YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Mort aux Vaches
Aurélien Ducoudray et François Ravard
Futuropolis

1996 en pleine crise de la vache folle.
Une personne masquée est testée pour faire partie d’une fine équipe de braqueurs. Elle pique un sprint dans un champ de blé avec un masque à gaz et un sac à patates de 15 kilos. Le chronomètre affiche 2’27, plutôt pas mal pour un débutant. En enlevant son masque, on découvre une belle nana qui n’a pas froid aux yeux. Ferrand la présente à ses acolytes, Romuald et José, surpris de voir une femme. José n’a aucune envie de travailler avec le sexe opposé alors que Romuald ne voit que la belle poupée qu’il va mettre dans son lit. Son envie de participer à cette grande aventure est tellement forte qu’elle est finalement recrutée.

PNG - 246.2 ko

Le braquage se déroule comme prévu. À l’aide de fumigènes, ils sèment la panique et s’enfuient à bord d’une voiture remplie de billets de banque. C’est à la nuit tombée qu’ils arrivent enfin dans la ferme du cousin de Ferrand, qui semble être la planque parfaite pour nos lascars aux caractères bien trempés. Mais personne n’avait prévu l’arrivée de la crise de la vache folle qui rameute les gendarmes...



L’histoire se déroule en 1996, en pleine « vache folle », un contexte amenant un peu de piquant bien que les décors, les costumes soignés et les vieilles voitures laissent penser que l’histoire se passe dans les années 70-80. Les personnages sont atypiques avec deux gangsters homosexuels, une nana qui est une vraie bombe et un monsieur muscle qui font bon ménage ensemble.

Le casse est évoqué très rapidement, le cœur du récit repose sur les relations entre ces personnages aux forts caractères. Les scènes sont amusantes, légères, l’humour est bel et bien présent. La provocante Cassidy leur donne du fil à retordre, ils n’auraient peut-être pas dû la mêler à cette histoire compliquée.

PNG - 142.5 ko

Aurélien Ducoudray et François Ravard ont déjà collaboré ensemble dans “La Faute aux Chinois” et “Clichés de Bosnie”. Avec “Mort aux Vaches”, ils nous plongent directement dans l’ambiance de ces vieux films qu’on connait par cœur. Le noir et blanc et les ombres grises font revivre l’âme des “Tontons Flingueurs”. On s’attend à voir resurgir Lino Ventura et Bernard Blier à chaque page, un pur bonheur. Le scénario est bien construit avec une bonne dose de rebondissements et des dialogues dignes de Michel Audiard. Déjà conquise par la lecture de l’excellent L’Anniversaire de Kim Jong Il, Aurélien Ducoudray m’a littéralement séduite avec cet album hors du commun.

Mort aux Vaches” rend hommage à Audiard et Lautner, il fallait oser et la réussite est clairement au rendez-vous. Un beau cadeau de Noël pour les amateurs de vieux films policiers.


Mort aux Vaches
- Scénario : Aurélien Ducoudray
- Dessins et Couleurs : François Ravard
- Éditeur : Futuropolis
- Format : 19,5 x 26,5 cm
- Pagination : 112 pages en bichromie
- Dépôt légal : 15 septembre 2016
- Numéro ISBN : 978-2-7548-1100-2
- Prix public : 19 €


A lire sur la Yozone :
L’Anniversaire de Kim Jong Il


Illustrations © François Ravard et Futuropolis (2016)


Anne Schnebelen
13 décembre 2016






PNG - 129.9 ko



PNG - 109.8 ko



PNG - 113.1 ko



PNG - 81.2 ko



PNG - 100.3 ko



WebAnalytics