YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Reckless, tome 2 : Le Retour de Jacob
Cornelia Funke
Gallimard Jeunesse, roman traduit de l’allemand, 450 pages, février 2014, 19,50€

ATTENTION !
Si vous n’avez pas lu le premier tome de « Reckless : Le Sortilège de Pierre », n’en lisez pas plus. Des révélations suivent, qui nuiront à votre lecture en vous gâchant certaines surprises.
Si vous l’avez lu, n’allez pas forcément plus loin non plus : avez-vous besoin de plus d’encouragements pour lire Le Retour de Jacob ?
Oui ?



Nous avions donc laissé Jacob avec Fox à la fin du « Sortilège de Pierre ». Will, son petit frère, peut rentrer à New York avec Clara, débarrassé de cette peau de pierre qui l’avait changé en goyl. Et ignorant du prix qu’a payé son frère : Jacob n’a plus qu’une année à vivre, la mite de la Fée Sombre, dont il a prononcé le nom, lui rongeant le coeur.
Un an. Un an qu’il veut mettre à profit pour trouver l’artefact magique qui exorcisera cette malédiction.

Mais voilà, les mois ont passé, et d’un côté comme de l’autre du miroir Jacob n’a pas trouvé magie assez puissante pour contrer celle de la Fée. Il n’a toujours rien dit à Fox, jusqu’à ce que de douloureuses crises s’emparent de lui, violent décompte final.
C’est alors que son « ami » nain Valiant lui révèle qu’on a découvert la tombe du mythique roi tueur de sorcières, le porteur d’une arbalète aussi meurtrière que légendaire : tirer sur un ennemi anéantit un peuple entier, tirer sur un ami lui sauve la vie.
Mais ce ne sera pas si facile, le défunt ayant pris soin qu’un tel artefact, grâce auquel il a forgé un empire, ne tombe entre des mains malintentionnées, comme celles de ses héritiers...
Commence alors une course à travers le monde de l’autre côté du miroir.
Monde dont nous avons désormais la carte, et qui, on s’en doutait, est un reflet de l’Europe, les envahisseurs goyls étant les prussiens (ou leurs descendants) (à la couleur des uniformes on l’avait deviné). Albion et la Lotharingie résistent encore, la première fournissant des armes aux Pays-Bas après la chute de l’Empire viennois dans le giron goyl, la seconde adoptant une stratégie légèrement différente... la recherche de l’arbalète !
Et pour cela, le roi de Lotharingie a engagé un autre chasseur de trésor, un goyl bâtard presque aussi bon que Jacob. La course contre la montre de ce dernier prend désormais une autre tournure lorsqu’il comprend qu’ils sont deux à chercher les trois reliques qui les mèneront à l’arbalète. Jacob compte ses amis sur les doigts de la main, tandis que le goyl a d’autres ressources... mais doit se traîner, comme un boulet au pied, le prince héritier, jeune adulte dépourvu de qualités et bourrés de vices, un futur excellent souverain, ainsi qu’un savant rébarbatif et un garde du corps ondin.

On pourrait penser qu’une course à l’artefact pourrait donner un roman un peu creux, remplissage artificiel (comme de nombreux seconds épisodes où on se contente de recycler la matière du premier), il n’en est heureusement et évidemment rien. Certes, on voyage, l’univers de l’autre côté du miroir s’agrandit, mais nous ne sommes pas là pour une simple balade. Cornelia Funke déploie de grands thèmes avec une perfection littéraire qui enchante les lecteurs de tous âges, moi le premier. Derrière l’émerveillement d’un monde magique entre l’« Alice » de Lewis Carroll et « Harry Potter », sans parler des multiples contes de fées qui fournissent la matière à ce monde imaginaire, « Le Retour de Jacob » nous glisse dans la psychologie d’un jeune adulte dont le rêve - vivre dans un monde magique, loin de la grisaille de la réalité - tourne au cauchemar - une mort annoncée. Et qui va le taire, à son frère, pour qui il s’est sacrifié sans hésiter, et à sa compagne, à cette fille à qui il n’a jamais osé avouer ses sentiments. Toute ressemblance avec une maladie incurable... Tout comme le combat qu’il mène, à la poursuite d’un hypothétique remède, qui peut le tuer plus sûrement que le guérir.
Dans l’attitude de ses proches, on notera le retour de Fox dans sa famille (l’occasion d’en savoir un peu plus sur ses origines) à la recherche d’un objet qui pourrait aider Jacob... au risque de lui coûter la vie. Le sens du sacrifice pour l’être aimé (au sens large, comme l’amour fraternel dans le précédent tome) est un thème majeur chez l’autrice allemande, déjà présent dans la trilogie d’« Encre ».
Enfin, la course n’est pas linéaire, et subira quelques incidents de parcours riches en conséquences tant sur la quête que sur l’évolution des héros : l’épisode du barbebleu (je n’en dirais pas plus) les marquera profondément l’un et l’autre. Voire même le goyl qui les poursuit. L’humanité ne se traduit pas seulement par le sens du sacrifice, mais par bien d’autres attitudes dont se parent les personnages secondaires, du détestable prince qui ferait passer Valiant pour un modèle de vertu aux moins humains (physiquement parlant) des protagonistes, bien plus honnêtes avec eux-mêmes et capables d’empathie, ou de changement.

Je vous tairai la fin, brutale, fatale, géniale, qui intervient comme une délivrance après des pages de tension tandis que Jacob touche au but mais que le temps que lui a accordé la Fée touche à sa fin. Avec le chasseur de trésors venu de notre monde, on apprend dans ces derniers moments sur la porosité entre les deux côtés du miroir... et ses conséquences.

Cerise sur le gâteau, le troisième volume, intitulé « Le fil d’or » est paru en français le mois dernier. Et il est encore plus épais...
Mais savourez-le, ce sera le dernier.


Titre : Le Retour de Jacob
Série : Reckless, tome 2/3
Auteur : Cornelia Funke (avec Lionel Wigram)
Traduction de l’allemand (Allemagne) : Marie-Claude Auger
Couverture : Alison Impey
Illustrations intérieures : Cornelia Funke
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Collection : Grand format littérature
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 450
Format (en cm) : 22,5 x 15,5 x 3,5
Dépôt légal : février 2014
ISBN : 9782070695140
Prix : 19,50 €


Reckless :
Le sortilège de pierre
Le retour de Jacob


Nicolas Soffray
20 novembre 2016






JPEG - 40.8 ko



WebAnalytics