Les différentes histoires évoquent le quotidien des japonais avec une petite dose de fantastique et de légèreté. Le sport est très présent également mais n’est jamais le thème principal.

PNG - 77.9 ko

Rumiko Takahashi est une vraie star au Japon. La majorité de ses œuvres sont des histoires courtes réunies dans une catégorie que l’on appelle les “Rumic world”, mais il existe également les “Rumic Theater”. Ses titres phares ont tous été édités en France et beaucoup d’entre eux ont été adaptés en dessins animés à succès tels que “Juliette je t’aime ” (“Maison Ikkoku” pour les vrais fans) dans l’incontournable Club Dorothée. Sa première série débute en 1978 avec “Urusei Yatsura”, primée avec le Prix Shôgakuken dans la catégorie Shônen. A ce jour, “Inu Yasha” est son œuvre la plus longue avec 56 tomes, également primée, et “Rinne” est la dernière série toujours en cours. Le trait de Rumiko Takahashi est facilement reconnaissable et convient parfaitement aux différentes situations.

Ce recueil sort de l’ordinaire avec une édition luxe plus grande, une jaquette rehaussée par une belle dorure et une couverture rigide. Le petit ruban marque page est pratique, sachant qu’il y a tout de même 256 pages. Cet ouvrage trouvera forcément une place de choix dans les bibliothèques, il n’a rien à voir avec les mangas classiques, le prix non plus, mais c’est le prix d’un magnifique album de choix de la reine du manga.


Rumic World 1 or W
- Auteur : Rumiko Takahashi
- Traducteur  : Satoko Fujimoto
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Seinen
- Format : 150 x 210 mm
- Pagination : 256 pages, sens de lecture original
- Dépôt légal : 30 novembre 2016
- Numéro ISBN : 978-2-7560-8507-4
- Prix public : 19,99 €


A lire sur la Yozone :
Inuyasha (T34)
Inuyasha (T35 et 36)
Inuyasha (T37)
Inuyasha (T38)
Inuyasha (T39)
Inuyasha (T40 et 41)
Inuyasha (T42)
Inuyasha (T43)
Inuyasha (T44)
Inuyasha (T45 et 46)
Rinne (T1 et 2)
Rinne (T3 et 4)
Rinne (T5 et 6)
Rinne (T7 et 8)
Rinne (T9 et 10)
Rinne (T11)


TAKAHASHI RUMIKO TANPENSHU 1 or W by Rumiko TAKAHASHI © 1995 Rumiko TAKAHASHI
© Editions Delcourt - Tous droits réservés


Anne Schnebelen
1er mars 2017






JPEG - 17.3 ko



PNG - 59.7 ko



PNG - 52.2 ko



PNG - 63.3 ko



PNG - 54 ko



PNG - 104.2 ko



PNG - 55.3 ko



PNG - 71.7 ko



WebAnalytics