YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Takane & Hana (T3)
Yuki Shiwasu
Kaze

Hana n’a décidément pas le temps de souffler. Après avoir réconcilié Nicola et Takane, elle se rend compte qu’elle a un peu délaissé ses études. Elle a des résultats catastrophiques, elle doit se recentrer sur l’important et surtout se remettre au boulot ! Finies les sorties, il faut que Takane la laisse souffler pour qu’elle puisse se concentrer.
Elle lui envoie un texto : il doit la laisser tranquille, il ne comprend pas et le prend mal. Il déboule chez elle et plutôt que de lui ficher la paix, il se transforme en professeur particulier de luxe et ne la lâche plus d’une semelle. Il s’investit dans sa nouvelle mission, achète des livres, potasse un max pour aider sa petite protégée. Après tout, c’est un peu de sa faute si ses notes ont chuté, il a oublié qu’elle allait encore en classe ... Les résultats sont au rendez-vous, au-delà des espérances.



Au début de ce troisième tome, Nicola veut balayer les différents qui l’opposent à Takane, mais ce dernier n’est pas du même avis. Hana arrive tant bien que mal à les faire se serrer la main pour repartir sur de nouvelles bases. Ils se sont fâchés il y a quelques années à cause d’une fille et il ne faut pas que ça recommence avec Hana. Nicola et elle sont très complices et Takane n’apprécie pas du tout. Il faut tout de même admettre qu’il a de nombreux atouts, la beauté, la gentillesse, le sourire permanent aux lèvres, charmeur à souhait, contrairement à Takane. On est forcément sous le charme en le voyant. Takane serait jaloux ? J’en ai bien l’impression.

PNG - 379.2 ko

Hana montre qu’elle a du caractère en envoyant son fameux texto à Takane. Plutôt que de lui dire clairement qu’elle doit se mettre à bosser ses cours, elle lui dit de façon assez laconique : « Je vais être occupée un moment, alors je ne pourrai pas vous voir, ne venez pas, s’il vous plait ». Il suffit de lui dire de ne pas venir pour qu’il rapplique, elle pouvait s’en douter, c’est un vrai pot de colle. Il aurait pu se fâcher mais non, il décide de l’aider pour qu’elle réussisse, il a un grand cœur finalement. A partir de ce moment, Takane devient sympathique, il est à l’écoute de cette petite et met tout en œuvre pour elle. Il se décarcasse pour elle et vient dans la foulée de son boulot, on en est presque jalouse. Qui n’a jamais rêvé que quelqu’un se mette à genou comme le fait Takane ? Elle a trop de chance Hana ! Ses notes crèvent les plafonds, elle est trop fière et court au bureau de son ange gardien pour lui annoncer et là ... elle découvre qu’il n’est pas au labeur, il est malade au point de ne pas pouvoir se lever, lui le forçat du travail ! Elle décide de s’occuper de lui et devient son infirmière particulière. Les rôles s’inversent et l’histoire prend un autre sens, Takane a besoin d’elle pour remonter la pente. Takane est vulnérable, c’est nouveau, il est trop mimi en malade.

Ce troisième tome est assez inattendu, l’histoire est passionnante, j’ai vraiment adoré. Takane et Hana prennent soin d’eux, on découvre un Takane différent, on rentre dans son intimité en découvrant son chez-lui, fidèle au personnage, mais chut, je vous laisse découvrir. Yuki Shiwasu nous gâte avec cette série qui ne s’essouffle pas bien au contraire. Le scénario et les dessins sont au top : il y a même un clin d’œil à un des chanteurs du groupe de boys band One Direction. La couverture est une fois très réussie à l’image du scénario. Colorée, rigolote, elle représente Hana entourée de tomates multicolores, Nicola le séducteur n’est pas très loin et Takane très énervé est dessiné en petit.

La suite est attendue avec grande hâte, vite la suite des aventures coquasses de nos deux tourtereaux !


Takane & Hana (T3)
- Auteur : Yuki Shiwasu
- Traducteur  : Sayaka Okada & Manon Debienne
- Éditeur : Kaze
- Collection : Shojo
- Format : 112x176 mm
- Pagination : 192 pages, sens de lecture original
- Dépôt légal : 19 octobre 2016
- Numéro ISBN : 978-2-82032-521-1
- Prix public : 6,79 €


A lire sur la Yozone :
Takane & Hana (T1)
Takane & Hana (T2)


© Yuki Shiwasu 2015
© Kazé - Tous droits réservés


Anne Schnebelen
22 janvier 2017






PNG - 143.2 ko



PNG - 26.9 ko



PNG - 172.4 ko



PNG - 83.1 ko



PNG - 34.2 ko



WebAnalytics