YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Neska du Clan du Lierre (T1) Le Marché des coccinelles
Louise Joor
Delcourt

Elle avait beaucoup séduit avec son premier album, “Kanopé” (Delcourt, 2014), la belge Louis Joor revient pour un second titre, enserrant toujours au cœur de son récit, la question essentielle de l’Homme au sein de son environnement. Cette fois, elle a imaginé un monde vert où de nombreux clans survivent en partageant le monde des insectes.



Ses humains sont minuscules et le clan de Neska tire sa subsistance des escargots. Pour cela, il faut attirer la gastéropodes près de leur village à l’aide d’un mélange d’herbes qui ne poussent que dans la zone interdite, là où la menace est la plus grande pour les petits êtres.

JPEG - 60.9 ko

Pour Maëlisse, sa mère, il est temps de l’initier à la fonction d’Appeleuse, car elle seule aujourd’hui connaît les plants qui permettent leur survie. Si Neska doit apprendre, ce sera dans l’effrayante zone, où elle va surtout découvrir que la légende des Immenses n’est pas une fable, et assister, horrifiée, au pire, à l’enlèvement de sa mère par un de ces gigantesques humains.

JPEG - 127.4 ko

Sans Appeleuse, le clan est en péril, il va devoir gagner “Le Marché des coccinelles” et, peut-être, faire allégeance à un autre clan dépendant de l’escargot, perdant ainsi toutes ses prérogatives. Seule à clamer l’existence des Immenses, Neska va apprendre, vite, exposée à de nombreux dangers et découvrir ce lien étrange qui lui permet de communiquer avec les insectes. Neska n’est-elle pas une Imago ?

Avec “Neska du Clan du Lierre”, Louise Joor s’ouvre à la série en bande dessinée. Sa jeune héroïne est appelée à revenir régulièrement en quête de sa vraie nature et pour nous révéler les mystères de son propre monde et ceux encore plus secrets de la zone interdite.

JPEG - 110.4 ko

Si ce premier récit est assez linéaire, il comporte nombre d’éléments intéressants pour nourrir un Imaginaire dédié à la jeunesse. Mieux, la suite pourrait s’engager sur de nombreuses sentes intéressantes à défricher et, ici, à peine dévoilées. Si la série est plus dirigée vers un public jeunesse que “Kanopé” - qui en avait vite dépassé les frontières (sélectionné pour de nombreux prix décernés par des collégiens et des lycéens, mais aussi primé aux Utopiales 2014) -, l’album déborde de fraîcheur et de cette naïveté aventureuse de la quête initiatique chère aux lectures adolescentes. Plus simple, sur le fond et la forme, cet univers très coloré, avec ce dessin semi-réaliste qui offre de très jolies compositions, réjouira les lecteurs dès 8/10 ans mais demandera un peu plus de densité pour s’ouvrir au très grand public.

JPEG - 90.7 ko

Il pourrait être une très bonne base pour un dessin animé et possède ces grandes qualités qui incitent au partage de valeurs entre parents et jeunes lecteurs.
Les aventures de Neska et de son Clan du Lierre intéresseront grâce à sa jeune héroïne, qu’on adopte immédiatement, et afin de suivre l’évolution de Louise Joor et de son style naturo-écolo-BD toujours séduisant.


(T1) Le Marché des coccinelles
- Série : Neska du Clan du Lierre
- Scénario, dessin et couleurs : Louise Joor
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Terres de Légendes
- Pagination : 56 pages couleurs
- Dépôt légal : 27 janvier 2016
- Numéro ISBN : 978-2-7560-6645-5
- Prix public : 12,50 €


A lire sur la Yozone :
- Kanopé

Liens utiles :
- le Blog de Louise Joor, pour découvrir que “Kanopé” aura une suite...


Illustrations © Louise Joor et Éditions Delcourt (2016)


Fabrice Leduc
6 octobre 2016






JPEG - 86.2 ko



JPEG - 91.1 ko



JPEG - 81.6 ko



JPEG - 78.4 ko



JPEG - 80.7 ko



JPEG - 81.9 ko



JPEG - 68.6 ko



WebAnalytics