YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Blood Blockade Battlefront (T3 et 4)
Yasuhiro Nightow
Kaze Shonen Up

Etre membre de Libra n’est pas de tout repos, et Leonardo ne le sait que trop bien. Et à Hellsalem’s Lot, il se passe toujours quelque chose, comme la petite promenade du comte Gigagigafoot-massif, un démon titanesque. Pourtant, ce n’est pas cette créature qui va poser problème à notre héros, mais une simple bande d’humains en vadrouille : juste pour une simple petite bousculade et voila Leonardo passé à tabac. Oh, il aurait pu facilement s’en débarrasser avec les yeux des dieux mais notre jeune héros à des convictions et il refuse d’user de son pouvoir sur de simples humains, même si ceux-ci lui volent son porte-monnaie contenant l’argent qu’il destinait à sa sœur. Pendant ce temps, le chef de Libra prépare une petite soirée dans son appartement, avec des invités triés sur le volet. En tout cas, Steven a une certaine réputation à entretenir... tout comme Zapp. Mais celle de ce dernier est de se mettre dans les pires emmerdes, comme de devoir retrouver un chat en étant shooté jusqu’aux oreilles.



Le jeu préféré de Zapp est de provoquer Klaus. Il s’est promis qu’il finirait par l’avoir, seulement la puissance naturelle de Klaus dépasse largement celle de ce pauvre Zapp qui se fait régulièrement rétamer. Léonardo a fini par cerner son collègue et il ne se laisse plus avoir par ses pièges pathétiques. Seulement quand Klaus reçoit un appel au secours de Zapp, il n’hésite pas une seule seconde et part à son secours... Sur le scooter conduit par Léo. Bon, ce n’est pas la plus rapide des montures, mais Léo est convaincu que Zapp ne risque rien et qu’il ne fait que les emmener vers un piège des plus grossiers. Bon, ou Klaus est aveugle ou il le fait exprès, en tout cas la piste de Zapp les mène dans un tripot clandestin où sont organisés des combats de boxe extrêmes, car quand les démons se mettent de la partie, cela ne peut être que sanglant. En tout cas, Zapp a promis au propriétaire de ce ring illégal qu’il lui amènerait un combattant hors pair en Klaus et que ce dernier lui offrirait un spectacle hors du commun. Si Klaus se montre réticent quand l’arbitre robot lui annonce qu’il va devoir combattre à mains nues, tout arme étant prohibée, Klaus semble peu à peu prendre plaisir à exploser des démons...

JPEG - 101 ko

Ces deux nouveaux tomes de “Blood Blockade Battlefront” vont se pencher un peu plus sur divers personnages de la série, à commencer par notre pauvre Leonardo. Pour être plus précis, la première histoire part un peu dans tous les sens mais ne se perd jamais en route. Nous croisons une belle brochette de membres de Libra. Finalement, ce sera Steven qui nous offrira le meilleur suspens, ou plutôt la meilleure chute dans sa saynète. Zapp reste fidèle à lui-même, il incarne un peu le grand n’importe quoi de la bande, un véritable fouteur de merde qui laisse souvent rêveur sur ses véritables intentions, comme dans la première histoire du tome 4 où il embarque Klaus dans des combats à mort. Certes, il est obsédé par une victoire sur son boss, mais au point de mettre en danger la vie de ses propres partenaires ? Bon au moins, il n’était pas shooté jusqu’aux yeux durant cet épisode.

Les pouvoirs de nos héros se révèlent de plus en plus et on prend conscience qu’ils sont le seul vrai rempart contre le chaos. Klaus en est le symbole, même s’il va montrer également qu’il n’est pas invincible. Le plus surprenant sera leur majordome dont le pouvoir est un classique bien arrangé pour sortir de l’ordinaire. Il ne faut pas croire aux apparences, surtout à Hellsalem’s Lot où les créatures démoniaques pullulent. Et Yasuhiro Nightow nous les invente toujours plus grandes plus colossales, au point qu’on en aperçoit parfois qu’une partie, comme avec le comte Gigagigafoot-Massif. On peut toutefois regretter que le design des créatures se répète un peu, que certaines créatures squattent l’écran pourrait-on dire et ne laissent pas beaucoup de place aux autres. Heureusement, le mangaka nous montre également une belle imagination pour créer des monstres pas seulement surpuissants, mais également surprenant par leur concept.

L’humour demeure l’élément central de la série. Yasuhiro Nightow ne se laisse pas impressionner par la dramaturgie de certaines de ses scènes et parvient toujours à les tourner pour qu’elles deviennent un rien humoristiques. Il faut aussi avouer que pour le moment, le récit est des plus décousus et il n’y a pas vraiment de grande ligne directrice, de grande quête, comme il n’y a pas vraiment d’ennemi majeur face à Libra. Certes, l’organisation est clandestine et elle s’attire de nombreux ennemis. Mais ils ne font pas vraiment long feu et le mangaka passe rapidement à une autre histoire. Toutefois, le concept laisse beaucoup de possibilités et le lecteur n’est pas vraiment inquiet pour la suite de la série. Il faudrait juste une histoire capable de s’étirer sur plusieurs tomes et amener un peu de suspens à la fin des derniers chapitres.

Difficile de savoir où nous emmène cette série mais bien des chemins des plus intéressants restent à cheminer, en espérant que Yasuhiro Nightow les prendra de bon cœur.


Blood Blockade Battlefront (T3 et 4)
- Auteur : Yasuhiro Nightow
- Traducteur  : Yann Koffi
- Éditeur français : Kaze Manga
- Collection : Shonen Up
- Format : 115 x 175, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 24 aout et 26 octobre 2016
- Numéro ISBN  : 9782820324924 ; 9782820325235
- Prix : 8,29€


A lire sur la Yozone :
Blood Blockade Battlefront (T1)


© 2015 Yasuhiro Nightow / Shueisha, Blood Blockade Battlefront Project
© Edition Kaze Manga- Tous droits réservés


Frédéric Leray
25 janvier 2017






JPEG - 27.4 ko



JPEG - 36.7 ko



JPEG - 31.1 ko



JPEG - 29.9 ko



JPEG - 28.6 ko



WebAnalytics