YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Le Punk est mort, vive le Punk !
Les Sex Pistols incendiés sur la Tamise....
26 novembre 2016

Comment tuer la culture punk lorsque l’on est le fils de deux activistes du mouvement ? On embrase la collection d’une vie le jour des 40 ans de la sortie de « Anarchy in the UK », chanson mythique des Sex Pistols. Mais n’est-ce pas terriblement Punk comme action ?



Le fils de la styliste Vivienne Westwood et Malcolm McLaren, le manager des Sex Pistols, a mis le feu samedi 26 novembre à une collection de souvenirs punk d’une valeur de 5.9 millions d’euros. Joe Corre s’est en fait insurgé contre l’appropriation du mouvement punk par la mairie de Londres, notamment, qui a prévu divers événements rassemblés sous l’appellation « Punk London » à l’occasion du quarantième anniversaire du mouvement.

« L’establishment a estimé qu’il était temps de célébrer le mouvement. Il tente de le privatiser, de le mettre en boîte, de le châtrer. Il était temps de tout mettre au feu » a-t-il déclaré au Times

Beaucoup de personnes ont voulu l’arrêter, d’autres sont venues le soutenir, dont sa maman, mais rien n’a stoppé Joe Corre. Les flammes ont mis en cendres la collection d’objets Punk. Il a également mis le feu à des effigies de différents politiques anglais habillés avec les vêtements des Sex Pistols, dont Tony Blair, David Cameron, Boris Johnson et Theresa May.

Ce feu de Bengale sur la Tamise devait mettre à mort la culture Punk. Avec cet acte provocateur et dénonciateur, Joe Corre a rendu le Punk encore plus vivant !



INTERNET

http://burnpunklondon.com/


Images © Burn Punk London



Ingrid Etienne
1er décembre 2016






JPEG - 9.3 ko



WebAnalytics