YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Seul Survivant (T2) Bossa Nova Club
Martinolli, Martinetti et Malaga
Les Humanoïdes Associés

Dans le premier tome, “Atlanta-Miami”, Max est le seul survivant d’un terrible accident de car dans lequel il a perdu sa petite amie. Sur son front, une cicatrice en forme d’éclair le marque à jamais. Ses amis l’emmènent faire un Spring Break en Floride pour qu’il se change les idées. Max est nerveux dans l’avion, surtout après avoir compris que c’est le commandant de bord qui était le chauffeur du car. Il va entraîner l’avion dans sa spirale de folie jusqu’au crash. Il n’a pas survécu, c’est Jennifer Bristow qui est l’unique survivante en héritant de la même cicatrice sur son front. Enceinte lors du crash, elle a perdu son bébé. Traumatisée, comment va t-elle continuer à vivre ?



La belle Jennifer ne se remet pas d’avoir perdu son enfant dans l’accident d’avion. Dépressive, elle tente de voler un bébé dans une maternité. Elle est internée dans une clinique psychiatrique. Encore très fragile, elle arrive à faire illusion pour retrouver sa liberté. Jolie, intelligente et débrouillarde, elle se fait embaucher en tant que fille au pair par un riche homme d’affaires de Rio.
La famille Parker ne connait pas son passé psychiatrique, hormis le fait qu’elle ait survécu à un accident d’avion. Elle s’occupe avec beaucoup de soins des trois enfants et se prend d’affection pour les deux filles, un peu trop même. Elle fait partie intégrante de la famille, tout se passe à merveille, jusqu’au jour où tout bascule ...

PNG - 127.3 ko

Car une des filles est enceinte mais a choisi de se faire avorter. Jennifer ne peut pas concevoir cet avortement alors que pour elle, l’espoir d’avoir un enfant s’est définitivement éteint. La grossesse d’Allison l’obsède et elle fait tout pour la dissuader d’avorter, mais rien n’y fait. Elle tente de raisonner son frère, avec qui elle couche, mais il ne comprends pas en quoi ça la regarde. En dernier ressort, elle fait pression sur le père, elle n’a plus de limite, le drame commence, la violence monte crescendo.

PNG - 318.2 ko

Le concept de la série de Christophe Martinolli et Thomas Martinetti est bien huilé, l’intrigue repose sur une catastrophe avec un seul survivant à chaque fois. Ce deuxième tome est passionnant, haletant et pourtant si différent du précédent. Pas de huis clos étouffant, sauf dans la boîte de nuit, le fameux “Bossa Nova Club”. On sent les choses arriver mais on se laisse surprendre par les événements. Une fois de plus, la psychologie des personnages est très bien travaillée. Jennifer est complètement folle et n’est plus maître de ses jugements... au point d’arriver au meurtre de sang froid. Elle se croit invincible et immortelle puisqu’elle a survécu à un crash d’avion.

PNG - 260.1 ko

Après Jorge Miguel, c’est le dessinateur péruvien José Malaga qui a pris la relève avec des dessins plus réalistes qui réussissent plutôt bien à la série.

Qui sera le prochain survivant ? Jennifer est exclue... mais qui donc ? Moi, je me suis fait avoir.
“Seul Survivant” est un bon thriller, rythmé, qui n’évite pas quelques grosses ficelles scénaristiques, mais qu’on suit dans sa formule à haute tension .
Cette série est prévue en 3 tomes, pourquoi ne pas la rallonger ? Le concept est tellement intéressant qu’il serait dommage d’arrêter.

Le prochain volet est attendu avec grande impatience : quelle catastrophe sera au programme ? Qui va survivre ?


(T2) Bossa Nova Club
- Série : Seul Survivant
- Scénario : Louis, Thomas Martinetti et Christophe Martinolli
- Dessins et couleurs : José Malaga
- Éditeur : Les Humanoïdes Associés
- Format : 24 x 32 cm
- Pagination : 56 pages couleurs
- Dépôt légal : 7 septembre 2016
- Numéro ISBN : 9782731655636
- Prix public : 14,20 €


À lire sur la Yozone :
Seul Survivant (T1)


Illustrations © José Malaga & Les Humanoïdes Associés (2016)


Anne Schnebelen
11 octobre 2016






PNG - 201.9 ko



PNG - 151.8 ko



PNG - 172.4 ko



PNG - 131 ko



PNG - 130.3 ko



PNG - 126.4 ko



WebAnalytics