YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Platinum End (T2)
Tsugumi Ohba et Takeshi Obata
Kaze Shonen Up

Mirai s’est fait transpercer par une flèche rouge, et celle qui l’a attaqué n’est autre que Saki. Celle dont il est amoureux est donc comme lui une candidate au poste de Dieu. Mais l’action de la flèche ne change rien à ses sentiments puisqu’il l’a toujours aimée, seulement maintenant, il n’a plus de barrière pour exprimer ce qu’il ressent et dire enfin à la jeune fille qu’il l’aime. Toutefois, Saki ne semble pas des plus heureuses, bien au contraire. Elle a clairement attaqué Mirai contre sa volonté, poussée par son ange afin que le jeune homme la protège. Sous l’emprise de la flèche rouge, il révèle tout ce qu’il lui est arrivé, que son ange est un ange suprême qui lui a offert des ailes et les deux types de flèches. Et c’est sans vraiment se forcer qu’il accepte de protéger Saki et de devenir ses ailes. En fait, ce que Mirai souhaite plus que tout est que Saki retrouve le sourire et profite de cet présent qui leur aura été offert d’avoir une deuxième chance dans leur vie.



L’ange de Saki aurait bien utilisé Mirai pour se débarrasser de Métropoliman. Ce dernier s’avère être en fait un vrai danger pour les autres candidats à la déification. Seulement quand Mirai s’apprête à partir le chercher, son ange fait enfin son retour et remet un peu d’ordre dans le bazar créé par son collègue, le forçant à admettre avoir été un peu trop loin en imposant sa propre volonté à Mirai. Toutefois, même passés les 33 jours d’influence de la flèche rouge, Mirai est toujours sous le coup des révélations qu’il a fait à Saki. Bon s’il veut toujours la protéger, il est bien moins direct et garde maintenant ses déclarations d’amour pour lui. Mais leur belle histoire est sévèrement interrompue par une déclaration de Métropoliman, après un nouveau coup d’éclat. Celui qui semblait pourchasser les autres candidats pour les tuer semble vouloir faire la paix avec les autres concurrents et leur propose de venir dans un stade pour discuter d’une association. Difficile de le croire, mais Mirai souhaite toutefois aller à ce rendez-vous pour savoir quelles sont les véritables intentions de Métropoliman. De plus, toute la ville s’est déplacée dans le stade, trop heureuse de voir son fameux héros. La télévision est aussi présente pour filmer ce grand moment. Mais Métropoliman est-il digne de confiance ?

JPEG - 45.7 ko

Ce deuxième tome de Platinum End commence en douceur. Et franchement, heureusement que le premier tome était vraiment intéressant car ce début avec notre héros qui se retrouve à devoir avouer ses sentiments à celle qu’il aime contraint et forcé par une flèche rouge s’avère quelque peu rébarbatif. D’ailleurs, Ohba ne devait pas vraiment croire dans ce chapitre, l’ayant raccourci au maximum. C’est plus une excuse pour associer les deux jeunes et permettre de développer leur histoire d’amour... qui semble quand même franchement à sens unique. Si Mirai est totalement accro de Saki, cette dernière apparaît presque indifférente au jeune homme, voyant surtout en lui un allié protecteur. L’image qui nous est donné des anges n’est pas du tout celle que nous pouvions avoir. Bon certes, des films comme Légion, l’Armée des Anges ou Constantine ont déjà pas mal maltraité l’image des anges, mais Ohba et Obata sont bien plus vicieux car en leur donnant l’apparence de créatures de lumière, ils troublent le message à dessein. D’ailleurs, la discussion qu’aura l’ange de Mirai avec Métropoliman sera d’autant plus inquiétant qu’il avouera se moquer totalement de ce que deviennent les humains autre que son candidat. Les anges sont égoïstes, ne recherchant qu’à satisfaire leur soif de bonheur à travers leur candidat.

La majeure partie du tome sera heureusement dédiée au piège tendu par Métropoliman aux autres candidats à la déification. Evidemment, personne ne croit un seul instant à la bonne intention de Métropoliman, mais le duo de mangakas nous réserve un plan des plus vicieux pour éliminer les concurrents. Tout va se passer avec Mirai et Saki comme témoins des exactions de Métropoliman. En parallèle, les mangakas nous montrent l’incapacité du public de réagir normalement. Un être sensé voyant les tortures utilisées par Métropoliman l’aurait classé immédiatement comme ennemi public numéro un. Mais les gens présents sont des fans inconditionnels incapables de raisonner normalement et qui finiront presque par lui trouver des excuses ou s’inventer une explication à deux balles pour ne pas avoir à renier leur héros. Cette forme d’endoctrinement est un grand classique et les deux mangakas ne prendront pas de gants pour la décrire. D’un autre côté, ils ne sont pas tendres avec la majorité des candidats qui resteront cachés, abandonnant les plus courageux à leur triste sort. Difficile de savoir les conséquences de cet épisode sur le public entièrement voué à la cause de Métropoliman. Par contre, cet acte va obliger les autres prétendants à réagir et se positionner par rapport à ce dernier. Le clivage peut commencer et les deux camps se former.

La quête pour devenir Dieu a pris une autre dimension et annonce surtout une guerre ouverte entre candidats. Qui survivra et surtout, Métropoliman peut-il devenir invincible à force de récupérer les flèches et les ailes de ses cibles ? A suivre en décembre.


Platinum End (T2)
- Scénario : Tsugumi Ohba
- Dessin : Takeshi Obata
- Traducteur  : Thibaud Desbief
- Éditeur français : Kaze Manga
- Collection : Shonen Up
- Format : 127 x 182, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 7 septembre 2016
- Numéro ISBN  : 9782820324948
- Prix : 6,99€


A lire sur la Yozone :
Platinum End (T1)


PLATINUM END © 2015 by Tsugumi Ohba, Takeshi Obata / SHUEISHA Inc.
© Edition Kaze Manga- Tous droits réservés


Frédéric Leray
14 octobre 2016






JPEG - 28.8 ko



JPEG - 33.7 ko



JPEG - 34 ko



JPEG - 35.8 ko



WebAnalytics