YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Kasane, la voleuse de visage (T2 et 3)
Daruma Matsuura
Ki-oon

Kasane se voit proposer une offre surprenante. Une jeune comédienne, Nina Tanzawa, lui demande de prendre sa place pour jouer sur scène, en tout cas pour lui offrir un premier rôle digne d’elle. Nina n’est pas une mauvaise actrice, mais elle a atteint ses limites au niveau du jeu et elle craint de ne pas être capable de réussir l’audition cruciale qui l’attend, pour le rôle de Nina dans la pièce La Mouette de Tchekhov. Mais Nina souffre aussi d’une terrible maladie, aussi connue comme le syndrome de la belle aux bois dormants. Nina souffre d’une hypersomnie qui peut la prendre n’importe quand et la faire dormir pendant une durée indéterminée. Mais comment Kasane pourra-t-elle la remplacer avec son visage ? Kasane se retrouve ainsi obligée de révéler son secret : en embrassant quelqu’un, elle prend alors son visage pour 12 heures. Mais pour être Nina, Kasane doit apprendre à se comporter comme la jeune femme, faire siens ses manies, ses tics. Mais surtout, elle doit réussir l’audition face à une metteur en scène connaissant Nina. Et Kasane va encore démontrer son talent exceptionnel, au point qu’avec une telle performance, Nina ne pourra pas la remplacer sur scène.



Finalement, Nina n’a pu supporter que Kasane lui vole peu à peu sa vie et surtout l’amour du metteur en scène. Découvrant le secret du rouge à lèvres, elle tente d’utiliser ce savoir contre Kasane. Malheureusement, elle subit alors une nouvelle crise d’hypersomnie. Quand elle se réveille, plusieurs mois sont passés et Kasane ou plutôt l’autre Nina Tanzawa s’est faite un nom dans le monde du théâtre. En visionnant la performance de Nina pendant les représentations de la mouette, elle comprend qu’elle ne pourra plus jamais la remplacer sur des planches. Mais tout n’est pas encore fini. Si elle ne peut plus reprendre sa vie, alors personne ne pourra en profiter. Profitant d’avoir récupéré son visage, elle part dans le théâtre où joue Kasane pour tenter de retrouver les sensations d’être sur scène. Mais elle est mise sous le fait accompli et perd peu à peu la raison. Elle choisit alors d’empêcher définitivement Kasane de prendre sa place. Grimpant sur le toit du théâtre, elle se laisse tomber sur le sol. Désespérée, Kasane déboule les escaliers pour rejoindre le corps inerte de Nina et l’embrasse avant que les secours n’arrivent.

JPEG - 76.5 ko

Dans le premier tome, Daruma Matsuura nous présentait la pauvre Kasane et la malédiction qui semble poursuivre sa famille. La voici pourvue d’un visage horrible, d’un talent sans égal et surtout d’un pouvoir que lui octroie un rouge à lèvres hérité de sa mère. Maintenant, il lui fallait trouver l’occasion pour pouvoir percer et c’est ce metteur en scène peu recommandable, connaissant le secret de sa mère, qui lui offre cette occasion. En fait, le lecteur se demandait quel stratagème lui permettrait de pouvoir être quelqu’un d’autre malgré la limite dans le temps de son pouvoir. Le principe de base sera logique : une actrice ayant du talent mais sans plus lui propose de prendre sa place pour jouer et lui apporter la gloire qu’elle désire. Kasane n’est alors qu’une copie, un clone dont la seule utilité est jouer. Seulement, les choses ne vont évidemment pas tourner comme prévu, car Kasane va vite s’enivrer de sa nouvelle vie ; Elle découvre ce que c’est qu’être admirée non seulement pour son talent mais aussi pour sa beauté. C’est la communion de ces deux qualités qui feront son succès et qui lui permet de séduire n’importe qui. L’envie va se faire de plus en plus forte et Kasane va réellement vouloir voler la vie de Nina, en lui mentant et la rabaissant. Nina n’est pas le genre de fille à se laisser faire seulement sa maladie lui sera fatale au moment même où elle allait obtenir sa vengeance. Le destin est alors du côté de Kasane. Mais Daruma Matsuura lui réservait une très mauvaise surprise.

Au réveil de Nina, les choses vont fortement changer. La jeune femme va perdre peu à peu la raison en comprenant qu’elle a définitivement perdu sa vie. Elle n’est plus qu’une coquille vide, un mannequin portant le visage de Kasane durant la journée. Et c’est certainement là la première erreur de notre héroïne. En humiliant Nina sans vraiment la contrôler, elle va provoquer le plus terrible des accidents : une tentative de suicide. Cette fois, Kasane se retrouve obligée d’être Nina 24 heures sur 24, sans la moindre possibilité d’obtenir des informations de cette dernière, plongée dans le coma. Elle va alors devoir affronter le regard des parents de Nina et surtout de sa mère. On doit admettre que les parents de Nina ont été très patients puisqu’ils ont attendu des mois pour revoir leur fille. On est même surpris qu’ils n’aient pas cherché à la voir lors d’une représentation, une petite faiblesse dans le scénario mais qui peut passer facilement inaperçue tellement Daruma Matsuura tient ses lecteurs en haleine avec un rythme plutôt conséquent pour ce drame. Kasane va également être envahie de doute car profiter d’une Nina endormie par la maladie ne la tracassait pas, mais abuser d’une femme dans le coma est une autre paire de manches. Kasane va alors jouer le rôle de sa vie : celui de la vraie Nina. Mais peut-elle se jouer de l’instinct d’une mère ?

Kasane se retrouve avec un boulevard pour devenir une star du théâtre, mais la chance restera-t-elle de son côté ?


Kasane, la voleuse de visage (T2 et 3)
- Auteur : Daruma Matsuura
- Traducteur  : Sébastien Ludmann
- Éditeur français : Ki-oon
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 194 pages
- Date de parution : 10 mars et 26 mai 2016
- Numéro ISBN  : 978-2-35592-951-9 ; 978-2-35592-956-4
- Prix : 7,65 €


A lire sur la Yozone :
Kasane, la voleuse de visage (T1)


KASANE © Daruma Matsuura / Kodansha Ltd.
© Ki-oon - Tous droits réservés


Frédéric Leray
4 janvier 2017






JPEG - 13.2 ko



JPEG - 30 ko



JPEG - 29.8 ko



JPEG - 13.5 ko



JPEG - 35.2 ko



JPEG - 30.1 ko



WebAnalytics