YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Karman Gain (T1)
Akira Kazumiya
Doki-Doki

Ryuichi est un vrai geek. Son jeu du moment est un petit jeu gratuit sur téléphone portable : Karman Gain. Le design est plutôt rétro, loin des performances des jeux actuels, mais c’est un MMORPG plutôt prenant et finalement assez facile. Comme tous les jours, il est rejoint dans le train qui le mène à l’école par ses deux amis : Yoshiki et Tsukino. Yoshiki est le grand ami d’enfance de Ryuichi, mais les deux garçons se sont éloignés car Ryuichi finissait par être jaloux de la réussite de Yoshiki. Ce dernier a vraiment tout pour lui, la beauté, l’intelligence et il a même fini par le dépasser dans sa passion : le dessin. Pour Tsukino, c’est différent, Ryuishi en est amoureux, mais jamais il n’osera le lui dire. Toutefois, quand Karman Gain lui propose de dépenser le karma récolté dans le jeu pour que la jeune fille s’intéresse à lui, Ryu accepte sans y croire une seconde. Et pourtant...



Jamais Ryuichi n’aurait pensé que Tsukino se retrouverait seule avec lui, dans sa chambre. Et pourtant, elle se trouve bien là à ses côtés, ou plutôt, elle obéit à tous les choix que Ryuichi valide sur Kaman Gain au point qu’elle est à deux doigts de se donner à lui. Mais malheureusement, le jeune homme se retrouve à court de karma et le jeu s’arrête soudain : Game Over ! Tout s’arrête avec lui, et Tsukino décide également de partir. Toutefois, découvrant le portefeuille de la jeune fille sur son lit, Ryuichi tente de la rattraper. C’est alors qu’il est témoin du drame. Sur le quai de la gare, il voit Tsukino soudain entourée d’un curieux halo et encerclée par des pièces d’échec géantes. Mais surtout, il la voit chuter du quai et passer sous le train entrant en gare. Encore sous le choc, il se réfugie dans l’univers de son téléphone et mécaniquement accepte de télécharger la version payante de Karman Gain. C’est ainsi que Ryuichi se retrouve plongé dans l’univers du jeu. La réalité a laissé la place au MMORPG et rapidement, Ryu se retrouve face à un monstrueux boss de fin de niveau...

JPEG - 60.9 ko

“Karman Gain” est une mini-série de Akira Kazumiya en trois tomes. Akira Kazumiya est un jeune mangaka ayant publié en 2011 sa première série, “Shoujo Gensou Necrophilia”. C’est en 2015 qu’il sort ce triptyque, “Karman Gain”. Le mangaka s’attaque à un sujet particulièrement à la mode : les MMORPG sur mobile. Son héros, Ryuichi, est un jeune geek qui va utiliser un jeu pour séduire celle dont il est amoureux. L’histoire semble alors tourner au détournement d’un jeu érotique. Toutefois, Karman Gain étant un MMORPG de baston, le lecteur se doute que ce ne sera pas aussi simple. Et le mangaka va rapidement nous mettre dans le vrai rythme de sa série en tuant la jeune fille d’une façon bien mystérieuse. L’histoire est lancée et le tempo qui sera donné à la série demande au lecteur de s’accrocher à son fauteuil car tout va aller très vite. Avec seulement trois tomes pour développer son histoire, Akira Kazumiya est limité en temps et en pages. Mais s’il va devoir faire de petites coupes et provoquer les rencontres de ses personnages, il parvient à ne pas découper sa série de façon trop abrupte et préserve une lecture très fluide.

L’histoire devient rapidement plus sombre et sort également des lieux communs des autres séries. Certes, Ryuichi se retrouve projeté dans le jeu et toutes défaites dans le jeu a des répercussions dans le monde réellement. Mais la véritable originalité vient des avatars qui lui permettent de combattre les boss : il s’agit de ses amis et s’ils meurent dans le jeux, ils mourront dans le monde réel. Le jeune garçon se retrouve à devoir risquer la vie de ceux qu’il aime, mais cela va également le pousser à révéler ses véritables sentiments envers les siens. Son camarade d’enfance, Yoshiki, sera un véritable cas d’école. Car la jalousie de Ryuichi pour le garçon le pousse à le prendre comme avatar, quitte à le voir mourir, mais ce sera Tsukino qui prendra sa place, dans une tenue des plus sexy... ce qui est impossible car seuls des personnes vivantes peuvent servir au joueur. Le mystère de la mort de la jeune fille va alors devenir une clé de l’histoire qui tiendra en haleine le lecteur. Evidemment, Ryuichi ne jouera pas seul, mais les autres joueur sont loin d’avoir des objectifs semblables pour ne pas dire antagonistes. Ryuichi va découvrir que de nombreuses personnes de sa connaissance sont connectés à Karman Gain et chacun aura fait un souhait que le jeu lui a promis d’exaucer... jusqu’au chargement de la version payante. Bon, après ce genre de manga, j’ai plutôt tendance à rester sur des versions gratuites sur mon portable ou ma tablette, on n’est jamais trop prudent.

Graphiquement, Akira Kazumiya met la barre assez haut. Il met l’accent aussi bien sur les personnages que sur les décors. Et les avatars qu’il invente sont de grande qualité. La double page où apparaissent les pièces d’échec en arrière plan de Tsukino est une grande réussite et nous prouve que le mangaka ne va pas lésiner sur les moyens pour cette mini-série. Le design de l’avatar « Tsukino », même s’il se veut sexy, est surtout irréprochable car évitant intelligemment de trop en montrer tout en gardant un corps quasi nu. Akira Kazumiya fait de cette série une carte de visite de qualité, mêlant un scénario intelligent avec un dessin de haut niveau. On savoure chaque planche surtout que le mangaka n’hésite pas à se mettre en danger avec de nombreuses grandes cases.

“Karman Gain” est une excellente surprise et j’attends le deuxième tome avec impatience... qui sera de courte durée car il sortira le 1er mars


Karman Gain (T1)
- Auteur : Akira Kazumiya
- Traducteur  : Julie Brun
- Éditeur français : Doki-Doki
- Format : 127 x 180 mm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 1er février 2017
- Numéro ISBN : 978-2-81894-088-4
- Prix : 7,50 €


© Edition Doki-Doki - Tous droits réservés


Frédéric Leray
21 février 2017






JPEG - 43.7 ko



JPEG - 28.4 ko



JPEG - 29.2 ko



JPEG - 25.9 ko



WebAnalytics