YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Six Destinées (Les) (T1)
Sayuki
Doki-Doki

Miroku vit dans un temple avec sa mère et sa petite sœur. Seulement, le jeune garçon est convaincu que sa mère ne l’apprécie pas à sa juste valeur et l’utilise plus comme un larbin, l’obligeant à réaliser toutes les corvées qu’elle ne veut pas faire, et à garder sa petite sœur la plus part du temps. Et bien sûr, si quelque chose se passe mal, c’est lui qui prend tout. Décidément, ce n’est vraiment pas la vie dont peut rêver un jeune garçon. Il ne connait quasiment rien du monde extérieur. Et un soir, furieux contre la vioque, Miroku décide de sortir en pleine nuit pour s’amuser... Bon, son amusement tourne court car il n’y a personne dans les rues. Il faut dire que sa mère lui avait formellement interdit de sortir la nuit tombée car c’était bien trop dangereux. Et il va rapidement savoir pourquoi : la nuit appartient aux Gedo, ces créatures à l’apparence de corbeau, qui furent avant des hommes et qui maintenant chassent leurs semblables pour en faire de nouveaux serviteurs pour le roi des Gedo.



Miroku ne doit la vie sauve que par l’intervention d’un membre du Rikudo, les Six Destinées. Ce groupe est constitué de chasseurs de Gedo, représentant une des six destinées bouddhiques. Mais si Miroku avait échappé à un humain transformé en Gedo, il allait découvrir qu’un danger encore plus grand se cachait dans les sous-sols du temple. C’est par hasard qu’il trouva le passage secrète vers cette cellule souterraine. Sa première erreur fut d’y envoyer seule sa sœur, par la petite ouverture dans le mur, sans savoir ce qui les attendait de l’autre côté, et la seconde fut de vouloir jouer les sauveurs alors qu’il n’était pas de taille à affronter la créature qui était enfermée dans cette pièce : Sutoku, le roi des Gedo. Ce dernier s’attaqua d’abord à sa sœur qu’il transforma en démone, puis voulut tuer Miroku. Mais sa mère s’interposa, transpercée de toute part par l’attaque de Sutoku. Ne sachant quoi faire, Miroku choisit d’utiliser un couteau trouvé avec le plan menant à la pièce. Cette arme avait la faculté de transformer sa cible en Gedo. C’est ainsi que Miroku devint une de ces créatures, mais tout en gardant une apparence humaine.

JPEG - 73.8 ko

“Les Six Destinées” est la première série de Sayuki publiée en France. Le mangaka est parti d’une demande de son éditeur : les six destinées bouddhiques. Pour faire simple, ce sont les six mondes où se réincarnent les défunts, selon la nature de leur karma : le monde des dieux, le monde belliqueux, le monde des humains, le monde des animaux, le monde famélique et le monde des enfers. Sayuki devait alors décliner ce thème de base dans sa série. Toutefois, il faudra un peu de temps pour faire le lien avec les mythes bouddhiques, le mangaka commençant par poser son fil rouge : la vengeance de Miroku. Son jeune héros sera en fait à l’origine de son malheur : non seulement il permet au roi des Gedo de s’enfuir de sa prison mais lui et sa petite sœur se retrouvent maudits, la fillette transformée en démone et Miroku en Gedo. Miroku apparaît comme un garçon irascible, peu respectueux en particulier de sa mère. Toutefois, Sayuki partage les torts avec elle, car il ne la met pas vraiment très en valeur et les récriminations du garçon sont compréhensible. La petite sœur est vraiment le cas d’école du dommage collatéral. Elle n’a rien demandé et se retrouve en train de se transformer en démone. Pour le moment, les deux héros gardent leur humanité et une apparence humaine, mais il semble bien que leur temps soit compter.

Notre jeune héros choisit alors de s’allier au Rikudo, les fameuses Six Destinées. Ce sont des tueurs de Gedo dont chaque membre s’incarne dans une des six destinées. Leur chef, Sakyo, a un design des plus classiques, le binoclard imbu de sa personne avec cet uniforme façon militaire du début du XXe siècle. Les autres membres seront très disparates, à l’image du destin qu’ils incarnent. Attention, ils ne sont pas six donc certaines destinées seront représentées plusieurs fois. Miroku n’est pas le bienvenu évidemment, il est tout de même un Gedo et beaucoup n’ont pas confiance en lui. Notre jeune héros va donc devoir faire ses preuves, mais il sera tiraillé par son devoir de protection envers sa sœur, surtout que le roi des démons semble vouloir fortement la récupérer. Miroku doit faire ses preuves mais également l’expérience du rôle de chasseur de Gedo. Ce sera l’objet de la dernière histoire de ce premier tome. Notre jeune héros découvre que l’oncle Ben de Peter Parker est le dernier grand philosophe : à grand pouvoir, grande responsabilité.

Avec un tel contexte, les combats seront légions et le dessin de Sayuki parvient à donner le bon rythme et la cadence nécessaire à sa série. Si les traits des personnages sont assez classiques, le mangaka se rattrape largement sur les décors et les vêtements. Ses Gedo sont très réussis, son roi des Gedo a également un design original qui le démarque des autres créatures à face de corbeau. Le dernier chapitre nous permettra d’ailleurs de découvrir que les âmes damnées à son service ont des apparences très humaines, qui en feront avec certitudes des adversaires difficiles à combattre et à détecter.

Ce premier tome des “Six Destinées” est assez intéressant, avec un petit gout de Blue Exorcist qui n’est pas désagréable.


Les Six Destinées (T1)
- Auteur : Sayuki
- Traducteur  : Arnaud Delage
- Éditeur français : Doki-Doki
- Format : 127 x 180 mm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 7 septembre 2016
- Numéro ISBN : 978-2-81894-011-2
- Prix : 7,50 €


© Edition Doki-Doki - Tous droits réservés


Frédéric Leray
21 septembre 2016






JPEG - 51.6 ko



JPEG - 32.3 ko



JPEG - 31.2 ko



JPEG - 25.7 ko



WebAnalytics