YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Soleil Froid (T1) H5N4
Jean-Pierre Pécau et Damien
Delcourt

Un homme avance dans les vallées alpines, accompagné d’un robot de portage L2S. Il cherche un refuge, loin des terres basses infestées par un virus mortel. Jan ne se fait pas d’illusions : les trois quarts de la population humaine ont été emportés par l’épidémie. Restent quelques foyers isolés et un fol espoir, presque une légende… Celle d’un labo qui aurait trouvé un remède contre la nouvelle peste…



Voilà une histoire d’anticipation qui sort un peu des sentiers battus. Non pas par son intrigue, qui elle reste totalement classique, mais par son ambiance globale assez déconcertante.

JPEG - 110.3 ko

L’intrigue de Jean-Pierre Pécau a comme point de départ une mutation du virus de la grippe aviaire, qui extermine la population humaine. La contagion se propage par l’intermédiaire de tous volatiles. L’humanité décide donc de développer des chats mutants pour exterminer la menace, mais elle perd le contrôle de sa création et du coup crée des loups hybrides pour contrer ce nouveau péril... mais une fois encore, la solution est pire que la cause initiale. Le monde se retrouve bien faible face à ces trois fléaux et au lieu de faire front en s’unissant, les affrontements militaires et paramilitaires se succèdent.
C’est dans ce contexte apocalyptique que commence l’histoire.

JPEG - 201.5 ko

Comme je vous l’ai annoncé, on se trouve avec une intrigue assez classique. Jean-Pierre Pécau situe son intrigue dans le futur, ce qui lui permet d’y intégrer un univers robotique qui, cette fois, semble fiable pour l’homme (Il ne manquerait plus que les I.A n’en fassent qu’à leur tête !). Tout cela est bien rodé et se met en place dans ce premier opus.

JPEG - 116.5 ko

Je vous l’ai dit aussi, l’originalité se situe dans l’ambiance de l’album.
Ici, pas de chaos urbain à chacune des planches, pas de zombies affamés sortant de nulle part.
Non, ce sont plutôt des paysages magnifiques et paisibles qui se succèdent. Et pour cause puisque l’action se situe dans nos magnifiques Alpes. C’est un contraste suffisamment notable pour le signaler.
Du coup, il en ressort une étrange atmosphère qui rend d’autant plus difficile le sentiment de fin du monde. L’intrigue a du mal à nous captiver pour l’instant et cela est, pour ma part, dû à cette dissemblance. Pourtant, on reste dans le cadre du franchement plausible et ce sur tous les points de l’histoire. En fait, l’imprégnation ne se fait pas, on subit plus l’aventure qu’on ne la vit réellement.

JPEG - 185.7 ko

Au dessin, Damien est en phase avec le scénario. Propre, précis, bien détaillé, avec un magnifique assortiment de couleurs. Là aussi, on reste dans du réalisme futuriste vraisemblable, sans réelle folie qui pourrait enflammer notre enthousiasme.
Comme point négatif, on pourrait s’attarder sur le manque de dynamisme des scènes d’action, mais cela reste anecdotique.

JPEG - 143.8 ko

“Soleil froid” s’annonce comme une série qui surfe sur cette interrogation de société qu’est la grippe aviaire, la peur d’une pandémie à l’échelle de la planète, jouant d’une anticipation qui force juste un peu le curseur sur le mode post-apo, pour livrer un premier opus plutôt correct, original et classique à la fois.
Il sera intéressant de voir comment les choses évolueront lors du second tome...


(T1) H5N4
- Série : Soleil froid
- Scénario : Jean-Pierre Pécau
- Dessins : Damien
- Couleurs : Damien
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Néopolis
- Pagination : 56 pages couleurs
- Dépôt légal : 04 mai 2016
- Numéro ISBN : 978-2-7560-6207-5
- Prix public : 14,50 €


Illustrations © Damien et Delcourt (2016)



Bison 13
23 janvier 2017






JPEG - 54 ko



JPEG - 67.4 ko



JPEG - 57 ko



JPEG - 70.1 ko



JPEG - 94.3 ko



JPEG - 86.9 ko



JPEG - 43.3 ko



WebAnalytics