YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Badlands (T2) La Danse du Grizzli
Éric Corbeyran et Piotr Kowalski
Soleil

Nord-ouest américain, au cœur du territoire des indiens Kwakiutls. Perla se baigne nue dans la rivière. La jolie métisse s’est mise à l’abri de l’œil aventureux de ses compagnons, Sam, Meurs-Beaucoup et Léonce Labotte. Un moment de détente qui se transforme en piège car sept salopards s’invitent au bain de la jolie sirène pour un viol collectif. Une très mauvaise idée, Perla gardant toujours une lame mortelle accrochée à sa jambe, et le ballet sanglant commence, le couteau ravageant les chairs, les balles de ses hétéroclites compagnons fauchant les derniers imbéciles.



Un instant de mort et de tension en réponse à un unique moment sans surveillance de leur campement.

JPEG - 367.4 ko

Suffisant pour qu’un intrus soit venu fouiller la malle contenant les étranges artefacts légués à la belle par son aïeul, dont un étrange cube qui permet d’entrer en contact avec le monde surnaturel.

Car là est la quête de Perla : s’initier à des rituels magiques, notamment l’art mystérieux de la métamorphose, en passant la frontière du monde invisible vénéré par les Indiens. Avec son équipe aux origines si diverses et aux antagonismes fréquents, elle veut rejoindre un village Kwakiutl, là où se rendit son ancêtre, l’alchimiste Hernan Ruiz-Tenguillo, deux cents ans auparavant. Et toujours suivis de près par un indien... qui cherche à se faire un nom.

De retour chez Soleil, Corbeyran reprend sa série “Badlands”, initiée avec “L’Enfant-hibou” en 2014, et s’aventure profondément en territoire indien. Dans les tics du western, avec une héroïne à la gâchette facile et trop sexy pour être honnête, il est sur son terrain favori, celui du fantastique. Il fait du tout public spectaculaire, avec une histoire assez convenue mais à laquelle on arrive à accrocher, même si les clichés se multiplient comme perles autour d’un collier.

JPEG - 230.7 ko

Le polonais Kowalski, dans un registre semi-réaliste plutôt précis, conduit l’aventure avec classicisme dans une construction fluide, parfois spectaculaire (une chasse à la baleine plutôt impressionnante), qui sert ce scénario qui ne demande qu’à être exploité.
On retrouve les mêmes bonnes intentions dans les couleurs d’Aurore Folny, impeccable dans les scènes d’action avec des ambiances dégradées, mais qui manque un peu de nuances et d’originalité sur les pleins jours très lumineux.

“Badlands” essaie de s’extirper des sentiers convenus du western, peine quelque peu à y arriver, en cédant à quelques facilités plutôt que de plus s’engager sur ses possibilités fantastiques. À Corbeyran de proposer, il a le dessinateur pour aller plus loin...


(T2) La Danse du Grizzli
- Série : Badlands
- Scénario : Éric Corbeyran
- Dessin : Piotr Kowalski
- Couleurs : Aurore Folny
- Éditeur : Soleil
- Pagination : 48 pages couleurs
- Format : 23,4 x 32,3 cm
- Dépôt légal : 13 avril 2016
- Numéro ISBN : 978-2-302-05053-2
- Prix public : 14,508 €


Illustrations © Piotr Kowalski et Éditions Soleil (2016)


Fabrice Leduc
17 novembre 2016






JPEG - 90.7 ko
Badlands (T2) La Danse du Grizzli



JPEG - 82.6 ko



JPEG - 119.5 ko



JPEG - 55.1 ko



JPEG - 47.9 ko



JPEG - 93 ko
Badlands (T1) L’Enfant-hibou



WebAnalytics