YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




BB. Hell (T2 et 3)
Rei Wataru
Pika

Yumeji fait face à un damné dont le pouvoir réside dans ses ciseaux capables de découper n’importe quoi, et notre jeune héros paie cette découverte avec son bras droit. Seulement, leur affrontement ne passe pas vraiment inaperçu et d’autres damnés commencent à les encercler. Pascotero, l’amateur de ciseaux, les appelle les hyènes. En fait, ils attendent que les deux adversaires soient à bout de forces pour les tuer. Rien ne vaut l’élimination d’un damné pour améliorer son karma. Seulement, parmi les hyènes se trouvent également des damnés particulièrement dangereux conne les deux faisant soudainement irruption. Entre celui produisant un feu infernal à partir d’alcool et l’autre invoquant un félin monstrueux, nos deux adversaires se retrouvent contraints de fuir ensemble. En fait, Yumeji est obligé de porter Pascotero, incapable de se mouvoir après avoir été bien amoché. Mais avec ce poids mort sur les bras et un bras en moins d’ailleurs, Yumeji pourra-t-il fausser compagnie à ses poursuivants ?



Yumeji et Pascotero retournent enquêter dans l’immeuble en ruines où tout a commencé. Toutefois, le duo de damnés qui les y attend est des plus dangereux, capable de créer des explosions au centre de triangles générés avec des cônes. Il faut toute l’intelligence de Pascotero et la chance de Yumeji pour que nos deux héros échappent au piège tendu par le frère et la sœur. Si la sœur tente de jouer les dures à cuire, son frère est loin d’avoir sa trempe et il s’effondre en se découvrant ligoté et à la merci de nos héros. Il en devient même des plus bavards. Seulement, leur commanditaire ne l’entend pas de cette oreille et compte bien les faire taire à jamais. A l’extérieur, Himeji doit impérativement prévenir Yumeji que quelqu’un temps de cacher ce qui se passe dans cet immeuble, au point de manipuler des policiers. Et alors qu’elle s’apprête à rejoindre notre héros, la jeune fille est stoppée par la personne qu’elle s’attendait le moins à rencontrer en un tel moment : sa mère. Cette dernière est revenue plus tôt de son voyage d’affaires et pensait faire une bonne surprise à sa fille, en tout cas, elle ne s’attendait pas à la voir errer dans les rues...

JPEG - 41.2 ko

Suite et fin de la mini-série “BB Hell”. Nous avions laissé notre héros en bien mauvaise posture à la fin du premier tome, avec surtout un bras en moins. Mais son combat contre Pascotero ne faisait que commencer et Yumeji avait encore bien des choses à nous prouver. Le deuxième tome va poursuivre la présentation des personnages de cette histoire, car notre pauvre Yumeji ne pouvait résoudre l’affaire du meurtre du père de Himeji tout seul, Et comme souvent dans les shonen de baston, les amitiés se lient après un bon bourre-pif, ou la perte d’un bras. Yumeji et Pascotero sont les parfaits opposés aussi bien dans leur physique, leur mode de combat et leur raisonnement. Mais finalement, ils ont en commun un vrai sens de l’honneur et quelque part la même notion de la justice. Nous aurons également droit à la visite d’une geôlière sado-maso. Ou plutôt une véritable psychopathe. Bon, son intervention est plus une méthode un peu bourrine pour mettre fin au combat entre nos deux héros et la ribambelle de damnés qui leur collaient aux fesses. Son intervention est originale et met un peu d’ambiance, mais soyons honnête, elle est juste là pour amuser la galerie et servir de transition afin de revenir doucement vers l’histoire centrale, le fil rouge de la mini série : le meurtre du père d’Himeji.

Et mine de rien nous arrivons alors tranquillement au troisième et dernier tome. Fichtre ! Si peu de pages pour en finir avec une énigme qui dure depuis des années. Allait-on avoir droit à une espèce de « deus ex machin »a totalement improvisé ? Ou pire, ne pas avoir de fin et ne rien savoir sur ce fameux assassin ? Eh bien que nenni, Rei Wataru avait prévu un finish sur les chapeaux de roue en enclenchant la découverte de la vérité très intelligemment. Cette fois, le lecteur ne sera pas spoilé, bien au contraire. L’idée de Rei Wataru est assez maline et permet d’avoir une fin à la fois spectaculaire et, il faut l’avouer, assez inattendue, surtout par son chapitre final. Certes, le lecteur est rapidement mis sur la piste mais la fin n’est pas triviale et s’avère même des plus intéressantes. Oui, il y aura un « happy end », oui, les axiomes du shonen seront respectés. Toutefois, Rei Wataru va se permettre un peu de transgressif, même si ce ne sera qu’une pincée. Cependant, c’est le petit plus de cette série qui en fait une lecture à recommander pour les amateurs de baston mais qui ne veulent pas se tartiner soixante tomes d’une série prise en cours de route.

“BB Hell” est parvenu garder un bon niveau d’histoire sur seulement trois tomes, une performance à souligner quand les miniséries qui nous arrivent régulièrement sont malheureusement plutôt décevantes sur la fin. Ce n’est clairement pas le cas ici et je ne saurai que trop vous conseiller de vous y plonger si ce n’est déjà fait.


BB. Hell (T2 et 3)
- Auteur : Rei Wataru
- Traducteur  : Anne-Sophie Thévenon
- Éditeur français : Pika
- Format : 120 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192(T2) et 160(T3) pages
- Date de parution : 6 juillet et 21 septembre 2016
- Numéro IBSN : 9782811626549 ; 9782811631819
- Prix : 6,95 €


A lire sur la Yozone :
BB. Hell (T1)


BB. HELL © 2014 Rei Wataru / Kodansha Ltd.
© Edition Pika - Tous droits réservés



Frédéric Leray
17 octobre 2016






JPEG - 31.7 ko



JPEG - 26.4 ko



JPEG - 35.6 ko



JPEG - 32.5 ko



JPEG - 22.1 ko



WebAnalytics