YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Green Worldz (T3 et 4)
Yusuke Osawa
Pika

Guidés par Eudyptes, Akira et son groupe ont enfin atteint une zone de sécurité en l’armurerie de Mlle Shiratori. Cette dernière doit leur confectionner des armes parfaitement adaptées à leurs capacités et leur permettant de combattre les créatures vivant à l’extérieur. Seulement, pendant ce temps, ils doivent s’acquitter comme les autres habitants de l’armurerie des différentes activités quotidiennes, comme aller récolter du miel dans des ruches peuplées par des abeilles gigantesques. Ils font ainsi la connaissance de Nano. Ce dernier semble être un opportuniste qui profite de la situation au mieux de ses possibilités, mais en réalité, c’est un terrible combattant qui sait au contraire s’adapter aux situations périlleuses, ce qui n’est malheureusement toujours pas le cas d’Akira. Eudyptes décide alors d’entraîner le jeune homme à la terrible menace qu’annonce l’arriver des papillons bombyx. Celle d’une créature immortelle qu’il a malheureusement déjà affrontée. Une terrible guerre doit bientôt éclater et il ne leur reste que trois jours pour s’y préparer.



Une armée de bombyx a fait son apparition. Les papillons ont été guidés vers l’armurerie par ce qui, en apparence, semble être une simple jeune fille, frêle et sans défense. Si l’on peut dire car elle peut compter sur ses bombyx capables de produire avec leur soie des lances dures comme de l’acier ainsi que des pièges immobilisant leurs cibles pour mieux les dévorer. Guidés par Nano, Akira et les autres peuvent tester leurs nouvelles armes sur les créatures. Et ces dernières s’avèrent des plus efficaces, l’équipe étant également protégée par les flèches de Shina. Seulement, malgré leur courage, nos héros sont dépassés par le nombre de leurs ennemis. Toutefois, Nano a soudain une idée, en observant la jeune fille restée en retrait : si elle ne participe pas aux combats, c’est surement qu’elle n’en a tout simplement pas le pouvoir, alors elle doit devenir leur cible prioritaire. S’ils veulent sauver ceux restés dans l’armurerie, ils doivent la tuer et ce sera à Akira que revient cette mission, les autres devront le protéger le temps qu’il atteigne sa cible. Seulement, les bombyx forment une défense sans pitié et les amis d’Akira commencent à tomber un par un, en lui ouvrant un passage.

JPEG - 53.1 ko

Après deux premiers tomes riches en actions et en révélations, Yusuke Osawa pose un peu ses personnages. Attention, j’ai bien dit « pose » et non pas « repose » ! Certes, l’histoire marque un léger temps mort dans son déroulé, mais nos héros ne seront pas pour autant tranquilles. En fait, il est temps de passer à une phase incontournable dans ce genre de manga : l’entrainement du héros pour qu’il devienne plus puissant. Certes Akira est un survivant, un guerrier bien malgré lui, et il a déjà prouvé qu’il avait une véritable envie de rester en vie quel qu’en soit le prix, quitte à sacrifier d’autres personnes comme il l’a déjà fait. Oui, notre cher héros n’est pas blanc comme neige mais dans ce monde sans pitié, il a le mérite d’avoir toujours su se débrouiller. Toutefois, l’épreuve qui les attend en demande plus et Eudyptes compte bien lui apprendre les rudiments du combat nécessaire pour affronter l’ennemi qui arrive à grands pas, ou plutôt à grands coups d’ailes, puisqu’elle se déplace avec des bombyx géants. Entre les abeilles géantes et ces chères mantes religieuses, rien ne sera épargné à ce pauvre Akira. A noter également l’introduction d’un nouveau personnage qui est lui aussi un guerrier, mais qui, sous des couverts de nonchalance ou d’une certaine lâcheté, est en fait un combattant impitoyable et qui protège les siens à tout prix : Nano.

Le tome 4 est assez étrange et trompeur. Yusuke Osawa va se jouer de ses lecteurs dans les grandes largeurs, et j’avoue être tombé dans son piège. Mais d’un autre côté, le mangaka nous montre ici qu’il est très malin et qu’il est capable de tout dans cette série et surtout que nous ne devons rien considérer comme acquis. Ce tome est dédié au combat contre la néo-humaine, guidant les bombyx. Sous ses apparences de petite fille, elle se montre non seulement d’une incroyable perversité et cruauté, mais également extrêmement puissante grâce à sa capacité de régénération. Le combat sera en deux parties, et le moins que l’on puisse dire est que la première est, à nouveau, un véritable carnage. Nos héros vont nous faire un remake de Fort Alamo où Akira serait quelque part une forme de Davy Crockett dans tout son côté tragique. On sent également la logique des shonen à travers le déroulement de ce combat sans espoir. Les amis d’Akira se sacrifient les uns après les autres pour permettre au jeune homme d’atteindre sa cible : la meneuse de bombyx. Je ne vous en révèle pas plus mais la conclusion de la première partie du combat sera des plus surprenantes et je pense que beaucoup comme moi devront avouer n’avoir rien vu venir et pourtant, il y avait un détail flagrant qui aurait dû nous alerter et qui s’avère évident après réflexion.

Bon en tout cas, ces deux tomes sont encore une fois des plus réussis et cette série, seulement composée de huit tomes, frappe assurément un grand coup dans le genre.


Green Worldz (T3 et 4)
- Auteur : Yusuke Osawa
- Traducteur  : Julien Favereau
- Éditeur français : Pika
- Format : 120 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 4 août et 5 octobre 2016
- Numéro IBSN : 9782811631468 ; 9782811631475
- Prix : 7,50 €


A lire sur la Yozone :
Green Worldz (T1 et 2)


GREEN WORLDZ © 2014 Yûsuke ÔSAWA / Kodansha Ltd.
© Edition Pika - Tous droits réservés



Frédéric Leray
26 octobre 2016






JPEG - 38.4 ko



JPEG - 36.7 ko



JPEG - 36.9 ko



JPEG - 31.3 ko



JPEG - 38.9 ko



WebAnalytics