YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




WonderPark, tome 1 : Libertad
Fabrice Colin
Nathan, romans (France), aventures fantastiques, 140 pages, mai 2016, 9,95€

En bordure de la petite ville où vivent Jenn et Mervin, le parc d’attraction WonderPark suscite bien des mystères : il a fermé avant même d’ouvrir et est interdit au public.
Un jour, débarque à l’école Orage, une fille un peu bizarre, que Jenn surprend tandis qu’elle se rend invisible ! Les trois enfants sympathisent et Orage, qui vit à WonderPark avec son oncle, leur propose de visiter les lieux.
Jenn et Mervin découvrent que ce parc est « magique », et que les 6 ambiances qi s’y déclinent sont en fait autant de portes ouvertes sur d’autres mondes.
Las ! une créature kidnappe leur petite sœur, Zoey. Équipés d’artefacts magiques laissés par le père d’Orage, les enfants volent à son secours à Libertad, le pays des pirates. En plus de Zoey, Orgae espère aussi retrouver ses parents : sa mère a été enlevé des années plus tôt par le seigneur Langley, maitre du dernier monde, et son père, parti à sa rescousse, n’est jamais revenu...



Je ne présente plus Fabrice Colin, déjà parce que ce serait trop compliqué tant il touche à tout. « WonderPark » s’adresse aux plus jeunes, dès 8 ans, et les initie en douceur mais non sans style au souffle épique de l’aventure dans les domaines de l’imaginaire. Le parc est composé de 6 mondes, donc nous aurons certainement 6 volumes, pour 6 genres différents : Libertad et les pirates, Megalopolis et les super-héros, Cyclos laisse envisager de la SF spatiale, Askaran devrait être fantasy, Discordia peut-être les mythes antiques et Darkmoor l’horreur, avec le Grand Méchant.

La première moitié du roman nous présente nos héros, Jenn la casse-cou et son grand frère Mervin plus protecteur, puis la mystérieuse Orage qui leur fait découvrir la magie du parc créé par son père : alimenté par le zéphyr, un gaz enchanté, les attractions s’entremêlent à leur monde d’influence.
Tout est depuis longtemps à l’arrêt, privant le parc de sa magie. Tout cela depuis que Langley, le Méchant qui règne sur le manoir de Darkmoor, le monde hanté des frissons, a enlevé la mère d’Orage, puis que son père a disparu à son secours. Aussi quand Zoey est kidnappée, la motivation est double, voire triple : chacun veut retrouver les siens, et mettre fin au pouvoir de Langley pour redonner vie au parc.

Mais l’oncle ne les laisse pas partie comme ça : il confie aux trois enfants des objets qui les aideront grandement : Orage a son bracelet qui rend invisible, Jenn une plume qui permet de voler, Mervin un bâton à onde de choc pour repousser les ennemis.

Arrivé à Libertad, ils tombent vite sur des pirates, mais heureusement, des « gentils » qui luttent aussi contre Langley et ses sbires : la capitaine Valeria va les aider à rejoindre le 2e monde, mais pour cela il faut retrouver la clé de la porte, que le gouverneur lui a volée (l’occasion pour évoquer le rôle ambigu des corsaires). Mais tout ne va pas se passer comme prévu, car il y a un traitre dans l’équipage...

En plus d’être écrit gros, le volume (et la série) bénéficie de nombreuses illustrations d’Antoine Brivet, dont quelques-unes en pleine page, qui sont d’une grande finesse et en rien amoindries par le noir et blanc. Un vrai plus pour les lecteurs encore débutants, facilitant la prise de repères.

Beaucoup d’éléments et d’action dans ce premier volume. S’il est évident que nous autres adultes aimerions plus de densité, le public visé appréciera l’écriture qui va droit au but, nous délivre ce qu’il faut d’information sans la noyer dans le détail. Très efficace dans les scènes d’action. On regrettera presque de ne pouvoir accorder de temps aux éléments secondaires, l’urgence du sauvetage laissant dans l’ombre beaucoup de choses, qui permettront à l’imagination de chacun de dériver, en espérant peut-être recroiser l’un ou l’autre pirate dans un tome à venir.

De la magie, des pirates, de l’action tambour battant, on ne demande rien de plus. Si, la suite, déjà sortie : « Megalopolis », dont on vous parlera très vite.


Titre : Libertad
Série : WonderPark, tome 1
Auteur : Fabrice Colin
Couverture et illustrations : Antoine Brivet
Éditeur : Nathan
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 140
Format (en cm) : 21 x 14 x 1,5
Dépôt légal : mai 2016
ISBN : 9782092559864
Prix : 9,95 €



Nicolas Soffray
28 septembre 2016






JPEG - 41.6 ko



WebAnalytics