YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Outcast (T2) Souffrance
Robert Kirkman & Paul Azaceta
Delcourt

Le malin est maintenant dans la ville, le révérend Anderson en est convaincu. Et s’il avait le moindre doute, les cicatrices sur son corps lui rappellent que le nouveau voisin de Kyle n’est autre que l’incarnation du mal, un démon venu sur terre pour une bien mystérieuse raison. Et sa foi dans ses actes d’exorcisme commence à vaciller. A-t-il vraiment soigné tous ces gens ? Les a-t-il réellement purifiés du malin ? Il lui faut savoir, mais il ne se sent pas capable de vérifier seul. Il a besoin de l’aide de Kyle et de sa capacité mystérieuse à déloger le mal de ses victimes, à travers cette étrange fumée s’échappant de la bouche des exorcisés. Pour commencer, ils partent rendre visite au jeune Joshua qu’ils ont sauvé récemment. L’accueil des parents est des plus chaleureux, le couple ayant retrouvé le petit garçon qu’ils aimaient tant. Et Kyle a une très bonne impression en discutant avec le gamin. Est-ce parce qu’il avait exercé lui-même l’exorcisme ? Pour en avoir le cœur net, le révérend l’emmène chez un ancien patient, inconnu de Kyle. Le véritable test commence.



C’est tout de même un peu contraint et forcé que Kyle accompagne le révérend chez Brian. Mais cette fois, l’accueil est plutôt froid. Kyle sent bien qu’ils font plus que déranger et, simplement en touchant Brian, il a confirmation que ce dernier n’est pas du tout guéri, bien au contraire. Les damnés ont une réaction de pure répulsion à son contact. Seulement, le révérend va jouer la sécurité et préférer partir avant que Brian n’appelle la police. Cette réaction rend Kyle fou de rage : merde, leur rôle est de soigner ces gens et non pas de fuir dès le premier souci. Et qu’est-ce que tout cela veut bien dire ? Anderson comprend qu’il risque de perdre Kyle s’il ne lui apporte pas une preuve que le malin est ici et prépare un grand événement. Et quelle meilleure preuve que la scarification que le démon a laissé sur sa chair ? Leur prochaine visite est pour une jeune fille traitée par le révérend. Mais quand ils arrivent chez les parents, ils découvrent que cette dernière a fugué et qu’elle vit quelque part en ville...

JPEG - 52.9 ko

Nous revoici dans l’univers oppressant de la série de Robert Kirkman, “Outcast”. Après avoir laissé un brin d’espoir à la fin du tome 1, Possession, grâce aux « talents » de guérisseur de Kyle, le scénariste va placer les chapitres suivants sous le signe de l’échec. Ce tome ne sera qu’une suite de visites plus démoralisantes les unes que les autres pour notre duo de héros, si on peut les appeler ainsi. Car chaque rencontre avec d’anciennes victimes de possession et ayant été exorcisées par le révérend va démontrer que les démons, ou quelles que soient ces entités, sont plus puissants que tous les cérémonials que le révérend pourrait organiser. Kyle descend plus profondément dans l’horreur car même s’il sait qu’il peut guérir les personnes possédées, il peut également les plonger dans un terrible coma, comme ce fut le cas pour sa mère et pour la dernière victime de sa manière très personnelle d’exorciser.

Robert Kirkman engage peu à peu ses personnages dans la spirale de l’échec, d’abord par une rencontre rassurante, surtout pour Kyle, puis par la prise de conscience qu’ils n’ont finalement que bien peu d’influence sur le grand événement se mettant en place. On pense évidemment à des possessions démoniaques mais finalement, Kirkman nous laisse dans l’expectative, ne niant pas que ces créatures soient des démons, mais ne nous en donnant finalement aucune preuve non plus. Et il y a ce lien mystérieux qui semble unir Kyle et les démons, lui qu’ils nomment le banni, mais pourquoi ?

JPEG - 218.9 ko

Afin de pousser encore plus son héros vers le désarroi, Kirkman va s’attaquer à la famille de Kyle. Mais là encore, il va souffler le chaud et le froid, donner un semblant d’espoir à Kyle concernant sa fille puis le lui arracher sans grand ménagement. Le premier tome nous avait expliqué ce qu’il s’était passé entre Kyle et sa femme et pourquoi il avait choisi de tout prendre sur lui. D’un autre côté, expliquer à quelqu’un qu’il était possédé n’est jamais des plus simples. Et pour la première fois, sa fille entre un peu en scène et encore, elle ne fait que passer. Toutefois, le final de ce tome 2 est des plus inquiétants et lâche le lecteur sur un cliffhanger impressionnant, stressant mais aussi laissant espérer un tome 3 encore plus fort en émotions et en surprises, bonnes ou mauvaises pour notre pauvre Kyle. Bon, avec Kirkman, on peut espérer qu’elles soient mauvaises. Oui, je dois avec un sacré côté sadique. Mais c’est aussi cela que l’on attend de Kirkman, surtout dans une série aussi sombre, que ce soit par l’atmosphère rendue par les dessins de Paul Azaceta que par les couleurs d’Elizabeth Breitweiser, qui parvient à insuffler ce côté malsain aux crayonnés.

Le tome 3 d’“Outcast” devrait s’enclencher sur un bouleversement chez les proches de Kyle. Mais est-il capable de lutter contre cette invasion de possédés, surtout chez les siens ?


(T2) Souffrance
- Série : Outcast
- Scénario  : Robert Kirkman
- Dessin : Paul Azaceta
- Couleurs : Elizabeth Breitweiser
- Traduction : Hélène Remaud
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Contrebande
- Dépôt légal : 6 janvier 2016
- Format : 173 x 264 mm
- Pagination : 144 pages couleurs
- Numéro ISBN : 978-2-7560-7705-5
- Prix public : 16,50 €


A lire sur la Yozone :
Outcast (T1) Possession


© Editions Delcourt - Tous droits réservés



Frédéric Leray
7 décembre 2016






JPEG - 22.6 ko



JPEG - 29 ko



JPEG - 25.7 ko



JPEG - 33.7 ko



JPEG - 79 ko



JPEG - 96 ko
Couverture US chez Image Comics



WebAnalytics