YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Iris Picarde, embrouilles à perte de vue
Jean-Charles Fauque
Wartberg, zones noires, roman (France), polar dans le Nord, 165 pages, 2014, 10,90 €

Il est veuf depuis quelque temps, publicitaire exilé dans l’Oise loin de la fureur parisienne. Une petite vie grise, faiblement égayée par des commandes de jazz sur Amazon. Et puis il croise Iris, grande, belle, dans une librairie. Le courant passe. Elle veut qu’ils se revoient.
Bon, rentré chez lui, il découvre qu’elle est professionnelle. Mais même à un SMIC la nuit, il n’a pas eu de tendresse depuis si longtemps. Et puis elle n’est pas comme les autres. Il se plaît à imaginer plus. Quand elle lui propose de passer le week-end chez lui « en copine », il ne dit pas non. Quand elle a besoin qu’il l’emmène à la gare parce qu’elle a quelques ennuis, il ne lui refuse rien.
Elle disparaît.
Et les autres arrivent. Des Blacks en SUV. Des roumains. Les Douanes... Dans quels ennuis s’est-elle fourrée ? Et lui par la même occasion...



Les petits polars régionaux de Wartberg fonctionnent toujours aussi bien. Rendez-vous ici dans l’Oise, aux côtés d’un homme dont nous ne saurons même pas le nom, du fait d’une narration à la première personne et de son isolement social. En effet, pièce rapportée dans le village, légèrement misanthrope (mais ses voisins le valent bien), ses contacts avec les autres protagonistes, à l’exception d’Iris, seront essentiellement musclés.
Après une nuit de bonheur à 1500€ et un week-end qui le ferait sortir de sa coquille, recroire à l’Amour... les ennuis déboulent, à plein Land Rover et Mercedes aux vitres fumées. On le menace, on le moleste, on ravage sa maison : les brutes, toutes, sont à la recherche de quelque chose qu’Iris a peut-être caché chez lui avant de disparaître. Il ne sait pas quoi, il n’a rien trouvé, pas plus que ses agresseurs. Les douaniers sont moins violents mais aussi déterminés. Le temps passe mais rien ne s’arrange.
Et quand cela se calme enfin, Iris réapparaît, pour un dernier coup de main... Qui finira mal, bien entendu.

Jean-Charles Fauque nous plonge avec une précision chirurgicale dans le quotidien fortement chamboulé d’un quinqua à moitié confit dans ses habitudes, un peu moins réac que les vieux de sa région d’adoption. Ce n’est pas un héros, c’est un type pas méchant, qui n’avait rien demandé, et qui en avait déjà pas mal pris sur les épaules, notamment du fait d’une épouse, défunte, qu’il ne nomme que « Le Tyran ». Il vivote, éteint. Iris est une braise qui rallume la flamme de la vie en lui. Pour elle, il va en encaisser beaucoup, des coups de ses poursuivants ou des remarques des gens, voisins, gendarmes, douaniers, qui le jugent à l’aune de leurs propres critères, pas toujours bien reluisants.

La brièveté du récit laisse peu de place pour souffler, à peine lorsque, dans des passages au futur, le personnage se prend à se rêver auteur à succès exilé aux USA, les droits de son livre achetés par Hollywood, et lui vivant tranquille au bord d’un lac, son Iris avec lui. Ses rêves, échappatoire très humain, se dessinent au fil de ses actuelles mésaventures. Dans son rêve américain, il triomphe des méchants, par la force et la ruse, plutôt que se faire coincer en voiture ou passer à tabac chez lui.

Ces images chaudes d’un avenir rêvé tranchent avec la sécheresse de la réalité, l’aigreur née de l’expérience, de la fréquentation de ses semblables. Une chaleur entièrement due à Iris qui, malgré les ennuis qu’elle ramène, le pousse à espérer mieux, à se rêver mieux.

La conclusion sera à l’aune de cette aventure, très pragmatique, nous éclairant en même temps que le narrateur sur les dessous de l’affaire et nous laissera une certaine amertume. Mais la vie est amère, ne l’oublions pas...

Un excellent petit polar, bien noir, bien préférable aux séries qui surabondent à la télévision.


Titre : Iris picarde, embrouilles à perte de vue
Auteur : Jean-Charles Fauque
Couverture : Pixel & Creation
Éditeur : Wartberg
Collection : Zones noires
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 165
Format (en cm) : 20 x 12 x 1,4
Dépôt légal : 2014
ISBN : 9783831328277
Prix : 10,90 €



Nicolas Soffray
31 octobre 2016






JPEG - 40.2 ko



WebAnalytics