YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Différence invisible (La)
Mademoiselle Caroline et Julie Dachez
Delcourt

Tous les jours de Marguerite sont une lutte constante pour masquer sa différence. Pourquoi n’arrive-t-elle pas à aller boire un verre à l’improviste ? Pourquoi ne comprend-elle pas les blagues ? Tant de petites questions qui s’amoncellent et font de sa vie une torture au quotidien. Elle décide un jour de se renseigner, toute sa vie va basculer à ce moment précis.



“La différence invisible”, le titre dit tout. Bien que connaissant le sujet, je n’avais jamais lu un récit qui parle autant du quotidien d’une personne atteinte d’autisme Asperger. Si l’histoire n’est pas totalement autobiographique, elle est fortement inspirée de la propre expérience de l’auteure qui nous expose son quotidien afin que l’on puisse se rendre compte de ce que doit affronter, chaque jour, une personne Aspie.

JPEG - 124 ko

Julie Dachez, doctorante en psychologie sociale, qui, a 27 ans, est diagnostiquée Asperger (Aspie), est devenue alors porte parole de la neurodiversité. Elle crée une chaîne youtube et un blog où elle parle de ce syndrome peu connu et mal considéré. C’est en 2016 qu’elle décide d’écrire une BD pour sensibiliser sur le sujet et faire une BD UTILE !

Il est très difficile pour une personne non-Aspie de comprendre que certaines personnes aient une différence aussi flagrante de logique. Pourtant, même en connaissant ça et en me considérant comme respectueuse, souvent, comme de nombreux personnages de la BD, j’avais très envie de dire à Marguerite de faire un effort, qu’aller boire un verre avec des amis est pas si grave, qu’il suffisait de se forcer un peu, mais c’est là l’erreur que la plupart des gens commet. Le mécanisme de pensée des Aspies n’est tout simplement pas le même. Il ne faut pas lutter, ni forcer, il faut accepter. Et c’est ce que l’on comprend en vivant au quotidien avec Marguerite.

JPEG - 77.8 ko

Côté dessin, on retrouve un trait à la manière de ceux qui façonnent souvent les blogs aujourd’hui. Mademoiselle Caroline est graphiste et illustratrice française, diplômée de l’école Penninghen, elle a beaucoup travaillé pour la pub, la presse et l’édition. Depuis 2010, elle est auteure de BD chez Delcourt (“Chute libre”, “Touriste”). Son trait, depuis « Touriste », est plus assuré et plus élégant. Pourtant, je regrette toujours ce côté « tablette graphique » qui malheureusement laisse toujours cette impression de « dessiné vite fait ». Notamment pour les imprimés (dans les habits, sur les murs) qui tranchent franchement avec le reste du dessin et qui ne sont jamais mis à l’échelle. Ce thème aurait peut-être mérité un peu plus de douceur et de vrai dans le trait. Le choix des couleurs est, par contre, lui intéressant. Un noir et blanc avec une couleur ou deux dominantes, plutôt harmonieuses transcrivent visiblement plutôt bien les sentiments de Marguerite.

JPEG - 129.4 ko
Crédits photos : © Chloé Vollmer-Lo

Plusieurs pages à la fin du récit sont consacrés à l’explication du syndrome, comment l’expliquer, comment le gérer, comment l’accepter.
Je pense que ce livre est vraiment un pas vers l’acceptation de la neurodiversité, domaine pour lequel, en France, nous sommes très, très en retard. D’où l’importance d’en parler autour de nous, de l’apprendre aux enfants et aux adultes. Alors parlez en !


La différence invisible
- Scénario : Julie Dachez
- Dessin et couleurs : Mademoiselle Caroline
- Éditeur : Delcourt
- Pagination : 196 pages couleurs
- Format : 26,3 x 19,8 cm
- Dépôt légal : 31 août 2016
- Numéro ISBN : 978-2-7560-7267-8
- Prix public : 22.95 €


Liens utiles :
Blog de Julie Dachez, Émoi, émoi et moi...blog de Julie Dachez
Page Facebook de Julie Dachez
Super Pépette, ou Julie Dachez sur Youtube


Illustrations © Mademoiselle Caroline et Éditions Delcourt


Madha
Fabrice Leduc
6 décembre 2016






JPEG - 42.2 ko



JPEG - 42.4 ko



JPEG - 44.8 ko



JPEG - 39.6 ko



JPEG - 43.9 ko



JPEG - 82.2 ko



JPEG - 37.9 ko



WebAnalytics