YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Buck Danny « Classic » (T3) Les Fantômes du Soleil Levant
Jean-Michel Arroyo, Frédéric Marniquet, Frédéric Zumbiehl et Ketty Formaggio
Dupuis Zéphyr

Fin de la Seconde Guerre mondiale.
Le Japon, un pays secoué par deux bombes atomiques. L’empereur Hirohito capitule. Voilà planté le décor de cette aventure de Buck Danny et de ses deux copains.
Et maintenant la fiction ! Buck et ses amis sont en route vers Tokyo pour recevoir une médaille des mains du général MacArthur en personne. Mais comme on peut s’en douter, cela va vite déboucher sur une aventure incroyable.
Sinon, Buck Danny ne serait pas Buck Danny !!!



JPEG - 49 ko

Et ainsi, rapidement, nos trois amis se retrouvent en plein mystère, lancés sur la piste d’une organisation secrète composée d’officiers japonais refusant de rendre les armes. Cette organisation, « Les Fantômes du Soleil Levant », a mis la main sur un engin de mort de la plus belle espèce. Et comme si cela ne suffisait pas, elle a également réussi à faire évader la redoutable Miss Lee. Miss Lee, vous vous rappelez d’elle ?
Oui ! Ouf, cela me rassure…
Non ? Aïe, allez pour faire court, il s’agit d’une des ennemies jurées de qui vous savez… (Je parle de notre héros, Buck Danny). Faut suivre les ami(e)s.

JPEG - 65.6 ko

À la fin de cet album, un grand classique, l’avion de Buck tombe à l’eau et ce dernier échoue sur une île apparemment déserte... oui, seulement apparemment…

Un nouveau « vieux » Buck Danny. Je découvre cette série « classic » avec ce troisième tome et ne ferai donc pas de comparaison avec les deux premiers. Niveau scénario, Frédéric Zumbiehl et Frédéric Marniquet nous plongent bien dans l’atmosphère des vieux Buck Danny de la belle époque. Trop bien même car certains gags sont trop convenus et ils tombent quelque peu à plat. Le rôle de bouffon de Sonny revient trop souvent et trop rapidement sur le début de l’album. La série porte le nom de « classic » et cela lui va comme un gant tant cette histoire et les ressorts comiques ou les suspenses de bas de page sont vus et revus. Bref, rien de vraiment fabuleux à tirer du scénario si ce n’est un arrière-goût de « Madeleine de Proust » avec l’occasion de retrouver quelques personnages disparus de l’univers de nos trois aviateurs, Miss Lee et Susan Holmes en tête. Ceux qui ne connaissent pas le Buck Danny original par contre, ceux-là pourront certainement apprécier pleinement l’histoire.

JPEG - 63.8 ko

Au dessin, Jean-Michel Arroyo nous plonge dans un Japon dévasté par la guerre, nous fait découvrir des paysages magiques (le repaire des méchants situé dans les montagnes), la belle maison d’un général rebelle, un aéroport en vue aérienne et de splendides avions. Et pour finir, la mer, le soleil, le sable chaud et les palmiers, on pourrait se croire en vacances. Au-delà des décors, les personnages ont de vraies gueules. Trop peut-être avec les visages aux traits anguleux et au menton fort. Donc de ce côté aussi, une impression en demi-teinte.

JPEG - 65.2 ko

Au final, c’est une reprise d’un de mes héros d’enfance qui ne me satisfait pas entièrement, loin s’en faut.
À conseiller surtout à ceux qui ne connaissent pas les premiers albums signés Jean-Michel Charlier et Victor Hubinon.


(T3) Les fantômes du soleil levant
- Série : Buck Danny « Classic »
- Scénario : Frédéric Marniquet et Frédéric Zumbiehl
- Dessin : Jean-Michel Arroyo
- Couleurs : Ketty Formaggio
- Editeur : Dupuis / Zéphyr
- Dépôt légal : 15 avril 2016
- Pagination : 48 pages couleurs
- ISBN : 9782361181932
- Prix public : 14 €


A lire sur la Yozone :
Buck Danny (T53) Cobra Noir
Buck Danny, l’intégrale (T3) 1951 - 1953
Buck Danny, l’intégrale (T7) 1958-1960 et (T8) 1960-1962


Illustrations © Jean-Michel Arroyo et Éditions Dupuis Zéphyr (2016)


Peps37
8 janvier 2017






JPEG - 39.7 ko



JPEG - 34.7 ko



JPEG - 37 ko



JPEG - 37 ko



JPEG - 33.9 ko



WebAnalytics